L'EM Fest continue !

Au regard du contexte sanitaire actuel et des annonces gouvernementales concernant les ouvertures des salles de spectacle, l'EM Fest s'adapte !
La diffusion des manifestations se fera principalement par voie numérique. Retrouvez les événements maintenus en collaboration avec les partenaires de cette édition 2021 directement dans les catégories ci-dessous.

Concerts & spectacles

Abou Diarra compte parmi ces artistes rares qui ne s’engagent qu’après y avoir été poussés par la nécessité intérieure profonde. À la fois attaché aux traditions mandingues recueillies dans son pays natal, le Mali, et soucieux d’évolutions inédites, il sait ne rien précipiter, attendre patiemment que le temps soit venu, puis mobiliser toute sa créativité pour transformer cet impératif en musique.  

Avec Abou Diarra (N'goni, chant), Helena Recalde (basse), Moussa Kiota (piano), Amadou Daou (percussions), Vincent Bucher (harmonica). 

En partenariat avec Au sud du Nord, l’association Aïgouma et la mairie de Cerny.

En live stream au Plan le 5 février à 19h30 puis à retrouver sur YouTube jusqu’à la fin du festival.

 

 

 

Lidiop, quelques mots ! 

Bercé dès sa plus tendre enfance par la richesse musicale traditionnelle et contemporaine africaine, Lidiop est né dans l'atmosphère culturelle et folklorique rythmant sa terre natale, le Sénégal. Lidiop, de son nom de scène, est un musicien auteur compositeur et interprète aux multiples facettes. 

Dès son arrivée en France, au contact de nouvelles perspectives artistiques, il exprime ses talents scéniques en se produisant dans le métro parisien, lieu de passage et de rencontre dans l'indifférence. Sa musique sonne et parle aux usagers qui au-delà de la diversité et de la routine s'unissent en partageant sourire, pas de danse, joie et escapade émotionnelle à l'unisson sous la cadence envoutante de sa guitare sublimée par une voix sensuelle et atypique mêlant reggae, dancehall, rnb, afro, et pop. 

Fort du tremplin qu'offre le métro parisien, il participe à plusieurs projets lui permettant de faire découvrir sa musique tout en la façonnant à sa guise conformément aux valeurs qu'il défend, tels que les 20 ans des musiciens du métro à l’Olympia, les Solidays, la fête de l’Humanité sans compter les nombreuses scènes allant de showcases aux concerts. Lidiop s'est vu recevoir l'approbation et le soutien de plusieurs artistes confirmés tels que Maitre Gims, Slimane, Tiken Jah Fakoli, Oumou Sangaré... 

Le concert de Lidiop sera enregistré le 31 janvier à la Salle des fêtes de Pussay en format acoustique, guitare et voix et en format platine accompagné par Angata Sound. Durée : 60 min. 

Captation également disponible sur Facebook.

Plus d’informations sur Lidiop :
> Site de Lidiop
> Page Facebook de Lidiop

Voix aérienne, mélodies amples posées sur des lignes de kora souples, enroulées autour de la solide guitare de Thierry Fournel, Senny Camara délivre un set cousu dans le velours de son nouvel album « Melting Pot ». Le mélange des couleurs est aussi celui des temps, tant la voix de Senny nous emporte vers les contrées des anciens royaumes Sérères, peuple du sud Sénégal. Mais, installée ici, elle chante aussi l’arrachement, la douleur de l’exil et des migrations forcées. Senny, qui fait partie des rares joueuses de kora dans le monde, n’en reste pas moins une femme au présent, avide de rencontres et de découvertes musicales. À la croisée des cordes et des mondes, la musique de Senny Camara déconfine nos âmes sensibles. 

En Facebook live le 6 février à 20h30 
et sur la page Facebook de Bahoscene.

Également disponible sur www.bahos.fr du 6 février au 6 juillet 2021. 

Concert de Vesko African Electro Sound en featuring avec différents autres artistes aux influences musicales maliennes (Manu Sissoko, Mary Koné, Salif Koné etc.). 

