Chaussées à voie centrale banalisée (chaussidou)

Qu'est-ce qu'un Chaussidou ?

Une chaussée à voie centrale banalisée ou chaussidou permet de matérialiser un espace pour les cyclistes, sur des routes trop étroites pour accueillir des aménagements cyclables classiques.

Elle partage la chaussée en 3 voies :

  • une voie centrale pour la circulation à double sens des véhicules motorisés : voitures, camions ou motos.
  • deux bandes cyclables latérales pour la circulation des vélos.
     

Le mot "chaussidou" est la contraction de "chaussée" et de "doux". C'est un concept qui vient de Suisse.



Comment circuler ?

Les règles de circulation pour les automobilistes

En voiture, 3 cas de figure se présentent :

1 - La route est dégagée : je circule au centre de la chaussée.

 

2 - Un véhicule se présente en face : je me rabats sur la droite pour croiser le véhicule, tout en vérifiant qu’il n’y a pas de vélo sur la bande cyclable.

 

3 - Je croise un véhicule et il y a un vélo sur la bande cyclable : je me rabats à droite sur la bande cyclable, je reste derrière le vélo, j’attends que le véhicule soit passé pour doubler le cycliste. Une fois le cycliste doublé, si aucun véhicule ne se présente face à moi, je reste sur la voie centrale.

Les règles de circulation pour les deux-roues et les piétons

  • À vélo : je circule à droite de la route derrière la ligne discontinue.
  • À pied, en scooter ou en cyclomoteur : je peux circuler comme les vélos à droite de la route.
  • À moto : je respecte les mêmes règles de circulation que les voitures.

Sur quelles routes ?

On envisage une chaussée à voie centrale banalisée lorsque :

  • un aménagement cyclable classique ne peut pas être réalisé
  • le trafic routier n’est pas trop important.
  • les conditions de visibilité sont suffisantes, notamment dans les virages.
     

Chaque nouveau chaussidou fait l’objet d’une période d’expérimentation de plusieurs mois. Si le test est concluant, l’aménagement est pérennisé.

Un chaussidou, c’est dangereux ?

Certains automobilistes ou cyclistes peuvent ressentir de l’appréhension en se retrouvant face à une seule voie centrale à double sens. Mais les résultats des expérimentations ne montrent pas une hausse des accidents sur ce type de chaussée.

Les chaussidous incitent à une circulation apaisée : les automobilistes sont plus prudents et contrôlent leur vitesse, ce qui sécurise le parcours des cyclistes.