Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Bienvenue dans leurs Z'apparts !

Publié le : 26.06.2019, dernière mise à jour : 26.06.2019

À Savigny-sur-Orge, neufs adultes touchés par une paralysie cérébrale sont les premiers bénéficiaires des "Z’Apparts". Ce dispositif, soutenu par le Département, permet aux personnes en situation de handicap de disposer de leur propre appartement. Pour eux, une nouvelle vie démarre, plus autonome et plus libre.

 

Vers l’autonomie et au-delà…

Ils s’appellent Djibril, Florent, Jean-Pierre, Johanna, Maxime, Nabil, Steve, Tony et Catherine. Et depuis bientôt un an, ils ont la fierté, pour la première fois de leur vie, d’avoir une boîte à lettres à leur nom.

Ces neuf adultes touchés par une paralysie cérébrale sont les premiers résidents des Z’Apparts, un concept novateur inauguré début février à Savigny-sur-Orge. “L’idée est d’offrir à des personnes handicapées suffisamment autonomes, sur le plan intellectuel et comportemental, la possibilité de vivre en studio tout en étant accompagnées par un personnel spécialisé”, explique Éric Mehlhorn, conseiller départemental du canton.

Pour l’inclusion et le vivre-ensemble

Logés dans des studios de 20 m², ils ont pour voisins d’étage des personnes valides au sein de cette résidence sociale construite par le bailleur social 3F, avec un soutien d’1,1 million d’euros du Département. “Ce projet est rattaché au foyer-FAM Le Malonnier, qui a déménagé à Morangis l’an dernier", rappelle Brigitte Vermillet, conseillère départementale. "Neuf de ses anciens résidents ont pu évoluer vers un habitat partagé et plus de liberté, notamment pour les heures de lever, de coucher, les repas…” Florent, 26 ans, confirme : “Quand on m’a remis les clés, je me suis enfin senti adulte.”

 

 

En complément

Aussi sur essonne.fr

handicap.essonne.fr

 

 

Dernières actus

Santé

Favoriser l’installation des médecins en Essonne

Le Département lutte contre les déserts médicaux et renforce l’attractivité du territoire pour les professionnels de santé. Le schéma départemental de santé prévoit jusqu’à 7 500€ pour aider les praticiens dans leur installation ou leur maintien en...

Personnes âgées

Un sac à souvenir comme aide thérapeutique

À la maison de retraite Médicis à Viry-Chatillon, deux employées ont créé un sac coloré et multisensoriel qui répond aux besoins des malades. Un outil thérapeutique non-médicamenteux adapté aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.