Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

À l'épicerie sociale de Viry-Chatillon

Publié le : 22.01.2019, dernière mise à jour : 22.01.2019

L’épicerie sociale municipale de Viry-Chatillon a ré-ouvert ses portes. Gérée par la Croix-Rouge, elle propose des produits à tarif réduit et des actions d’accompagnement parmi lesquelles des ateliers consacrés à l’usage d’Internet et de l’informatique.

L'épicerie solidaire de Viry-Chatillon est à nouveau ouverte©DR

Depuis fin 2018, trente à cinquante Essonniens franchissent à nouveau le seuil de l’épicerie sociale municipale de Viry-Chatillon, dont la gestion a été confiée à la Croix-Rouge. Parmi eux, des accidentés de la vie (chômage, maladie, etc.) mais aussi, et de plus en plus, des personnes âgées.

Sortir de l’ornière

Tous passent par le CCAS de la ville pour y avoir accès, et plus globalement, pour les aider à construire un projet et sortir de l’ornière. "Avec les économies que je fais ici sur mes courses (les denrées sont vendues 10 % du prix du marché, les jeudis et vendredis après-midis, NDLR), je vais enfin pouvoir financer l’achat d’un véhicule dans le cadre de mon travail", confie une jeune femme au milieu des rayons bien achalandés (épicerie, produits frais, viandes, poissons et produits d’hygiène et d’entretien) présentés sur 80 m².

"Après Savigny-sur-Orge et Courcouronnes, Viry-Chatillon est la troisième épicerie sociale municipale que nous prenons en gestion", commente le président de la Croix-Rouge de l’Essonne, Olivier Guetto, qui voit dans ce type de structure un vecteur pour mener une action sociale en profondeur auprès des plus démunis. "C’est un axe de développement pour la Croix-Rouge de l’Essonne. Dans ces grands locaux (300 m² au total), nous avons la possibilité de mettre en route plusieurs projets d’accompagnement pour l’avenir, comme un atelier cuisine. Nous avons d’ores et déjà ouvert un atelier numérique pour aider les plus âgés à utiliser un ordinateur et Internet", détaille Gérard Garnier, référent départemental de la Croix-Rouge pour les épiceries sociales.

Le Département chef de file des solidarités

"Chef de file des solidarités, le Département apporte son soutien à ces structures qui viennent en aide aux plus démunis. Pour que cette épicerie continue à exister, nous avons accordé à la ville de Viry une aide exceptionnelle de 5000 euros", précisent Sylvie Gibert et Jérôme Bérenger, les conseillers départementaux du canton.

 

 

Dernières actus

Personnes âgées

Comme à la maison !

Aux Ulis, le troisième Ehpad 100% public et à 63 euros par jour du Service essonnien du grand âge a ouvert ses portes le 4 mars. Le Département enrichit ainsi l'offre du territoire et propose à ses hôtes de vivre à leur rythme, dans un environnement...

Insertion et emploi

Un jardin pour reprendre goût au travail

Repiquage de framboisiers, buttage de pommes de terre et division de pieds de rhubarbe... La préparation des cultures de printemps bat son plein chez Abeilles Maraîchères ! Le jardin d’insertion situé à Crosne aide les personnes sans emploi depuis un...