Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Ehpad 2.0

Publié le : 02.07.2019, dernière mise à jour : 03.07.2019

En Essonne, les nouvelles technologies contribuent au confort et au bien-être des seniors. Au sein des Ehpad du Département, les appareils connectés fleurissent et améliorent le quotidien des résidents. Alerter en cas de chute, rassurer, se relaxer… ces solutions innovantes offrent au "grand âge" un cadre de vie plus serein.

Le robot Zora à l'Ehpad des Ulis©DR

Au cœur des grands défis de demain en matière de santé, il y a bien sûr la question du vieillissement de la population. En 2030, l’Essonne comptera 21 284 seniors dépendants d’après l’Insee, contre 11 000 aujourd'hui.

Pour répondre à ce doublement du "grand âge", le nouveau schéma santé prévoit la création d’un "cluster autonomie", à savoir "un réseau d’établissements pour personnes âgées où l’on expérimente des solutions innovantes, comme c’est déjà le cas dans nos Ehpad* publics du Service essonnien du grand âge (Sega)", explique Marie-Pierre Chambaret, vice-présidente du Département déléguée aux seniors.

Des nouvelles technologies utiles et sécurisantes

Celui des Ulis par exemple, ouvert début mars, teste les objets connectés pour alerter le personnel soignant en cas de chute, ainsi qu’une unité de vie protégée pour les personnes âgées désorientées où celles-ci sont libres dans un espace sécurisé. Les résidents disposent aussi d’une salle de balnéothérapie et de relaxation multi-sensorielle pour favoriser leur bien-être mais aussi limiter la prise de médicaments.

Ces expérimentations se poursuivront dans les trois nouveaux Ehpad départementaux qui ouvriront en 2020, à Draveil, Villebon-sur-Yvette (photo) et Dourdan.



 * Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

En complément

Aussi sur essonne.fr

bienvieillir.essonne.fr

 

 

Dernières actus

Santé

Favoriser l’installation des médecins en Essonne

Le Département lutte contre les déserts médicaux et renforce l’attractivité du territoire pour les professionnels de santé. Le schéma départemental de santé prévoit jusqu’à 7 500€ pour aider les praticiens dans leur installation ou leur maintien en...

Personnes âgées

Un sac à souvenir comme aide thérapeutique

À la maison de retraite Médicis à Viry-Chatillon, deux employées ont créé un sac coloré et multisensoriel qui répond aux besoins des malades. Un outil thérapeutique non-médicamenteux adapté aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.