En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
45 vues

Cette rubrique est particulièrement sensible car le champ de la santé est large et relève principalement du corps médical. Cependant, l’idée principale est d’offrir à la personne en situation de handicap des éléments de langages qui lui permette de trouver des axes d’orientations sur les questions relatives à la santé.

La loi de 2005 rénovant le handicap s’est fortement attachée à lutter contre les exclusions, et l’accès aux soins ainsi que l’information relative à celle-ci en fait partie, de part sa dimension citoyenne.

Les manques souvent pointés sont divers :

  • Le manque d’information et de formation des acteurs
  • La mise en accessibilité
  • L’accompagnement renforcé humain
  • La coordination des soins
  • L’importance de la « bien traitance » dans les structures et vis-à-vis des familles
  • Le manque de moyens financiers

Sur ce dernier point, des solutions existent, même si elles ne compensent pas forcément l’intégralité du handicap de la personne. Il s’agit de prestations financières décidées par la CDAPH (AEEH et compléments ou PCH).
 

Conditions d’attribution

La personne handicapée ou son représentant légal effectue une demande à la MDPH (dépôt d’une demande) qui fait l’objet d’une évaluation par l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE) et transmission d’un avis à la CDAPH pour décision.

En cas de refus par la CDAPH, la personne ou son représentant légal peut faire un recours gracieux par courrier simple adressé au directeur de la MDPH.
 

Incidences

La CDAPH peut accorder des aides financières notamment pour les enfants (AEEH et compléments) qui ont pour objectifs de couvrir une partie des frais médicaux engagés pour les soins de l’enfant en raison de son handicap. Vigilance : des devis ou factures sont sollicités afin d’assurer la sécurisation du complément accordé et son versement par la CAF.

Pour les enfants et adultes handicapées, la prestation de compensation du handicap (PCH) peut aussi couvrir en partie des frais inhérents à la santé de la personne handicapée. L’AEEH et son complément ne peuvent être cumulés avec la PCH : un droit d’option est proposé à la famille.
 

La place des associations

Une place importante est à accordée aux associations qui peuvent accompagner les personnes handicapées ou leurs familles notamment sur l’information et la prise en compte de certaines maladies rare.

Elles sont à dispositions des familles pour leur apporter aides et conseils, mais aussi soutien.

De plus, elles sont le relai auprès des membres de la CDAPH afin de sensibiliser ou alerter sur une problématique précise. N'hésitez pas à les consulter.

Références et liens utiles

• Vosdroits.service-public.fr