En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
634 vues

Tout adulte, au long de sa vie, peut être confronté à une situation de handicap et ce, au niveau personnel, social, ou professionnel. L'impact au quotidien peut nécessiter une compensation. A ce titre, la personne ouvre droit à une série d’aides potentielles.

Conditions d'attribution

L’adulte en situation de handicap doit déposer sa demande complète (dépôt d’une demande) auprès de la MDPH. Sur la base des éléments fournis, l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE) formulera une proposition à la CDAPH pour décision.

En cas de refus, une demande de recours gracieux peut être formulée par simple courrier auprès du directeur de la MDPH.

Incidences

L’adulte dont le handicap a été reconnu par la CDAPH peut faire l’objet d’une série d’aides ou de prestations.

Dans le cadre d'un maintien à l'emploi ou d'une recherche d’emploi, il peut faire l’objet d’une reconnaissance travailleur handicapé (RQTH). Celle-ci ayant vocation à lui offrir un statut protecteur ou des aides appropriées notamment en matière d’insertion professionnelle.

Des ressources peuvent lui être octroyées sur décision de la CDAPH par le biais du versement de l’Allocation adulte handicapée (AAH).

De même, la compensation du handicap peut être prise en compte dans les actes de la vie quotidienne par l’octroie de la Prestation de compensation du handicap (PCH). Celle-ci couvre les besoins humains, les besoins techniques, l’aménagement de logement. Cependant, elle fait l’objet d’une éligibilité règlementaire précise.

Au vue de son handicap, l’adulte handicapé peut bénéficier de cartes reconnaissant une contrainte plus pou moins lourde : carte d’invalidité, de priorité ou de stationnement.

Enfin, une série d’accompagnement peuvent être nécessaires et spécifiques notamment par l’intervention de services auprès de la personne handicapée ou d'une prise en charge adaptée en établissements. La gravité du handicap et l’autonomie de la personne restent toujours les éléments permettant la désignation du type de structure la plus adéquate à la situation de l’intéressé.

Références et liens utiles

• Vosdroits.service-public.fr