Vesko compose et interagit en live sur un set de machines, samplers et autres armes de destruction massives…! Un son Afro-Électro dynamique, fusionné à des instruments traditionnels tels que balafon, kora, tamani, kamalé n'goni... Des collaborations avec de nombreux artistes, tels Cheick.

Siriman Sissoko, Manu Sissoko, Sékou "kora" Kouyaté, Mary Koné et Salif Koné etc. Un voyage transe axé sur la danse, qui reproduit l'ambiance des cérémonies des rues de Bamako, avec un son 2.0 ! 

En live stream au PLAN, le 4 février à 19h30, diffusé sur le site du PLAN, sur Facebook et sur le site de la ville de Boussy-Saint-Antoine.

 

Création de Philippe Laccarriere, contrebassiste de jazz et directeur du festival Au Sud du Nord, milite pour le métissage des musiques. Pour cette aventure, il a convié trois jazzmen : David Patrois (vibraphone, balaphon), Pierre Marcault (percussions) et Francis Arnaud (batterie, voix), complices de longue date, et il leur a associé trois musiciens africains Souriba Sakho (kora et voix), Mohamed Champion (guitare) et Abou Diarra (n’goni, chant) pour développer l’improvisation sur une base de musique traditionnelle africaine… 

En ligne à partir du 3 février à 20h sur Youtube.

En attendant une nouvelle rencontre avec le public, le trio Buka Ntela Team vous propose 15 minutes d’immersion dans leur univers musical métissé, aux rythmes et sonorités du Mali et d’ailleurs.  

Le trio musical a fait ses débuts au Centre international de la Cimade de Massy, issu de la rencontre de Cédric (Congo), Mady (Mali et Congo), et Cyrus (France). Il créé des chansons originales qui, selon l'inspiration de Mady et Cédric, prennent des tournures dansantes et libératrices tout comme des formes de douces mélodies évocatrices dont le mélange des langues est une porte ouverte supplémentaire au sens et au son. 

Le trio se produit depuis 2015 en Île-de-France, à l’occasion notamment de la journée mondiale des réfugiés à Massy, des festivals « Migrant’scène » et « Festisol », du festival « Les Habitants ont du talent » de la Fédération des Centres sociaux de l’Essonne. 

Film musical du Buka Ntela Team, un projet porté par la Compagnie Arti-Zanat'. 

Captation également disponible sur Facebook

À suivre également sur la page actualités de la ville de Massy et la chaîne Viméo de la Cie Arti-Zanat’.

> Page Facebook de la compagnie Arti-Zanat’
> Page Facebook de Buka Ntela Team

Diaporama des répétitions à Bamako

Performance danse et installation de sculptures. 19 sculptures créées par Ibrahim Bemba Kébé, jeune plasticien bamakois, s’inspirent de la confrérie initiatique des Korèdugaw. Un danseur, Modibo Konaté, les interpelle par la voix et par la danse, levant un coin du voile sur les secrets de l’initiation. Accompagnement chorégraphique Andréya Ouamba. Sur une idée originale de Jean-Louis Sagot-Duvauroux.

Un film d’auteur de Boubacar Coulibaly, assisté de Chiaka Ouattara rendra compte d’une représentation exceptionnelle de la performance en dialogue avec les Structures Sonores Baschet (à Saint-Michel-sur-Orge le 4 février) et sera en ligne pendant et après l’EM Fest.

En ligne à partir du 4 février et sur le site du théâtre de l'Arlequin.

Représentations en présentiel :  

Et, dans les établissements suivants (réservé aux publics scolaires) : collège La Guyonnerie de Bures-sur-Yvette (avec l’association AJUKOBY) ; collège Saint-Exupéry à Marolles-en-Hurepoix ; écoles Courbet, Curie, Robespierre et Wallon de Morsang-sur-Orge ; Centre social de Brétigny-sur-Orge*, avec les enfants en soutien scolaire SOUS RÉSERVE AUTORISATION ; lycée Jules Vernes de Limours* (avec le théâtre de Bligny). 

