La politique en faveur de l'enfance et de la famille

Parce que les enfants d’aujourd’hui seront la société de demain, le Département s’engage pour eux et leurs familles en leur consacrant chaque année un budget de plus de 160 M€ (chiffre 2016).

La direction de la protection maternelle et infantile et de la santé (DPMIS) ainsi que celle de la prévention et de la protection de l’enfance (DPPE) agissent pour favoriser une enfance épanouie et un passage serein à l’âge adulte.

Le schéma en faveur de l'enfance et de la famille

Le quatrième schéma départemental "Pour l'avenir de ses enfants" a été adopté le 27 mars 2017.

Il définit les orientations politiques du Département pour la période 2017-2021 autour de valeurs fortes :

  • l’intérêt de l’enfant et la place de la famille, en garantissant une cohérence des interventions des professionnels,
  • la priorité donnée à la prévention, en soutenant l’enfant et sa famille au domicile,
  • la promotion de la santé,
  • la prévention de toutes formes de ruptures pour les enfants placés, en privilégiant un accueil de proximité pour maintenir des liens avec la famille et au sein de la fratrie,
  • la participation active des usagers avec un accès facilité aux droits et des consultations régulières.


La protection maternelle et infantile

La Direction de la protection maternelle et infantile et de la santé (DPMIS) a pour objectif la promotion de la santé de la jeune mère, de l’enfant de moins de 6 ans et des futurs parents, ainsi que des adolescents et jeunes adultes.

Partout en Essonne, les centres de PMI et Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) proposent des rendez-vous pour suivre la santé des enfants et de leurs mères ainsi que des actions de planification et d’éducation familiale. Par ailleurs, la DPMIS agrée et forme les assistants maternels et familiaux. Elle recueille et traite les données épidémiologiques concernant la santé des jeunes Essonniens et des femmes enceintes.

La prévention et la protection de l'enfance

L'Aide sociale à l’enfance (ASE) est mise en œuvre par la Direction de la prévention et de protection de l’enfance (DPPE). Celle-ci met en place des actions de soutien et de prévention auprès des familles à domicile et sur les territoires en lien avec les équipes de prévention spécialisée. Et quand la situation l’exige, elle organise le placement provisoire des jeunes dans des structures d’accueil adaptées.

Chef de file de la protection de l’enfance, le Conseil départemental agit en faveur des mineurs et des majeurs de moins de 21 ans en très grande difficulté avec d’autres partenaires. Un protocole de coordination pour la prévention et la protection de l’enfance en danger (pdf - 1,34 Mi) définit les rôles de chacun :

  • l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance (ODPE) recueille et analyse les données pour évaluer les nouveaux besoins des publics,
  • la Cellule de recueil de l’information préoccupante (CRIP) collecte toutes les informations signalant un enfant en danger ou en risque de l’être et organise les suites à donner,
  • les services de l’Education nationale et les services de police et de gendarmerie participent au recueil et au traitement des informations préoccupantes.

La Charte en faveur de l'enfant et de la famille

À l'initiative du Département, cette charte marque l'engagement des professionnels de la prévention et de la protection de l’enfance ainsi que des acteurs de santé intervenant auprès de la mère et de l’enfant, autour de règles et bons usages pour l’accueil et la prise en charge des personnes concernées par la politique enfance-familles.