Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte

Santé Social

Politique de vaccination

Les 4 centres départementaux de prévention et de santé (CDPS) sont habilités centres de vaccinations pour tous.

Infirmière vaccinant une personne âgée

Les CDPS ont compétence pour vacciner toute personne (enfant ou adulte) selon le calendrier vaccinal en vigueur. Ces vaccinations sont réalisées sur rendez-vous après entretien avec le médecin de CDPS. Sont fournis gratuitement les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les oreillons, la rougeole, la rubéole, l’hépatite B, le papillomavirus et la méningite C.
Les CDPS apportent également une information sur les vaccinations spécifiques liées aux voyages à l'étranger et aux activités professionnelles particulières.

Où se faire vacciner ?

Les actions de vaccinations sont assurées au sein des 4 CDPS du territoire essonnien mais également dans des locaux extérieurs pour plus de proximité. Consultez les coordonnées des CDPS et des lieux de vaccination extérieurs.

Mais aussi...

Les 62 centres de Protection maternelle et infantile (PMI) du Département sont en mesure de vacciner les nouveaux nés et les enfants jusqu'à l'âge de 6 ans. (consulter les coordonnées des 62 centres).

Les vaccins en Essonne en 2011

 

  • 2639 personnes ont été vaccinées en CDPS
  • 4711 vaccins ont été administrés par les CDPS

 

 

 

Qu’est-ce que le calendrier vaccinal ?

Il fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge. Celui-ci est révisé périodiquement par le Haut conseil de santé publique (HCSP) qui est chargé de déterminer les vaccinations utiles à l'ensemble de la population, les modalités d'injections, ainsi que les vaccins recommandés pour certains groupes ou circonstances à risque (professions exposées, voyages...).

Pour la population dans son ensemble, certaines vaccinations sont obligatoires, tandis que d'autres, introduites plus récemment, sont "recommandées". Ainsi, les vaccinations des enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires avant l'entrée en collectivité. Les vaccinations contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, les infections invasives à haemophilus influenzae b, le pneumocoque, la méningite et l'hépatite B sont quant à elles fortement recommandées, ainsi que le vaccin BCG en Ile-de-France.

Atteindre ou maintenir (selon les maladies) un taux de couverture vaccinale d'au moins 95% aux âges appropriés permet d’enrayer la propagation de la maladie. Il constitue l'un des 100 objectifs du rapport annexé à la loi du 09 août 2004 relative à la politique de santé publique. Il s’agit d’un enjeu sanitaire majeur dans la mesure où l'état vaccinal des individus peut avoir un impact important sur la transmission des agents infectieux et la protection de l'ensemble de la population.