Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Cuisinière, une vocation !

Publié le : 04.07.2018, dernière mise à jour : 24.07.2018

À l’issue de trois heures d’épreuve, c’est Sylvie Gnidokponou, chef cuisinière de la résidence Hautefeuille à Saint-Vrain, qui a remporté la finale départementale du concours gastronomique Silver Fourchette et s’est qualifiée pour la finale nationale.

Silver Fourchette, un tremplin !

"De novembre 2017 à mars 2018, nous avons bousculé les idées reçues sur l’alimentation des seniors grâce au programme Silver Fourchette. Des moments forts, instructifs et conviviaux ont été organisés sur le territoire", explique François Durovray, président du Département de l’Essonne. Parmi eux, un concours gastronomique destiné aux chefs de cuisine d’Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) remporté cette année par Sylvie Gnidokponou,de la résidence Hautefeuille à Saint-Vrain. La chef cuisinière était accompagnée d’Aurore Pochat, gastronome volontaire et responsable de la résidence du Parc à Marolles-en-Hurepoix et de Maxime Huebra, apprenti de la Faculté des Métiers de l’Essonne. Cette équipe a été tirée au sort le matin même. Ensemble, ils ont concocté un menu sur le thème "promenade au jardin". Un festin composé, en plat principal, d’une rafraîchissante ballotine mentholée de poulet et de sa mousseline safranée de carotte et de petits pois et en dessert, d’une délicieuse tulipe de bricks de pommes et fraises à la cannelle, accompagnée d’une crème fouettée au mascarpone. Le tout pour moins de 5€ par personne.

Qualifié pour la finale nationale, le trio de choc qui représentait l’Essonne a ensuite pris la direction du palais d’Iéna à Paris, où les attendait le Chef Thierry Marx, parrain de Silver Fourchette. Les 13 meilleures brigades départementales avaient trois heures pour mitonner un plat et réaliser un dessert sur le thème "Voilà l’été" à partir d’un panier de produits 100% bio. Pour représenter au mieux son territoire, chaque équipe devait ajouter une spécialité locale, "l’ingrédient mystère". L’équipe de Sylvie a choisi le safran de la ferme de la Ventue. Un produit exceptionnel qui n’a hélas pas suffit… Le premier prix du concours a été décerné à la brigade du Haut-Rhin. Loin d’être un échec, Sylvie confirme que c’était une expérience unique et enrichissante.

De la passion à la vocation

Sa joie, Sylvie a pu la partager avec les pensionnaires de sa résidence, venus à chaque épreuve. "Ce comité de soutien fait chaud au cœur, précise, touchée, celle qui a fait de sa vocation une profession. J’ai une formation de cuisinière mais pour rien au monde je ne travaillerai autre part que dans une résidence pour personnes âgées." La proximité avec les pensionnaires et le plaisir qu’on peut leur apporter par la cuisine s’ajoutent au sentiment de "se sentir utile au quotidien".

Chaque jour, Sylvie enfile son tablier avec mille et une idées en tête. Aujourd’hui, la coupe du monde est à l’honneur, une occasion de plus pour innover dans la présentation des plats. "Parfois, c’est un pays qui est mis en avant, les résidents adorent car ils ont l’impression de voyager", renchérit Sophie. Le mot d’ordre ? Faire plaisir à tout le monde. La touche en plus de Sylvie, c’est les épices. Parfumés et parfaitement dosés, ses plats sont uniques. "Quand je cuisine, tout le monde le sait", rigole Sylvie Gnidokponou qui, pour le moment n’envisage pas de réitérer l’expérience "concours" mais profite des bons conseils pour continuer à régaler les résidents de Hautefeuille.

 

 

En complément

Dernières actus

Emploi

Novembre, mois de l’insertion et de l’emploi

Le Conseil départemental de l’Essonne organise le "mois pour l’insertion et l’emploi". Il proposera six forums tout au long du mois de novembre au cours desquels les partenaires du Département présenteront tous les dispositifs d’aide existants. Les...

Autonomie

La téléassistance évolue en Essonne

Depuis plus de 30 ans, grâce à la téléassistance, le Département accompagne les personnes fragilisées par l’âge ou le handicap et leur permet de vivre chez elles longtemps et en toute sécurité. Aujourd'hui, le dispositif évolue. Il devient gratuit...