*dans le cadre des journées événements « Le Mali a des choses à vous dire », Dedans-dehors du Théâtre Brétigny 

À quinze ans, Solo s’évade. Il poursuit son chemin dans les rues de Bamako, entre repas mendiés, nuits à la belle étoile et voyages clandestins vers le Sénégal. Un jour, il entend parler d’une femme qui donnerait de l’argent aux enfants des rues pour qu’ils se mettent à danser.  

Ce spectacle autobiographique raconte par la danse et le théâtre l’étonnante aventure de Souleymane Sanogo. Enfant cultivateur, non scolarisé, il fuit son village à quinze ans et vit dans la rue bamakoise. Un hasard le met en contact avec une chorégraphe et il découvre que « la danse, c’est (ma) vie ». Son talent le fait repérer par P.A.R.T.S., une école chorégraphique bruxelloise qui compte parmi les plus sélectives du monde et dont il vient d’achever le cycle de trois ans… 

Captation également disponible sur le site du théâtre de l'Arlequin.

 

Théâtres & contes

Ala tè sunogo  (Dieu ne dort pas, en langue bamanan) est un spectacle prémonitoire. Sa création a été interrompue par le coup d’État de mars 2012, peu avant la fermeture de la salle bamakoise de BlonBa, que cette situation politique a rendue inévitable. 

La pièce utilise les ressorts burlesques du kotèba dans une charge féroce contre la corruption et le laisser-aller : un opérateur culturel aux prises avec les agents d’un État sans scrupule perd pied... Cette histoire est traversée par l’amour qui naît entre deux jeunes gens, dont un "enfant des rues" muet, qui ne s’exprime qu’en dansant. 

Dieu ne dort pas marque également le grand retour du personnage truculent de Bougouniéré, que les spectateurs ont découvert avec le spectacle Bougouniéré invite à dîner. 

Par la compagnie BlonBa.

Captation également disponible sur le site du théâtre de l'Arlequin.

 

Bougouniéré dirige, à Bamako, une ONG humanitaire. Citoyenne moderne et engagée, mais d'extraction populaire, elle a l'esprit fort occupé par un sport bien connu : la chasse aux subventions. 
Ce soir, un bailleur de fonds venu des pays riches a souhaité faire connaissance avec "l'Afrique profonde". Il est attendu à dîner par la militante, installée dans sa cour. Bougouniéré commence à préparer le repas, l'eau bout dans la marmite... Le bailleur sera-t-il au rendez-vous ? 
Au travers du personnage de Bougouniéré, de son mari et de ses trois fils, se déroule le fil d'une Afrique contemporaine où le rire, parfois délirant, n'est jamais loin des larmes. 
Un spectacle de Kotèba, forme de satire sociale jouée sur le mode burlesque dans les villages de l'aire mandingue (Afrique de l'Ouest). 
Dans les années 1980, un mouvement de comédiens a commencé à adapter ce genre en milieu urbain. Bougouniéré invite à dîner s'inscrit dans la continuité de ce mouvement. 

Avec la Compagnie BlonBa
Une pièce écrite par Alioune Ifra Ndiaye et Jean-Louis Sagot Duvauroux 
Mise en scène : Patrick Le Mauff
Captation : Christian Lajoumard 
Avec : Diarrah Sanogo, Michel Sangaré, Lassine "King" Coulibaly 

La captation de ce grand succès de la compagnie BlonBa est mise à disposition du public, en ligne sur le site du  théâtre de l’Arlequin, par Acrobates Films.

Pièce disponible sur Vimeo (mot de passe : BouChrisAcro) puis à retrouver ensuite sur le site du théâtre de l'Arlequin.

 

Le 3 février à 16h et 16h45 – Contes  
La médiathèque vous invite à découvrir la littérature d’Afrique à travers 2 séances de lecture de contes africains pour enfants. 
À partir de 4 ans. Gratuit, sur inscription au 01 69 10 59 40. 

Du 2 au 13 février - Exposition 
Découvrez une exposition autour des actions du comité des jumelages et du RésEM sur les territoires de Chilly-Mazarin et Diema. Des objets et instruments de musique africains, des ouvrages littéraires et contenus musicaux ainsi que les créations artistiques réalisées par les accueils de loisirs et pauses méridiennes de la ville, autour de contes africains. 

