Voirie

Le chantier du Ring des Ulis en bonne voie

Publiée le : , dernière mise à jour : 12.01.2022

Le Ring des Ulis entame sa mue. Le Département, en partenariat avec l’Etat et la Région, a débuté les travaux qui mèneront d’ici 2024 à la résorption du plus gros nœud routier du territoire. Nouvelles bretelles, nouvel échangeur, Espace naturel sensible…44 M€ sont engagés.

Plus de trente ans après les premières annonces, la résorption du plus gros nœud routier de l’Essonne a commencé au Ring des Ulis."Quand j’ai été élu en 2015, ce dossier était sur le haut de la pile, mais son financement n’était pas bouclé", raconte François Durovray, président du Département de l’Essonne. Ses 44 millions d’euros sont financés à 60 % par le Département, maître d’ouvrage, 20 % par la Région et 20 % par l’Etat.

Un chantier assez complexe

Objectif du projet : fluidifier et sécuriser les déplacements sur cet axe réputé dangereux. "Pour limiter au maximum les impacts sur le trafic, de nouvelles bretelles remplacent simultanément celles détruites. Certaines portions de route sont réduites afin de permettre le passage des engins de chantier et d’assurer la sécurité des ouvriers", explique Sophie Rigault, vice-présidente en charge des mobilités et de la voierie. La RD 446 est également dévoyée depuis la mi-novembre pour une durée de sept à huit mois. Enfin, un nouvel échangeur au sud permettra tous les échanges avec la N 118 en allégeant le Ring, consacré aux dessertes locales. La fin du chantier est prévue pour 2024.

Attention portée à l’environnement

Le projet intègre une compensation environnementale suite au déboisement grâce à la réhabilitation du site des Cents Arpents, futur lieu de promenade et Espace naturel sensible.


Sur le même thème
Aucune actualité disponible.