En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
115 vues

Santé Social

Aider les publics fragiles

Donner la priorité aux ménages et personnes rencontrant des difficultés spécifiques d’accès et de maintien au logement et les accompagner dans leurs parcours résidentiels est un axe d’action particulièrement important de la politique départementale en matière de logement.

Jeune devant une télévision
Les ménages cumulant des difficultés sociales et économiques

Afin de développer une offre de logements adaptée aux besoins des publics les plus fragiles (sans domicile ou expulsés, sortant de structures d’hébergement ou d’hôtel), le Conseil départemental a lancé, conjointement avec l’Etat, une mission qui s’appuie sur l’action de plusieurs associations d’insertion par le logement (Habitat et Humanisme Ile-de-France, SNL Essonne, Monde en Marge Monde en Marche à Longpont-sur-Orge). Elle a pour but de produire 60 logements très sociaux par an, qui permettent aux familles en grandes difficultés d’accéder au logement. Ces logements sont généralement bien insérés dans le tissu urbain existant et localisés à proximité des services et des transports en commun.

L'intervention "Fonds de solidarité pour le logement de l’Essonne" (FSL), dont le Département est le principal contributeur, est renforcée pour aider les ménages rencontrant des difficultés à se maintenir dans leurs logements, adapter les moyens aux besoins repérés par les acteurs locaux (services sociaux, associations, collectivités, …) et faciliter le passage à un logement pérenne des ménages logés auparavant dans des structures d’hébergement ou des hôtels.

Les jeunes

En articulation avec les engagements du Conseil départemental pour la jeunesse, le logement des jeunes constitue une des priorités de la politique départementale de l’habitat. Ainsi, le Département incite les bailleurs sociaux uniquement à intégrer dans leur programmes de construction, des logements réservés aux jeunes de moins de 30 ans afin de leur permettre d’accéder à un premier logement autonome (studio avec kitchenette équipé à minima).

En complément de cette offre, le Conseil départemental soutient la création de résidences sociales dédiées à l’accueil temporaire des jeunes de 16 à 30 ans (logements foyer ou résidences sociales de type Foyer Jeunes Travailleurs).

Enfin, le Département soutient la démarche de Comité local pour le logement autonome des jeunes (CLLAJ). Ce dernier constitue un lieu d'accueil et d'orientation pour les jeunes en permettant de les accompagner dans la définition et la mise en oeuvre de leur "projet logement" (évaluation des besoins, démarches administratives...). 

Le CCLAJ a été créé en 2012 de manière expérimentale par la Mission locale nord-Essonne. Considérant les résultats probants, il a désormais vocation de se généraliser à l'échelle départementale, dans le cadre d'un partenariat élargi avec les autres Missions locales essonniennes.

Les personnes en situation de perte d’autonomie
ou confrontées à un handicap

Le Conseil départemental développe et améliore le parc de logements afin qu’il puisse répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées et des personnes handicapées de l’Essonne.

Le Département incite ainsi les bailleurs sociaux à créer, au sein des programmes mixtes, des logements adaptés au vieillissement (accessibilité, mode de gardiennage, proximité de services, ...) afin de privilégier, dans une logique de prévention et de développement de solutions innovantes, le maintien à domicile des personnes en situation de perte d’autonomie.

Afin de répondre aux besoins de logements des personnes confrontées à un handicap psychique, le Département soutient notamment la création de résidences accueil. Les projets sociaux de ces structures de logements sociaux d’insertion sont mis en œuvre en partenariat avec les services d’accueil à la vie sociale (SAVS) soutenus par le Conseil départemental.

Les femmes victimes de violences

Le Conseil départemental soutient la création d’une offre de logements "relais" pour les femmes victimes de violences (FVV) dans le cadre de la mise à disposition de logements en partenariat avec les communes (par la mobilisation de logements communaux ou de logements sociaux sur le contingent communal notamment). L'accompagnement des femmes accueillies est assuré par des associations spécialisées. L'animation et la coordination de ce réseau départemental des logements relais pour FVV ont été confiées à l'association Communauté jeunesse - Solidarité femmes 91.

Les gens du voyage

Les phénomènes de sédentarisation de familles de voyageurs constituent un véritable enjeu en Essonne. Ces ménages ont pour la plupart besoin d’une reconnaissance de leur statut de résident et d’une mise en conformité de leurs modes d’occupation avec les documents locaux d’urbanisme.

Le Conseil départemental favorise ainsi le développement d’opérations d’habitat adapté sous forme de logement locatif social (financements PLA-I), réalisées par un bailleur social ou un opérateur associatif en concertation avec les familles. Etant donné que les familles reprennent leur activité de voyageur pendant deux ou trois mois dans l’année, l’habitat adapté intègre notamment les aspects de stationnement et d’usage de la caravane dans la conception constructive et paysagère de l’habitat.

En complémentarité avec cette action, le Conseil départemental soutient les communes et EPCI dans la création d’aires d’accueil (temporaire) pour les gens du voyage dans le cadre des objectifs définis par le Schéma départemental d’accueil des gens du voyage (SDAGV) de l’Essonne. Les projets de création et de réhabilitation d’aires d’accueil peuvent être inscrits dans les nouveaux contrats de territoire conclus entre le Département et les Communes et EPCI essonniens.


Contact

Service de l'habitat
Direction de la ville, de l'habitat et de la citoyenneté
Conseil départemental de l'Essonne
Courriel : habitat(at)cg91.fr 

Pour toute demande de logement, veuillez contacter directement les services compétents :
• services logement communaux
ADIL