Adolescent

Prostitution des mineurs, tout le monde est concerné

Publiée le : , dernière mise à jour : 22.09.2020

En Essonne, le Département est acteur de la prévention autour de la santé sexuelle des jeunes et d’un public en situation de vulnérabilité. Il mène ainsi des actions de sensibilisation auprès de tous les Essonniens sur le phénomène de michetonnage et de prostitution des mineurs.

Escorting, accompagnement, expériences sexuelles, recherche de liberté, contrôle… Tels sont les mots le plus souvent et le plus facilement utilisés par les mineurs en situation de prostitution. Et s’ils restent encore tabous, plus de 8 000 mineurs sont concernés en France. La prostitution des mineurs touche tous les milieux sociaux, y compris les jeunes scolarisés ou vivant chez leurs parents. Elle se développe sous de multiples formes (michetonnage, escorting) qui appellent des réponses variées, qu’il s’agisse de jeunes concernés par la prostitution de rue ou sur internet (réseaux sociaux, sites de rencontres, sites de petites annonces…).

Comprendre la prostitution chez les mineurs

Certains jeunes, filles et garçons, vendent à d’autres jeunes ou à des adultes leurs charmes contre de l’argent ou des biens de consommation. Les raisons sont variées : besoin rapide d’argent (pour manger, pour payer ses études…), fascination pour les signes extérieurs de richesse, recherche d’affection, souhait de se conformer aux pratiques des pairs, de s’affranchir des normes parentales ou de s’opposer aux règles de vie en société, se prouver que son pouvoir de séduction a une certaine valeur… Le tout en se disant que ce n’est pas grave, que c’est passager ou en n’identifiant pas forcément ces pratiques sexuelles pour ce qu’elles sont : "des conduites prostitutionnelles". Or, la prostitution est tout sauf banale. Elle est d’une grande violence pour soi et ses conséquences peuvent être destructrices.

Sensibiliser et accompagner

Le Département agit auprès des familles et des professionnels dans la sensibilisation et l’accompagnement face aux situations de prostitution des mineurs. En 2019, la Collectivité a validé un plan d’action départemental de lutte contre la prostitution des mineurs comprenant de nombreuses mesures. Certaines concernent les structures départementales existantes et renforcent les prérogatives de la protection de l’enfance dans la prise en charge et le suivi des mineurs concernés. D’autres portent sur la prévention et l’accompagnement par les services de la protection maternelle et infantile et de la santé. Par ailleurs, les agents départementaux et des professionnels du territoire sont formés par l’Association Agir contre la Prostitution des Enfants (ACPE).D’autres moyens sont également mis en œuvre en Essonne, comme la consultation sex’ado à Massy (association Oppélia Charonne), un ciné débat sur "jeunesse à vendre" à destination des professionnels et une campagne de sensibilisation grand public.

Par ailleurs, le Département agit aux côtés des forces de l’ordre (Police nationale et Gendarmerie), des services de l’Etat et des acteurs du territoire pour sensibiliser et accompagner professionnels, familles et mineurs concernés car ce phénomène.

Des professionnels sont présents

En cas de danger immédiat : appeler le 17 ou signalement à la CRIP.
Signalement et dépôt de plainte : prendre contact avec la brigade des mineurs au sein des commissariats ou de la brigade des familles au sein des gendarmeries.
Besoin d’écoute : appeler le 119.
Informations : l'ACPE (Association Contre la Prostitution des Enfants) accompagne les victimes et les parents.
Tél. 01 40 26 91 51 ou acpe.asso@gmail.com

Accompagnement :
• Les centres de planification
• Le planning familial
• Les CEgidd
• Le Mouvement du nid
• Les infirmiers(e) de l’Education nationale.
• Consult’sexo à Massy par Oppelia-Charonne : 06 86 41 68 54


Sur le même thème
Aucune actualité disponible.