En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
393 vues

Santé Social

Signaler un mineur en danger

Un enfant vous semble en danger (violences physiques ou psychologiques, négligences lourdes ou agressions sexuelles). Ses conditions d’existence compromettent sa santé, sa moralité son éducation ou son entretien. Il est de votre devoir de signaler cette situation.

Enfant en danger

Comment informer qu'un enfant est en danger
ou en risque de l’être ?

Pour les particuliers

Appelez le 119 (24 h/24h – appel gratuit)
Ce numéro exclusivement réservé à l’enfance en danger vous permet d’échanger avec des professionnels qui vous informent et vous aident à comprendre la situation qui vous inquiète. Les informations sont ensuite transmises à la cellule de recueil de l’information préoccupante (CRIP) du Conseil départemental de l’Essonne qui étudie le contenu de chaque appel et les suites à donner.

Les professionnels des Maisons départementales des solidarités sont également là pour vous recevoir, vous écouter et vous conseiller. Ils recueilleront vos informations et les transmettront à la cellule de recueil de l’information préoccupante qui étudiera les suites à donner.

Dans les deux cas, à votre demande, votre anonymat peut être préservé.

Pour les professionnels

Un document détaillé [pdf] vous permet de vous guider dans les éléments à recueillir. La cellule de recueil et de traitement de l’information préoccupante se tient à votre disposition pour échanger sur la situation crip(at)cg91.fr 

La Cellule de Recueil de l’Information Préoccupante du Conseil départemental de l’Essonne (CRIP 91) a pour mission de recueillir toutes les informations concernant un enfant en danger ou en risque de l’être et d’organiser les suites à donner : demande d’évaluation aux services sociaux, signalement aux autorités judiciaires. Son organisation est précisée dans le protocole de coordination pour la prévention et la protection de l’enfance en danger.

Comment l'enfant va-t-il être aidé ?

La CRIP effectue une analyse de la situation et détermine au vu des faits, si la situation nécessite un signalement immédiat au Procureur de la République qui prendra alors une mesure de protection de l’enfant en urgence. En règle générale, une équipe de travailleurs médico-sociaux d’une Maison Départementale des Solidarités va rencontrer la famille et l’enfant pour évaluer et proposer une aide sociale et/ou éducative, si nécessaire.

Après décision de l’inspecteur de l’aide sociale à l’enfance, différentes aides peuvent être proposées à la famille :

Les familles sont dans tous les cas, accompagnées par un travailleur social afin de trouver des solutions pour résoudre leurs difficultés et les situations sont réévaluées régulièrement.