Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Action internationale

Le Conseil départemental de l’Essonne est engagé depuis de nombreuses années dans une politique publique d’action internationale.

Tout d’abord axée sur la ligne directrice d’ "aider à faire ceux qui font", avec un accompagnement spécifique aux porteurs de projets essonniens, l’action internationale du Département s’est progressivement diversifiée avec le développement d’accords de coopération décentralisée.

Les orientations de l’action internationale du Département ont été votées lors de l’Assemblée départementale du 29 mai 2017. Elles sont complétées par un engagement du Département en faveur de la francophonie, que ce soit par ses partenariats de coopération décentralisée ou dans son appui aux initiatives locales essonniennes, et cela en transversalité avec les autres politiques publiques dont il a la charge. Un plan d’action, intitulé "750 millions de francophones en 2050, l’Essonne s’engage" a été voté lors de l’Assemblée départementale du 30 septembre 2019.

Contact

Service de l’action internationale

actioninternationale(at)cd-essonne.fr

Le Département poursuit son engagement dans la coopération décentralisée

Le Conseil départemental de l’Essonne mène des actions au-delà de ses frontières pour contribuer à un développement mondial social et économique plus équilibré. Son engagement dans la coopération décentralisée vise à appuyer le développement durable et solidaire des territoires dont sont issus de nombreux Essonniens, mais aussi à favoriser l’attractivité et le rayonnement de l’Essonne.

Le Département agit pour un développement mondial social et économique plus équilibré ©Seydou Camara 2017

Le Conseil départemental de l’Essonne est engagé dans des accords de coopération décentralisée avec les collectivités suivantes: le Conseil de cercle de Douentza (Mali), le Conseil de cercle de Nioro-du-Sahel (Mali), le Conseil de cercle de Diéma (Mali), la municipalité de Wuhan (Chine) et la Province d’Ibaraki (Japon).

 

La coopération avec le Mali

Cette coopération est l’une des plus anciennes du Conseil départemental de l’Essonne. En effet, depuis 1996, le Département œuvre au Mali et plus particulièrement sur le territoire du Cercle de Douentza, dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et de l’adaptation au changement climatique, de la culture et du développement économique et social.


La coopération avec le Mali est l'une des plus anciennes du Département ©Seydou Camara 2017

Cette coopération historique s’est élargie en 2009 aux Conseils de cercle de Diéma et Nioro-du-Sahel avec la création du réseau Essonne, Diéma, Douentza, Nioro-du-Sahel (EDDN), rebaptisé RésEM (réseau Essonne Mali). Ce réseau, qui regroupe en son sein des acteurs institutionnels et associatifs essonniens et maliens, a pour objectif de mettre en cohérence, renforcer et pérenniser les activités de coopération conduites par ses membres. Son action se déploie au Mali mais aussi en Essonne, via des actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, des échanges culturels et artistiques et la capitalisation de ses expériences et savoir-faire.

Programmes de coopération portés par le RésEM depuis 2009

Initiative singulière dans le contexte de la coopération franco-malienne, le RésEM a permis, depuis 2009, au Département et à ses partenaires de conduire des actions de qualité, inscrites dans la durée malgré un contexte sécuritaire difficile au Mali.

Le Département de l’Essonne a renouvelé en 2019 son engagement auprès des 3 Conseils de cercle et du RésEM. Les projets conduits visent à favoriser l’inclusion économique et sociale des femmes et des jeunes, par le développement de filières économiques agricoles, le renforcement des services sociaux et sanitaires et la promotion de la culture comme outil innovant de cohésion sociale et de gouvernance locale. Cette action se renforce en Essonne d’une valorisation des arts maliens et du dialogue entre les cultures, avec l’organisation annuelle de l’Essonne Mali Festival (EM Fest).


Conseil de cercle ?

Le cercle est une collectivité territoriale malienne qui équivaut à l’échelon départemental français. Lancé en 1991, le processus de décentralisation s’est poursuivi jusqu'à aujourd'hui avec une réorganisation administrative subdivisant la République du Mali en régions, cercles et communes.

Au même titre que les collectivités territoriales françaises, les Conseils de cercle ont des compétences propres en matière de développement local (agriculture, artisanat, tourisme), protection de l’environnement et du patrimoine, gestion des infrastructures et services de base...

 

La coopération avec la Chine

Initiés dès les années quatre-vingt par des échanges universitaires, et notamment la conclusion d’accords entre l’Université Paris Sud et l’Université de Wuhan, les liens entre le Département et la municipalité de Wuhan se sont concrétisés en 2007 par la signature d’une première déclaration d’intention de coopération décentralisée, puis, en 2012, par la signature d’un protocole de jumelage.

