En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
294 vues

L'allocation adulte handicapée est une aide financière qui garantit aux personnes handicapées un minimum social. Financée par l’Etat, versée par la CAF ou la MSA, elle est accordée sur décision de la CDAPH.

Pour pouvoir la demander, plusieurs critères doivent remplis par le demandeur :

  • être âgé entre 20 ans et 60 ans,
  • résider en France métropolitaine,
  • être en situation régulière sur le territoire national,
  • justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 % ou d’un taux d’incapacité permanente compris entre 50 % et 79 % s’il est reconnu à l’intéressé une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.


La demande est à déposer auprès de la Maison départementale des personnes handicapées de l'Essonne. Le dossier doit comporter toutes les pièces nécessaires à son examen (dépôt d’une demande). Après évaluation par l’équipe pluridisciplinaire d'évaluation, la situation fait l'objet d'une décision de la CDAPH.

En cas de refus d'attribution, la personne handicapée peut adresser un recours gracieux, par courrier, au directeur de la MDPH

Selon la situation de l'usager, son âge, son taux d'incapacité, sa capacité de travail ; des règles spécifiques d'évaluation par la MDPH et d’attribution par la CAF seront mis en place.

  • à partir de 16 ans, une personne peut se voir attribuer l’AAH, si elle cesse de réunir les conditions pour avoir droit aux allocations familiales,
  • le fait de travailler partiellement peut permettre le maintien du versement de l’AAH,
  • A partir de 60 ans, la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées examine les demandes d’AAH (première demande ou renouvellement) afin d’apprécier si le taux d’incapacité de la personne justifie l’attribution de l’allocation. Néanmoins, les bénéficiaires doivent faire valoir leurs droits à la retraite.


Pour de plus amples informations, la personne handicapée doit saisir la Caisse d’allocation familiale pour connaître l'exactitude de ses droits ouverts en matière administrative.

Les modalités de versement de l'AAH

La décision de la CDAPH est transmise à la caisse d’allocations familiales qui vérifie les conditions de versement de l’Allocation adulte handicapée. Le montant de l’AAH vient compléter les éventuelles ressources du bénéficiaire (pension d’invalidité, revenus d’activité professionnelle, pension alimentaire,…). Pour de plus amples informations, il vous convient de prendre attache avec votre organisme payeur.

Le complément de ressources (CPR)

La garantie de ressources des personnes handicapées (GRPH) est composée de l'AAH et d’un complément de ressources (CPR) pour la personne handicapée qui justifie d’un taux d’incapacité d’au moins 80 % et qui a une capacité de travail inférieure à 5%. La garantie de ressources est au moins égale à 80% du SMIC net. La demande est faite auprès de la Maison départementale des personnes handicapées, comme pour l'AAH.

Références et liens utiles

vosdroits.service-public.fr
• Social-sante.gouv.fr
Caf.fr