Universités

Paris-Saclay, l'université française championne du monde des mathématiques

Publiée le : , dernière mise à jour : 20/07/2020

Fin juin, dans son classement thématique international, l’université Jiao Tong de Shanghai a classé l’université Paris-Saclay première université au monde en mathématiques. Cette dernière tire son épingle du jeu grâce à la puissance intellectuelle des hommes et des femmes qui y travaillent et étudient. Les raisons de cette réussite.

Paris-Saclay, la grande matheuse

La nouvelle université Paris-Saclay, créée en novembre 2019 par le regroupement de plusieurs universités, grandes écoles et centres de recherche du plateau de Saclay, s’offre une première place en mathématiques, juste devant Princeton (États-Unis) et Sorbonne Université (Paris). "L’excellence en mathématiques est un sport national, à Saclay, deux étoiles brillent tout particulièrement depuis la fin des années 50, l’Institut des hautes études scientifiques (IHES) et le département de mathématiques d’Orsay", explique Pascal Massart, directeur de la Fondation Mathématique Jacques Hadamard et professeur au Laboratoire de Mathématiques d'Orsay. Cette réussite est également portée par la synergie de neufs laboratoires sur le plateau de Saclay mais également à Versailles, à Evry, à CentraleSupelec, à AgroParisTech, à INRAE Jouy en Josas et au CEA. "Ce classement offre à nos laboratoires et à nos diplômés une visibilité importante, notamment auprès des étudiants internationaux, ainsi que pour nos collaborations, que ce soit avec des établissements d’autres pays ou avec des entreprises et la société civile.", souligne Sylvie Retailleau, Présidente de l’université Paris-Saclay.

Une première place à défendre

L’université Paris-Saclay peut se réjouir de figurer au tout premier rang des universités françaises pour l’insertion de ses étudiants comme de ses doctorants en mathématiques. Ce travail de longue haleine nécessite prioritairement des investissements humains. En effet, les conditions de travail sont fondamentales pour que se réalise l’alchimie attendue entre les cerveaux, les rencontres, les idées et l’appétit d’apprendre des mathématiciens en herbe. "C’est pourquoi, il faut continuer à investir dans la formation des jeunes chercheurs, garantir la liberté de chercher, de penser et valoriser le doctorat.", explique Pierre Pansu, directeur adjoint de la Fondation Jacques Hadamard et professeur au Laboratoire de Mathématiques d'Orsay.

La valorisation des compétences en mathématiques dans le monde de l’entreprise est aussi très importante. Nous les retrouvons dans le développement de l’intelligence artificielle mais aussi dans les algorithmes en informatique ou encore dans la résolution de problèmes d’optimisation de forme pour la construction automobile par exemple.

L’ouverture à l’internationale est aussi très importante pour le brassage culturel, la stimulation intellectuelle et les échanges entre des étudiants qui n’ont pas appris les mathématiques de la même manière. "L’aventure continue sur Paris-Saclay avec la Graduate School de mathématiques et la Fondation Jacques Hadamard pour défendre les valeurs qui ont sur la longueur forgé le succès d’aujourd’hui: Excellence, Ouverture, Humanisme et Cohésion." concluent les professeurs.
 

Le classement thématique international de l’Université Jiao Tong à Shanghai

Le classement de Shanghai désigne les meilleurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche du monde dans 54 disciplines réparties en cinq domaines : sciences naturelles, sciences de la vie, ingénierie, médecine et sciences sociales.

Pour établir son classement, l'Université Jiao-Tong, s'attarde sur le nombre de professeurs et d'élèves de l'établissement ayant reçu un prix Nobel ou une médaille Fields, le nombre de chercheurs les plus cités, le nombre d'articles publiés dans les revues Nature et Science et la proportion de tous ces éléments rapportés à la taille du corps professoral.

En complément