L'orientation professionnelle

La personne handicapée peut solliciter lors d’une demande de reconnaissance de travailleur handicapée (RQTH), une aide pour définir un projet d’orientation professionnelle (ORP).

Conditions d’attribution

La personne handicapée doit déposer sa demande complète (dépôt d’une demande) auprès de la MDPH. Celle-ci peut être concomitante à une demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).

Sur la base des éléments fournis, l’équipe pluridisciplinaire travail (EPE travail) formule une proposition quant à la demande d’orientation professionnelle à la CDAPH pour décision. La personne peut être, sans emploi, à l’emploi ou en recherche d’apprentissage.

Attention ! Afin d’évaluer au mieux la situation, il est important de fournir les pièces suivantes :


En fonction de son handicap, la personne peut se voir proposer une orientation en milieu ordinaire, ou en milieu protégé.
  


L’Orientation professionnelle en milieu ordinaire

La personne dont le handicap ne l’empêche pas d’occuper un poste en milieu dit ordinaire relève du droit commun des entreprises ou de la recherche d’emploi.

Deux cas sont possibles :
1) La personne peut occuper un emploi sans restrictions notables et a, exclusivement, un besoin d’accompagnement spécifique pour trouver un emploi. Dans ce cas, la personne fera l’objet d’une décision par la CDAPH d’une orientation professionnelle vers un organisme dédié : CAP Emploi.

2) La personne peut occuper un emploi, mais a besoin d’élaborer un nouveau projet professionnel ou d’une remise à niveau. A ce titre, elle devra suivre une formation qualifiante délivrée par un centre de réadaptation professionnel (CRP).

Dans les deux cas, l’équipe pluridisciplinaire doit se prononcer sur l’existence d’une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi de la personne handicapée (RSDAE) qui conditionne l’octroi par la CDAPH de l’Allocation adulte handicapée (AAH).


L’Orientation professionnelle en milieu protégé

La personne dont le handicap est un obstacle majeur à l’accès à l’emploi ou au maintien à l’emploi peut être orientée vers le milieu dit "protégé".

L’Orientation professionnelle en milieu protégé concerne principalement l’orientation en Etablissement et service d’aide par le travail (ESAT). L’ESAT favorise l’accès à des actions de maintien des acquis professionnels et d’intégration sociale.

Le travailleur handicapé admis en ESAT signe avec l’établissement un contrat de soutien et d’aide par le travail définissant ses droits et obligations ainsi que ceux de la structure qui l’accueille. Son activité, à temps plein ou à temps partiel, fait l’objet d’une rémunération versée par l’ESAT.

L’orientation en ESAT peut, dans certains cas, être une passerelle pour accéder à un emploi en milieu adapté ou milieu ordinaire.


Comment accéder à un ESAT ?

La personne handicapée doit faire l’objet d’une décision d’orientation en ESAT décidée par la CDAPH et délivrée par la MDPH. La décision est délivrée par la MDPH à l’intéressé ou son tuteur.
La personne, munie de sa notification d’orientation, doit prendre contact avec les ESAT de son choix afin qu’une procédure d’admission puisse être mise en place entre l’intéressé et la structure. La notification de décision a valeur nationale et la personne handicapée peut s’en prévaloir ou non sur l’ensemble du territoire national.

En Essonne, il existe 16 établissements et services d’aides par le travail (ESAT) répartis sur l’ensemble du territoire essonnien.
Une liste est consultable sur le site Essonne.fr (établissements).


En cas de difficultés ou demande de sortie à l’initiative de l’établissement, que faire ?

Un travailleur social, référent ESAT, au sein de la MDPH peut être saisi par la personne handicapée, ou son tuteur, ou la direction de l’établissement, en cas de difficultés afin d’examiner la situation en concertation avec les différentes parties.
En cas de demande de sortie de la personne handicapée de l’ESAT, à l’initiative de l’établissement, le référent ESAT doit être saisi. En effet, celui-ci a pour vocation d’alerter la CDAPH des difficultés rencontrées et de soumettre la demande de sortie pour décision.

Les coordonnées sont les suivantes :

 

 

En complément

AUSSI SUR LE WEB