Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
275 vues

1, 2, 3... prêts ? Signez !

Le Conseil général soutient la création de 500 emplois d’avenir

En Essonne, plus de 21 000 jeunes de 18 à 25 ans sont sortis du système scolaire sans qualification, ils représentent 17% de cette tranche d’age. Toujours dans notre département, 20% des jeunes non scolarisés sont sans diplôme et près de 10 000 jeunes essonniens sont demandeurs d’emploi.

L’accès à l’emploi des jeunes est particulièrement difficile dans un environnement où le niveau de qualification global de l’emploi s’accroît.

Dans ce contexte, le dispositif des emplois d’avenir constitue une réponse adaptée aux difficultés particulières rencontrées par les jeunes peu ou pas qualifiés.

A travers sa politique en faveur de la jeunesse, de son plan de lutte contre les discriminations, du plan départemental d’insertion ou de son plan de cohésion sociale et urbaine, le Département a clairement montré sa détermination à lutter contre toutes les formes de discriminations touchant les jeunes.

Aussi, le Département de l’Essonne entend prendre une place exemplaire dans la mise en œuvre et l’accompagnement du dispositif des emplois d’avenir et contribuer ainsi à lutter contre une des formes les plus aigues de l’injustice sociale : le chômage des jeunes.

C’est pourquoi le Conseil général a adopté, le 17 décembre 2012, à l’unanimité une importante délibération qui porte sur :

• L'aide à la création de 200 emplois d’avenir au sein des établissements sociaux et médico-sociaux (personnes âgées, handicap et aide sociale à l’enfance)
• Le soutien de 200 postes recrutés par des employeurs associatifs ou des acteurs de l’insertion par l’activité économique
• La création de 100 emplois d’avenir au sein des services du Conseil général (les candidatures doivent être adressées à la mission locale)

Le 17 décembre 2012, 4 premiers emplois d'avenir au sein des services du Conseil général ont été signés par le Président Jérôme GUEDJ.

Jérôme Guedj, député et président du Conseil général, entouré des 4 premiers emplois d’avenir du département