Aller en haut de la page
Ouvrir le menu
Essonne - ThématiquesLe DépartementSanté social - Solidarité
 Assemblée départementale  Collectivités  Covid19  Démocratie locale 

Covid-19 : le Département est au rendez-vous de l’urgence

27-04-2020

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, le Département de l’Essonne a adopté des mesures inédites afin d’être au plus proche des besoins des Essonniens. La commission permanente qui s’est tenue ce lundi 27 avril a été l’occasion de poursuivre ce travail.
Les élus départementaux ont ainsi voté de nouvelles mesures pour soutenir les plus fragiles, les associations de solidarité ou encore les structures et personnels mobilisés auprès des personnes âgées et handicapées.

« Face à la pandémie du covid-19, le Département a su être au rendez-vous de l’urgence ! En identifiant rapidement les besoins sur le territoire, le Département a apporté des réponses concrètes et ciblées donc efficaces. Les dépenses supplémentaires que nous allons engager devraient s’élever à 40 millions d’euros sur trois mois pour faire face à cette crise. C’est parce que nous avons été rigoureux hier dans notre gestion, que nous sommes capables aujourd’hui d’apporter ces aides financières à ceux qui en ont le plus besoin. Cette crise aura aussi démontré, une fois de plus, l’agilité de notre collectivité, sa résistance et sa mission essentielles pour garantir la cohésion et la solidarité sur le territoire. »

François Durovray, Président du Département de l’Essonne

 

Le Département a souhaité saluer l’implication des établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) et des services d’aide à domicile (SAAD) en les aidant à hauteur de 4,5 millions d’euros. Cette enveloppe servira notamment à financer les besoins accrus en personnel auprès des personnes âgées pendant la crise sanitaire, une prime pour les salariés des ESMS, et à soutenir les trésoreries des SAAD qui enregistrent une baisse d’activité.

 

Sur le front aussi, les associations de solidarité contribuent à maintenir le lien social et à répondre aux besoins urgents des personnes les plus vulnérables. Les élus ont donc approuvé une aide d’urgence de 116 000 euros aux associations et aux épiceries sociales. Ce montant correspond à une majoration de 10 % supplémentaires des financements départementaux prévus au titre de l'année 2020 pour les actions de ces partenaires. A travers cette subvention, le Département souligne ainsi l’engagement des bénévoles dans cette crise.

 

Un dispositif d’aide exceptionnelle pour les associations sportives et culturelles touchées par la crise a également été voté. Les subventions aux associations déjà soutenues par le Département ont été versées par anticipation dès le mois de mars.

 

Par ailleurs, le Département a souhaité s’investir davantage pour contribuer à résoudre des problèmes exacerbés par le confinement. C’est le cas des violences intrafamiliales qui se multiplient. Les élus ont donc adopté la création d’un fonds d'urgence doté de 50 000 euros en faveur de sept associations accompagnant les victimes et les auteurs de violences intrafamiliales.

 

Le Département prépare également l’après-confinement en poursuivant son action. A cette fin, les élus ont ainsi voté l’attribution de cinq bourses à des étudiants en médecine afin de lutter contre la désertification médicale, une mesure de soutien à la filière du chanvre et la convention de partenariat 2020-2025 entre le Centre Pompidou et le Département pour développer des actions artistiques et culturelles sur le territoire.





Retour à la liste complète

Contact Presse

Luce Margonty
Portable : 06 08 10 50 84
Courriel : lmargonty(at)cd-essonne.fr