L'actualité Santé Social

Attention, bébé fragile !

Les pleurs d'un bébé peuvent être difficiles à supporter. Plus de 50% des bébés secoués présentent des séquelles graves voire mortelles.

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Photo de la plaquette "bébé fragile"

 

La tête de bébé est fragile


Le cerveau de votre enfant est vulnérable. Le cou et la nuque sont fragiles et n’assurent pas encore un maintien optimal comme pour les adultes. Le volume du crâne est plus important que l’espace occupé par le cerveau. Résultat : les mouvements violents d’avant en arrière font courir un risque d’éclatement des vaisseaux périphériques du cerveau. Les séquelles de ces saignements sont dramatiques, allant de handicaps visuels ou moteurs jusqu’à la mort. Pas d’inquiétude excessive cependant : jouer et toucher son bébé calmement n’est pas le secouer !

Gérer les situations dans le calme


Câliner, bercer, parler ou chanter une berceuse suffisent souvent à calmer un bébé qui pleure ou crie. Il arrive cependant que l’on n’arrive pas à calmer son enfant. Plutôt que de perdre votre sang-froid, couchez votre enfant dans une pièce calme et sortez de la pièce. Mieux vaut laisser son bébé seul plutôt que de le secouer. Pour vous rassurer, faîtes appel à une connaissance ou à un voisin. Ne culpabilisez pas. Votre énervement ou votre anxiété sont des réactions normales. Il faut cependant apprendre à canaliser ses émotions pour éviter des conséquences irréversibles.

En cas de malaise, contactez les urgences


Si votre nourrisson perd connaissance, respire mal ou est anormalement pâle, ne pratiquez pas de gestes de réanimation que vous ne maîtrisez pas. Ces mouvements risqueraient de causer plus de mal que de bien en provoquant des lésions internes. Appelez le 15 ou le 112 pour les portables pour joindre les urgences médicales.

En complément

Aussi sur essonne.fr

• Plaquette « Bébé fragile » bientôt disponible

• Les centres de protection maternelle et infantile du Conseil général

Dernières actus

Handicap

Un foyer "pour être acteur de sa vie"

Coupé de ruban officiel le 12 juin dernier à Fontenay-les-Briis. La ville, le Conseil général de l’Essonne, la région Île-de-France, l’Agence régionale de santé et la communauté de communes du Pays de Limours ont inauguré le Foyer d’accueil...

Santé

3e Assises de la santé

Vendredi 10 octobre, les 3e Assises départementales de la santé organisées par le Conseil général et l’Agence régionale de santé (ARS) ont permis d’aborder les grands enjeux d’une démocratie sanitaire en Essonne : prévention et éducation à la santé,...

Aussi dans l'actualité de
SANTE SOCIAL

Suivez essonne.fr
Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte