L’impact du son chez le jeune enfant

De nombreuses études ont prouvé que les sons ont la capacité de changer les circuits cérébraux à un très jeune âge. Lorsque les neurones sont privés d’entrée sonore, ils cherchent à se lier à d’autres neurones pour compenser le manque. En d’autres termes, la privation de son entraîne une réorganisation des connexions dans le cortex immature

  • Rapport mondial sur l’audition
  • Grandir avec les sons