La ville de Wuhan est l'une des villes ayant la plus grande présence de Français expatriés.

Depuis 2011, l’Essonne a ouvert un bureau de représentation à Wuhan, lequel apporte une fine connaissance du contexte local et des partenaires chinois, favorisant les synergies dans le respect des orientations de l’action internationale du Département.

Ce partenariat s’est développé en prenant appui sur les points de convergence en matière de développement des deux territoires. Des échanges ont été conduits, dans le secteur du développement économique, autour des biotechnologies, de l’optique, des technologies de l’information et de la communication, mais aussi, depuis le lancement du projet de ville durable franco-chinoise dans le district de Caidian, autour du développement durable.

Le partenariat entre l’Essonne et Wuhan s’est développé en prenant appui sur les points de convergence en matière de développement des deux territoires. Des échanges ont été conduits, dans le secteur du développement économique, autour des biotechnologies, de l’optique, des technologies de l’information et de la communication, mais aussi, depuis le lancement du projet de ville durable franco-chinoise dans le district de Caidian, autour du développement durable. La coopération universitaire, historique, s’est enrichie en 2016 d’un nouveau partenariat entre l’Université d’Evry-Paris Saclay et la Huazhong University of Science and Technology (HUST) dans le domaine de la biologie-santé.

Les orientations de la coopération Essonne-Wuhan, établies sur la base d’enjeux partagés pour répondre à des défis communs, sont déclinées dans des plans d’action triennaux (2015-2017, 2017-2019). Le soutien aux échanges éducatifs et à la recherche, le développement des échanges culturels et artistiques, font partie des axes forts du partenariat. Noyau dur de la coopération, les rencontres entre Essonniens et Wuhanais autour de la culture et de l’éducation ont permis d’enrichir le lien d’amitié qui unit les deux territoires.

Les deux collectivités ont d’ores et déjà posé les bases d’un futur plan d’action pour la période 2020-2022. Ce dernier s’inscrira dans la continuité des précédents accords, tout en développant de nouvelles thématiques de coopération autour de la formation professionnelle et de l’attractivité touristique des deux territoires.

 

La coopération avec le Japon


Le partenariat entre le Département de l’Essonne et la Province d’Ibaraki date des années quatre-vingt. Il a été relancé le 6 octobre 2018 avec la signature d’un protocole d’amitié entre les deux collectivités.

 

 

L’Essonne et Ibaraki présentent beaucoup de similitudes. Tous deux sont des territoires périphériques de capitale, bénéficiant de la présence d’une importante activité en matière de recherche et d’industrie : 29 institutions d’enseignement et de recherche sont présentes à Ibaraki, avec des pôles d’innovation en sciences et technologies industrielles et en sciences des matériaux et de la vie). De même, ces territoires ont en commun une activité agricole très significative. Ibaraki est au deuxième rang de la production agricole nationale.

Enfin, Ibaraki partage avec l’Essonne une relation particulière au peintre Leonard Foujita. Celui-ci a en effet vécu une partie de sa vie dans le département, à Villiers-le-Bâcle où l’on peut aujourd’hui visiter sa Maison-atelier. Sa dernière épouse, Kimiyo, était quant à elle originaire d’Ibaraki.

Sur la base de ces enjeux partagés, la coopération entre les deux collectivités s’inscrit dans les domaines de la culture, du tourisme, du développement territorial et de la jeunesse. Ces axes prioritaires de la coopération sont inscrits dans un plan d’action commun, signé en 2019 pour la période 2019-2021.

 

 

Le Département soutient et accompagne des initiatives locales

L’Essonne est un territoire résolument ouvert à l’international, par la richesse de son tissu associatif, mais aussi par l’engagement des communes et de leurs regroupements, des établissements scolaires et universitaires. Le Département soutient cette dynamique depuis plusieurs années, à travers un accompagnement spécifique des porteurs de projets, tant méthodologique que financier.

 

L’évolution de cet accompagnement a fait l’objet d’une concertation conduite en 2016 auprès des acteurs et partenaires de l’action internationale, qui a permis de décliner des actions spécifiques visant à renforcer les capacités à agir des acteurs locaux, à favoriser leur mise en relation et à concrétiser leurs projets :

  • un soutien financier avec le lancement d’un appel à projets thématique annuel (voir asso.essonne.fr),
  • un soutien méthodologique avec un appui-conseil apporté par le service de l’action internationale, le développement de partenariats avec des associations structurantes du territoire, un plan de formation spécifique décliné annuellement,
  • une mise en réseau favorisant le partage de connaissances à travers l’organisation de groupes de travail thématiques et/ou géographiques visant à développer des outils de capitalisation à usage collectif et à appuyer la création de partenariats.

