L'actualité Santé Social

Plan enfance familles

Chef de file de la protection de l'Enfance, le Conseil général vient d'adopter son Schéma départemental en faveur de l'enfance et de la famille pour la période 2011-2016 avec un objectif simple : permettre à tout enfant Essonnien de bien grandir en Essonne.

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
jeune fille dans les bras de sa mère

Lors de l'Assemblée départementale du 12 mars dernier, le Conseil général a voté son 3e schéma départemental de l'enfance et des familles. Intitulé "Bien grandir en Essonne", ce document fixe les grandes orientations et cible les actions prioritaires que le Département entend mener pour les enfants essonniens et leurs parents. Jusqu’en 2016, le Conseil général consacrera, en matière de prévention, de protection de l’enfance et de protection maternelle et infantile, plus de 850 millions d’euros.

Une large concertation dans un contexte difficile


Son élaboration a fait l’objet d’une large concertation entre les différents acteurs professionnels du monde de l’enfance, les partenaires institutionnels et bien entendu, les usagers. Au fur et à mesure de sa co-construction, des points d’étapes ont permis d’aboutir à ce document final. Toutefois, ce long travail d’élaboration s’inscrit dans un contexte ou l’activité des services départementaux est fortement impactée par la poursuite du désengagement de l’Etat que ce soit par le recentrage au pénal de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, ou encore la fermeture de maternités et de centres d’interruptions volontaires de grossesses pour ne citer que ces exemples.

La priorité : la prévention


Bien entendu, ce nouveau schéma répond en tous points à l’obligation légale qui est fait au Département car rappelons-le, il est le chef de file de la protection de l’enfance au niveau local. Il a la charge de suivre et d’accompagner les parents et futurs parents ainsi que leurs enfants de la naissance jusqu’à l’adolescence. Le Conseil général gère également l’ASE (Aide sociale à l’enfance). Il s’agit de l’accompagnement dispensé aux enfants qui connaissent d’importantes difficultés avec leur environnement familial et qui peuvent être confiés par décision de justice.

Le schéma se décline en plusieurs enjeux : le premier demeure la poursuite et le renforcement d’une politique volontariste en matière de prévention. Tous les professionnels le confirment, la prévention permet d’éviter des situations très lourdes et souvent très délicates à vivre pour l’enfant d’abord mais aussi pour les parents. La modernisation des pratiques professionnelles, une meilleure prise en compte territoriale des besoins et une meilleure utilisation des ressources financières sont d’autres enjeux tout aussi importants pour que cette politique de prévention se déploie au plus près des Essonniens.

Quatre axes structurants


Ce schéma permet de privilégier une approche globale et transversale des missions liées à l’enfance en prenant en compte les différentes politiques relative à la protection maternelle infantile (PMI), la prévention et protection de l’enfance, la prévention spécialisée, l’adoption ainsi que la politique jeunesse dont le Département a la charge.

Cette approche s’appuie sur quatre axes structurants :

- Garantir la cohérence entre la place de la famille et l’intérêt de l’enfant en privilégiant sa stabilité,
- Renforcer la prévention et l’accompagnement des familles en intervenant plus dans des actions d’éducation à la parentalité, et en utilisant la santé comme outil de prévention globale,
- Adapter qualitativement les dispositifs d’accueil et de protection et renforcer ainsi l’offre territoriale,
- Améliorer la coordination et l’animation du réseau départemental en lien avec les usagers.

Ces axes sont traduits au travers d’actions très concrètes sur le terrain que chaque futur parent, jeune mère ou jeune enfant peut vivre au quotidien car les services du Conseil général accueillent chaque jour des centaines d’Essonniens pour les aider, les conseiller et les soutenir. Un enjeu d’importance car ce sont les enfants d’aujourd’hui qui constitueront la société de demain.

Près de vous


Concrètement, le Conseil général vous accompagne via de nombreuses structures situées à proximité de votre lieu de résidence :
• Les centres de PMI
• Les centres de planification et d'éducation familiale (CPEF)
• Les Maisons départementales des solidarités (MDS)

Il gère également la vaccination des jeunes enfants et prononce l’agrément des assistantes maternelles par exemples.

Dernières actus

Handicap

Un foyer "pour être acteur de sa vie"

Coupé de ruban officiel le 12 juin dernier à Fontenay-les-Briis. La ville, le Conseil général de l’Essonne, la région Île-de-France, l’Agence régionale de santé et la communauté de communes du Pays de Limours ont inauguré le Foyer d’accueil...

Santé

3e Assises de la santé

Vendredi 10 octobre, les 3e Assises départementales de la santé organisées par le Conseil général et l’Agence régionale de santé (ARS) ont permis d’aborder les grands enjeux d’une démocratie sanitaire en Essonne : prévention et éducation à la santé,...

Aussi dans l'actualité de
SANTE SOCIAL

Suivez essonne.fr
Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte