Musée

Une expérience visiteur réinventée au musée du château de Dourdan

Publiée le : , dernière mise à jour : 09.09.2020

Plus que l’extension du musée grâce à un nouveau bâtiment, le projet de valorisation du château de Dourdan repense l’ensemble de la muséographie et le parcours de visite. Il fait entrer l’édifice de plain-pied dans le XXIe siècle. Un an après ces travaux, Essonne.fr s’est laissé guider dans le nouveau musée.

Un peu d’histoire…

Le château de Dourdan, achevé vers 1222 par Philippe Auguste, est l’un des seuls édifices du XIIIe siècle aussi bien conservé en Île-de-France. En 1672, le château, possession de Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV, devient prison royale. Lors de la Révolution française, l’édifice devient prison départementale et abrite des prisonniers jusqu’en 1852. Il est alors acheté puis légué à la famille Guyot en 1863. Joseph Guyot va alors restaurer et aménager le château tout au long de sa vie. L’ensemble est classé Monument historique depuis 1964.

Dans la cour du château se trouve le musée municipal aménagé dans un ancien grenier à sel du XVIIIe siècle. Transformé au XIXe siècle en habitation par Joseph Guyot, propriétaire du château, cette partie du château a conservé une grande partie de son décor néo-gothique et éclectique. Le musée, label musée de France, y abrite des collections de grande qualité, témoignages du patrimoine de Dourdan (poteries archéologiques et médiévales, remarquable ensemble provenant de l’ancien Hôtel-Dieu, etc.)

En 2018, la mise en chantier du projet de valorisation et de modernisation du rez-de-chaussée du musée inaugure une nouvelle étape de l’histoire du château. Un an plus tard, un nouvel édifice de 132m² sort de terre. Depuis, les objectifs sont atteints : améliorer l’accueil de tous les publics et mieux faire comprendre l’histoire du monument.

Une visite adaptée à tous les publics

Conçue comme un observatoire, l’extension du musée permet de découvrir sous un autre angle la cour ou encore le donjon du château. En effet, tout un panel d’outils numériques (film 3D, tablettes, maquettes tactiles) contribue à rendre accessible l’histoire du monument à toutes sortes de publics. Cinq maquettes montrent notamment l’évolution architecturale du château philippien et ses principes défensifs au cours du temps. "L'édifice est démontable, si un jour on veut reprendre les fouilles archéologiques, on peut tout enlever facilement", explique Damien Denardo, assistant de conservation au musée.

Les salles du rez-de-chaussée du musée ne sont pas en reste. Elles ont bénéficié d’une refonte de la muséographie. Ces salles déclinent des thèmes permettant de comprendre la longue histoire de ce château emblématique. Il est ainsi resitué dans son contexte historique, politique, géographique. "La moitié de notre public est composé de groupes scolaires. Avant ils étaient un peu perdus, maintenant ils vont comprendre ce qu'ils voient", conclut le conservateur. Le musée du château de Dourdan est ouvert et respecte le protocole sanitaire pour la sécurité des publics.

En complément