Les outils participatifs

Les outils de communication

Partenaire du Département intervenant dans l’appui et le conseil aux acteurs locaux

Le Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid) a pour objectif principal de faire émerger une vision partagée de la solidarité internationale en tissant un réseau important d’associations. Il peut accompagner les acteurs du territoire dans leur stratégie de sensibilisation des Essonniens à la solidarité internationale, dans le cadre du Festival des Solidarités. www.crid.asso.fr

Contact

Service de l’action internationale

actioninternationale(at)cd-essonne.fr

Le Conseil départemental et l'Europe

L'Europe est présente au quotidien auprès des citoyens. Les aides européennes sont nombreuses mais souvent mal connues par les acteurs locaux. Face à ce constat, le Département joue un rôle d’information et de promotion des fonds européens. Le Conseil départemental de l'Essonne soutient les structures locales (collectivités, associations, entreprises) en leur apportant conseil et assistance au montage de leurs projets européens.

L'Europe est un partenaire incontournable pour de nombreux projets innovants


Le Conseil départemental de l'Essonne s’engage dans sa stratégie d’action européenne à :

  • Intégrer la dimension européenne dans l'action départementale via les aides européennes ;
  • Faciliter l'accès des collectivités locales et des intercommunalités aux fonds européens;
  • Favoriser le développement européen de la collectivité.


Il se positionne en accompagnement des porteurs de projets souhaitant bénéficier de ces fonds.


Les financements européens

L'objectif de la programmation 2014-2020 est de parvenir à la mise en place d'une croissance intelligente, durable et inclusive pour l'ensemble du territoire de l'Union.

Fonds Social Européen (FSE) dans l'Essonne

Ce programme de l’Union Européenne vise à soutenir le développement d’emplois durables et inclusifs, en particulier en accompagnant les populations les plus fragiles du territoire de l’Union.

Via l’Association de Gestion des Fonds Européens (AGFE 91), le Conseil Départemental de l’Essonne mobilise, dans le cadre de la programmation 2014-2020, le Fonds Social Européen (FSE) pour lever les freins professionnels et sociaux d’accès ou de retour à l’emploi des populations les plus fragiles de notre territoire. Il mène ainsi, grâce à ce soutien, des actions telles que des formations des publics éloignés de l’emploi, des offres de services à la mobilité sur le département, ou encore la professionnalisation de ses acteurs de l’accompagnement.

Chaque année un appel à projets est lancé en direction des associations, collectivités, entreprises... qui contribuent à relever le défi de la lutte contre la pauvreté et promeuvent l’insertion.


Fonds européens pour le développement régional (FEDER)

Le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER) a pour but de renforcer la cohésion économique et sociale dans l’Union en agissant sur les déséquilibres entre ses régions. Dans cette optique, il soutient l’innovation et la recherche, la stratégie numérique, les petites et moyennes entreprises, tout en développant une économie sobre en carbone.

Pour la programmation 2014-2020, la gestion des enveloppes FEDER a été déléguée au Conseil régional d’Ile-de-France. Le programme opérationnel régional FEDER/FSE 2014-2020 est disponible sur le site de la Région Ile de France dédié à l’Europe : http://europe.iledefrance.fr


Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER)

Le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) vise à améliorer la compétitivité des secteurs agricole et forestier, l'environnement et la gestion de l'espace rural ainsi que la qualité de la vie et la diversification des activités dans les zones rurales.

L’enveloppe FEADER de la programmation 2014-2020, déléguée en Ile-de-France au Conseil régional, se concrétise en Essonne par un soutien au programme LEADER (Liaison entre actions de développement et économie rurale) centré sur le développement rural, en particulier sur le Gâtinais français et le plateau de Saclay.


L'Essonne présente à Bruxelles

Pour mener sa stratégie européenne, le Conseil départemental a créé une mission Europe en son sein. Il est également membre de l'association Ile-de-France Europe : http://www.iledefrance-europe.eu

Véritable interface entre l’Îlle-de-France et l’Europe, Île-de-France Europe (IdFE) représente la Région Île-de-France et sept Départements franciliens (Seine-et-Marne, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val d’Oise) auprès des instances européennes.

Contact

Mission Europe
Conseil départemental de l'Essonne
Tél. 01 60 91 90 60