Exposition

"Être libre", Ben le revendique à Chamarande

Publiée le : , dernière mise à jour : 20/07/2020

Jusqu’au 11 octobre, Ben investit le château et l’orangerie du Domaine départemental de Chamarande pour une exposition inédite intitulée "être libre". Rassemblant plus de 400 œuvres issues de sa collection personnelle et de collections particulières, cette rétrospective révèle les multiples facettes d’un artiste iconoclaste et provocateur.

Ben, un artiste libre

Ben est connu pour ses actions, peintures et écritures. Ses phrases courtes et concises interrogent la vie, l’art et son ego. Son œuvre, à la fois réflexion philosophique et impertinente sur l’art, intègre notre quotidien dans ce qu’il a de plus particulier. Il témoigne en cela d’un esprit critique qui n’hésite pas à remettre en cause tout le monde - y compris son propre ego. Depuis la fin des années 1950, Ben Vautier est reconnu en tant qu’artiste, performeur, revendicateur des langues des peuples du monde et nouveau penseur de l’art. Pionnier du mouvement Fluxus en Europe, lié à George Maciunas, Robert Filliou et George Brecht, il participe aussi à l’École de Nice, aux côtés de ses amis artistes Arman, Daniel Spoerri et Yves Klein. Loin d’être résolu face à ce contexte particulier, Ben revendique sa liberté d’être artiste en s’installant au Domaine départemental de Chamarande. L’exposition "Être libre" aussi surprenante qu’évocatrice signe la liberté d’un artiste contemporain qui récuse la pensée unique depuis plus de 50 ans.

Une exposition vivante, colorée et évocatrice

L’exposition "être libre" permet de découvrir l’œuvre de Ben dans toute sa complexité et ses contradictions, son ampleur joyeuse et son foisonnement, qui traversent tous les champs de l’art et de la vie. Une partie historique présente une sélection d’œuvres significatives des années 1958 à 1978. Pour illustrer ces années, des documents de l’époque sont présentés : affiches, archives photographiques et vidéos, ainsi qu’une sélection de ses performances intitulées "Gestes ". Il est l’un des premiers artistes à mettre l’art directement dans la rue, en Europe à partir de 1959, en pratiquant ses "Actions de rues". Il s’agit de gestes quotidiens, tels que l’attente à un arrêt de bus, traverser le port de Nice à la nage avec son chapeau et ses vêtements ou manger des pâtes en pleine rue installé à une table.

Une seconde partie de l’exposition nous ouvre les portes de l’univers de Ben qui investit les différentes salles du château avec des installations plus actuelles et de nouvelles œuvres, au travers d’une succession de thématiques caractéristiques : les petites idées, les portraits, les miroirs, la photographie, l’ego et le jeu. Il poursuit son introspection dans un parcours à travers lequel le visiteur est invité à son tour à s’interroger sur sa condition, son temps, sa société. Chaque nouveau mot, chaque nouveau geste participe d’une quête de sens et de vérité.

"Le nom de cette nouvelle exposition de Ben accueillie à Chamarande résonne en nous tout particulièrement, alors que le monde entier a dû faire face à un virus et rester confiné des semaines durant. Le moment semble idéal en effet pour rappeler notre attachement à la liberté, qui peut paraître une évidence. Par cette simple affirmation, Ben nous étonne une fois encore par l’acuité de son regard sur notre société, par sa pertinence dans l’impertinence de son art, très singulier." explique François Durovray, président du Conseil départemental.

Sentez-vous libre de venir au Domaine départemental de Chamarande pour découvrir cette exposition inédite.

En complément

Aussi sur essonne.fr

http://chamarande.essonne.fr/