Médiathèque Albert-Camus  
6-8, rue Ollivier Beauregard 
91380 Chilly-Mazarin 
Entrée libre 

Renseignements : 
01 69 10 59 40  - mediatheque(at)ville-chilly-mazarin.fr ou auprès du service culturel : 01 69 10 37 77 - culture(at)ville-chilly-mazarin.fr  

 

Un fusil d’assaut AK 47 – la fameuse kalachnikov – promet à un aspirant émigré de satisfaire tous ses désirs en Afrique même. Les deux personnages traversent le continent et y sèment la désolation. Le spectacle créé à Bamako en septembre 2020 par la compagnie BaroDa (ex-BlonBa) devait être représenté dans le cadre de l’EM Fest 2021 mais est reporté en novembre 2021, mois de la solidarité internationale. Cette lecture permettra de s’en faire une première idée et bénéficiera d’une captation professionnelle le 28 janvier au Théâtre de l’Arlequin de Morsang-sur-Orge (avec le Collectif pour la culture en Essonne).  

Captation en ligne à partir du 1er février sur le site du théâtre de l'Arlequin.

En attendant la vidéo, retrouvez les répétitions bamakoises vues par TV5MONDE : Répétitions Kalach Story - TV5MONDE.

 

L’association Citoyens Agités vous propose un voyage autour de 2 contes.

Lors de l’écriture de ce projet, les partenaires maliens ont insisté sur la valeur du conte au Mali, qui est selon eux « le meilleur moyen d'éducation des enfants en Afrique : le conte qui éduque, donne des leçons de vie et de morale en s'amusant. Le conte est un moyen d'approche par compétence car il en appelle au prérequis de l'enfant, à ses connaissances actives et surtout à son jugement personnel. À la fin du conte, c'est l'enfant lui-même qui tire la conclusion ».

1er conte "made in France" réalisé par les jeunes français de Citoyens agités.
Le conte la jeune femme, la tourterelle et le vieux caïman d’Ousmane Diarra, sera mis en scène par les jeunes comédiens, danseurs et musiciens de Citoyens Agités. Un conte dans lequel il est question de courage, de confiance et d’émancipation.
Mise en scène : Catherine Régula et Sandra Petour « actes en théâtre » - Composition musicale : Jordy, Naoele Saori et Sarah - Chorégraphie : Lesly - Montage vidéo : Dany (Spidergraph)

2nd conte  "made in Mali" dans le cadre de sa coopération avec l'école Légal Ségou à Kayes.
Le conte Pourquoi Shiba est promu Héritier du royaume de son pèrepar Cheick Mamadou Diarra dit « Malim ». Les enfants seront eux-mêmes en mesure de tirer la morale de ce conte et de déterminer à partir de leurs comportements et de leurs actes, lequel des deux jeunes fils du roi mérite de porter la couronne. Si vous avez un doute, interrompez le conteur avant la fin et demandez aux jeunes qui vous entourent lequel des deux mérite la couronne, la réponse sera spontanée ! Vous serez ainsi en immersion directe au Mali.

En ligne le 7 février à 14h sur la page Facebook de l’association Citoyen Agités puis disponible ensuite sur la chaîne Youtube.

Association CITOYENS AGITES | Facebook

Association CITOYENS AGITES - YouTube

La compagnie Liria poursuit l’expérience d'un travail d’ateliers basés sur la récolte d’histoires et l’oralité. Ces ateliers, conduits par Simon Pitaqaj et la compagnie Liria, se sont déroulés au sein du théâtre de Grigny (TAG) d’octobre 2020 à janvier 2021.
Avec : Rassidi Zacharia, Santana Susnja, Benoit Hamlin, Ekam-DICK, Simon Pitaqaj
Mise en scène par : Simon Pitaqaj
Montage son : Samuel Albaric
Régisseur : Antoine Campredon
Avec la voix de Jeanne Guillon Verne

Contes africains dits par Modibo Konaté et filmés par Chiaka Ouattara (6 contes mis en ligne). 

