Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
77 vues

Etat des lieux

Si l’égalité entre les femmes et les hommes est acquise en droit, dans les faits, la réalité est bien différente. Dans le domaine professionnel ou privé, dans l’accès à l’éducation, dans le niveau de rémunération ou au travers des stéréotypes sexués qui circulent, notre société reste placée sous le joug de la domination masculine.

Parité

Malgré les réformes et d’évidents progrès, les femmes restent encore très largement minoritaires parmi les élus (contrairement à de nombreux pays occidentaux). Si une loi instaurant le principe constitutionnel de parité a été votée en 2000, les femmes ne représentent en 2012 que 13,9% des maires et 18,5% des députés. De même, dans les entreprises ou dans la fonction publique, les femmes restent très minoritaires aux niveaux de direction. On compte à peine 20,8% de femmes dans les conseils d’administration du C.A.C. 40.

Égalité professionnelle

Dans le domaine professionnel, les femmes gagnent en moyenne 27% de moins que les hommes. 80% des travailleurs pauvres sont des femmes (lesquelles sont également ultra-majoritaires dans les temps partiels imposés) et 80% des tâches domestiques et familiales sont gérées par des femmes. Elles perçoivent en moyenne 62% des retraites des hommes (1020€ de retraite contre 1636€).

Violences faites aux femmes

Trois femmes meurent chaque semaine sous les coups de leur conjoint. 137 femmes sont violées chaque jour en France, soit une moyenne de 75 000 viols par an. 198 000 femmes subissent une agression sexuelle chaque année.

Quelle politique en Essonne ?


L'une des ambitions majeures du Conseil général porte sur la réduction des inégalités, de toutes les inégalités. Il a donc décidé d'agir dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes au travers d'une action volontariste. En 2007, il met en place un plan d’action départemental. En 2009, il signe la charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale. En 2010, il lance « l’Appel des 100 », un réseau de collectivités engagées sur cette thématique. Depuis, dix-sept collectivités essonniennes ont adopté la charte européenne sur l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale aux côtés du Conseil général: Ris-Orangis, Morangis, Morsang-sur-Orge, Les Ulis, Boussy-Saint-Antoine, la Communauté d'agglomération du Plateau de Saclay, la Communauté de communes de l'Arpajonnais, la Communauté de communes du Dourdannais en Hurepoix, Evry, Marcoussis, Orsay, Palaiseau, le Plessis-Paté, St-Germain-lès-Arpajon, Villebon-sur-Yvette et Wissous. En 2012, le nouveau plan d’action départemental est voté pour l'adapter à la charte européenne. 

> La Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale [pdf]
Le Plan égalité entre les femmes et les hommes du Conseil général
> Plus d'infos sur "l'Appel des 100"

Contact
Mission citoyenneté et accès au droit (MCAD)

Conseil général de l'Essonne
Bd de France - 91012 Evry cedex

Tél. 01 60 91 94 67
egalitefemmehomme@cg91.fr


Dans le cadre de la sous-commission départementale lutte contre la prostitution, le groupe de travail intégrant les services de l'Etat, les services départementaux et les associations spécialisées, a organisé le 30 novembre dernier la deuxième édition du forum départemental de lutte contre le système prostitueur.

• Télécharger les actes du forum [pdf]

Obtenir une subvention du Conseil général


A DESTINATION DES ASSOCIATIONS
Une nouvelle procédure de simplification des dossiers de demande de subvention a été mise en place par le Conseil général depuis octobre 2013. Pour faire votre demande de subvention cliquez ici

A DESTINATION DES COLLECTIVITES
Pour faire votre demande de subvention, cliquez sur le lien suivant : www.appeldes100.essonne.fr