Caroline Kennerson

Arts plastiques -

Caroline Kennerson, 1975 Sallanches
Vit et travaille en Essonne

Allant du dessin à l’installation, en passant par la sculpture, Caroline Kennerson nous invite à nous pencher, physiquement comme mentalement, sur l’interdépendance des espèces animales (l’Homme étant à considérer, aussi, comme un animal particulier) et végétales. Gravant des cellules de poisson ou de rats sur des radiographies humaines ou des cellules humaines sur des radios de chiens, en y associant parfois des cellules de végétaux pour la richesse formelle et suggestive de leurs motifs, c’est en effet des notions d’hybridation, de chimère, de manipulation génétique imaginaire et d’artefact dont se saisit l’artiste, à bras le corps.
L’artefact semble bien la pierre angulaire de ce travail de minutie, dans la pensée comme dans la réalisation, mêlant subtilement la distance prise avec les représentations médicales au fondement des œuvres et la volonté farouche de pénétrer au cœur même du vivant, de la matière organique, pour en fouiller les secrets autant que la poésie. [...]
C’est donc le corps qui est convoqué, le corps humain, le corps animal, le corps social aussi, par cette interrogation essentielle, douce et violente à la fois, sur ce qui lie et sépare les espèces entre elles. Faire corps, qu’est-ce ? Et qu’est-ce qui fait corps, pour chacun d’entre nous, pour nous tous ?

Aurélie Barnier