Chaque semaine avant et pendant l’EM Fest 2021, un conte est mis en ligne pour permettre des visionnages en famille.  

En ligne sur le site du théâtre de l'Arlequin.

> La République des singes
Le buffle et le lionceau
> Les oiseaux malades

Autres contes à venir

 

Sylvie Mombo ouvre grand son répertoire : contes traditionnels venus des quatre coins du globe, histoires de son cru, fables et poésies. L’artiste met son goût du verbe à l’honneur. Elle le fait balancer, danser, caracoler, swinguer avec une joie et une énergie communicatives. Elle raconte la vie toute en contes… et en musique. Un moment à partager en famille !

Avec Sylvie Mombo (contes), Mohammed Champion (chant, guitare) et Sylvain Dupuis (calebasse, sanza).

En Facebook live le 31 janvier à 16h.

> Page Facebook de Tchekchouka
> Page Facebook de la Caz à Lisa

Cinéma

Court métrage également disponible sur le site de Maison Alphonse Daudet

"Abg-gulma" est un film documentaire produit par SemFilms Productions pour l'ONG Educo qui mène un vaste programme de sensibilisation sur le vivre ensemble dans les régions du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso. Selon le directeur de l’ONG Educo, Édouard Junior Ndeye, la production "fait référence à la beauté du léopard de par ses multiples taches. Aussi, la pluralité des taches du léopard fait son identité et sa spécificité qui force l’admiration. Cela peut être comparé à la diversité ethnique, des communautés, de confessions religieuses, de cultures et de traditions qui sont une force et un symbole de cohésion sociale". Ce film documentaire, réalisé avec la participation de leaders coutumiers, religieux et des personnes ressources, interpelle sur les valeurs culturelles et les normes. 

Confi’danse propose une rencontre intime, un face à face avec un-e artiste chorégraphique, en Vidéo360. Grâce à cette technologie innovante (la réalité virtuelle), le regard de l’artiste, sa voix chuchotée à l’oreille, la proximité de son corps en mouvement produisent un puissant effet d’intimité. Le spectateur ou la spectatrice en devient virtuellement le confident et pénètre dans le coeur de ce qui a déterminé sa vocation et son art.

Un projet franco-malien (réseau Culture en partage/Collectif BKE) réalisé par Nicolas Jalu du Collectif BKE.

Le court métrage a été sélectionné pour le 360 Film Festival dans la catégorie art.

Ateliers & rencontres

Série de documents sur le thème "Le Mali initiatique", autour des savoirs transmis au Mali à travers les initiations diverses nées de l’histoire.  

Avec plusieurs films :  

  • L'envol du chasseur, d’Alexandre Bonche (sur la confrérie donso),  

  • Les nuits kotèba, de Christian Lajoumard proposé par Acrobates Films sur Vimeo (mot de passe : KoteChrisAcro),  

  • Yaya Coulibaly, marionnettiste et magicien proposé par Acrobates Films sur Vimeo (mot de passe Yaya2021).


L’ensemble des documents destinés à alimenter les évènements d’information et de réflexion en ligne organisés par l’Université d’Evry et le Collectif pour la Culture en Essonne dans le cadre de l’EM Fest sont à retrouver sur le site du Théâtre de l’Arlequin.

Vidéo disponible prochainement.

L’application BiBook a été conçue par des jeunes informaticiens maliens et l’équipe de Culture en partage pour favoriser l’accès au livre et à la lecture. Gratuitement téléchargeable sur téléphone ou tablette via les plateformes Play Store et App Store, BiBook propose déjà 10 ouvrages dont des textes classiques maliens des XIVe et XVIe siècles.  

À l’occasion de l’EM Fest, des actions sont engagées entre le lycée professionnel André-Marie Ampère de Morsang-sur-Orge, le collège de la Guyonnerie de Bures-sur-Yvette et le collège Saint-Exupéry de Marolles-en-Hurepoix autour des textes proposés par BiBook et pour des échanges littéraires entre élèves de l’Essonne et du Mali. 

