L'actualité Santé Social

24 heures à ... La Maison départementale des solidarités de Mennecy

Écouter, soutenir, orienter, les personnes en grande difficulté, tel est le quotidien de Marie-Anne Bechepay, agent d'accueil, à  la Maison départementale des solidarités (MDS) de Mennecy.

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
0 vues
Marie-Anne Bechepay, agent d'accueil, à  la Maison départementale des solidarités (MDS) de Mennecy.

Marie-Anne Bechepay, agent d'accueil, à  la Maison départementale des solidarités (MDS) de Mennecy.

8h15


Comme tous les matins, Marie-Anne arrive à  la MDS de Mennecy. Même si la structure ouvre ses portes à  9h, pas question pour Marie-Anne de flâner. Elle profite “du calme avant la tempête” pour exécuter des tâches administratives: faire des photocopies pour compléter les dossiers inhérents à  certains dispositifs départementaux (instructions RSA*, dossiers de surendettement, aides au maintien énergie, demandes d'aides financières, courriers adressés aux usagers), envoyer les fax aux différents partenaires instructeurs (mairies, CCAS, CPAM, Caf**) sans oublier d'échanger sur des situations avec les travailleurs sociaux.

9h


Quelques personnes se pressent à  l'ouverture. “Les flux sont plus importants en fonction des rappels d'imposition, des factures d'électricité que l'on n'arrive plus à  payer... précise Marie-Anne. Venir à  la MDS est une démarche difficile, car c'est reconnaître que l'on n'y arrive plus.” Une par une, les personnes sont reçues dans le bureau d'accueil pour préserver la confidentialité des entretiens. Avec tact, Marie-Anne les interroge sur le motif de leur présence. Impayés, expulsions, demande d'aides ponctuelles... Il faut gérer l'urgence. Elle remplit alors la fiche accueil et oriente la personne vers l'assistante sociale ou vers les établissements publics adéquats.

12h


L'accueil ne désemplit pas et le téléphone ne cesse de sonner. À Mennecy, dans le sud du département, Marie-Anne accueille beaucoup d'Essonniens issus du milieu rural. La précarité atteint toutes les tranches d'âge, jeunes en rupture familiale, familles en surendettement, familles monoparentales, retraités fragilisés par des ressources insuffisantes... Personne n'est épargné.

17h


La MDS ferme ses portes. Accueil, écoute et orientation de toute personne en difficulté est un challenge journalier. Marie-Anne, en collaboration avec l'équipe d'encadrement, les professionnels sociaux administratifs et médico-sociaux sont conscients que la qualité de cet accueil de proximité est un enjeu important pour les Essonniens de ce secteur.

*Revenu de solidarité active (ex RMI). ** Centre communaux d'action sociale (CCAS), Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), Caisse d'allocations familiales (Caf).

Dernières actus

Handicap

Un foyer "pour être acteur de sa vie"

Coupé de ruban officiel le 12 juin dernier à Fontenay-les-Briis. La ville, le Conseil général de l’Essonne, la région Île-de-France, l’Agence régionale de santé et la communauté de communes du Pays de Limours ont inauguré le Foyer d’accueil...

Santé

3e Assises de la santé

Vendredi 10 octobre, les 3e Assises départementales de la santé organisées par le Conseil général et l’Agence régionale de santé (ARS) ont permis d’aborder les grands enjeux d’une démocratie sanitaire en Essonne : prévention et éducation à la santé,...

Aussi dans l'actualité de
SANTE SOCIAL

Suivez essonne.fr
Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
0 vues