Présentation de BiBook par TV5MONDE.

 

Expositions

Dans le cadre de sa coopération avec le Mali, le Département de l’Essonne s’associe aux « Rencontres de Bamako », manifestation culturelle d’envergure internationale sur les enjeux de la photographie contemporaine, pour vous proposer au Domaine départemental de Chamarande une exposition de l’artiste sud-africaine Kitso Lynn Lelliott, présentée lors de l’édition 2019 de la biennale. 

Entre vidéo, installation et écriture, Kitso Lynn Lelliott s’attache à questionner le Réel et l’Histoire tels qu’ils ont été écrits par le seul Occident. L’artiste se met régulièrement en scène dans ses vidéos pour révéler les corps, les subjectivités et les savoirs « fantômes », marginalisés lors de la colonisation et de la traite atlantique des esclaves, mais qui continuent aujourd’hui encore à hanter inconsciemment le monde actuel. Elle entend ainsi mettre en crise l’hégémonie du « Nord global » pour rendre la parole aux histoires oubliées de l’Histoire, notamment en privilégiant les relations Sud-Sud transatlantique. 

Kitso Lynn Lelliott vit et travaille à Johannesburg (Afrique du Sud). Elle est diplômée d’un MFA en Art et d’un doctorat en Philosophie de l’université de Witwatersrand (Johannesburg). Ses oeuvres sont régulièrement montrées lors de festivals et d’expositions internationaux. 

Exposition disponible du 29 janvier au 25 avril 2021. 
Domaine départemental de Chamarande - Orangerie 
38, rue du Commandant Maurice Arnoux 
91730 Chamarande 

Infos et réservations : chamarande(at)essonne.fr 

Entrée libre 

> Plus d'informations sur l'exposition sur chamarande.essonne.fr

Site de Kitso Lynn Lelliott – a Nomad in time… 

12 bannières de cotonnade teintes selon la technique du bogolan portent 12 calligraphies d’Aboubacar Fofana. Cette exposition montre et commente des calligraphies de 12 écritures nées en Afrique depuis les hiéroglyphes égyptiens jusqu'au Nko mis au point en 1949 pour transcrire sans les trahir les langues du Manden. 

Exposition photographique de 15 portraits (1,20 m x 1,80 m) d’initiés Korèdugaw réalisés au Mali par Dany Leriche et Jean-Michel Fickinger. Depuis une quinzaine d’années, Dany Leriche et Jean-Michel Fickinger s’intéressent aux minorités spirituelles qui résistent à l’uniformisation culturelle globale. En Afrique de l’Ouest, où l’animisme a été confronté aux assauts répétés de la christianisation et de l’islamisation forcées, ils ont éprouvé la vitalité des cultes traditionnels, leur aptitude à syncrétiser les apports extérieurs et à créer des signes d’identité, des objets de pouvoir, des symboles visuels liés à des croyances et à une cosmogonie. 
Sont présentées ici deux « confréries » dont le rôle social, assis sur une tradition ancestrale, est indissociable de leur statut d’intermédiaires entre le visible et l’invisible. 
Les Donso du Mali, chasseurs regroupés en sociétés secrètes, ont conservé une grande part de leur puissance grâce à leur connaissance des rituels magiques et à leur situation d’intermédiaires entre les esprits de la nature et les hommes. 

Au Mali encore, les Korèdugaw se présentent comme des sortes de bouffons sacrés qui, dans les villages et les villes, parodient les figures du pouvoir, mais aussi les pulsions qui animent chaque être humain. 

En ligne sur francetvinfo.fr

Dans le cadre des journées événements du Théâtre Brétigny "Le Mali a des choses à vous dire", l'exposition "Les bouffons sacrés au Mali" sera répartie entre le collège Saint-Exupéry de Marolles-en-Hurepoix, la mairie d'Épinay-sur-Orge, ainsi qu’au CDI du collège La Guyonnerie de Bures-sur-Yvette, (avec l'association AJUKOBY) et dans les bâtiments municipaux de Corbeil-Essonnes (avec la Ville de Corbeil-Essonnes).

Diaporama de l'exposition