Aller en haut de la page
Ouvrir le menu
Le DépartementSanté social - Solidarité
 Collectivités  Covid19 

Confinement : le Département sur tous les fronts pour soutenir les Essonniens

23-03-2020

Premier acteur de la solidarité sur l’ensemble du territoire, le Département de l’Essonne se mobilise depuis le début de la crise pour assurer la continuité du service public et accompagner les plus fragiles. Dès le 26 février, le Département a activé sa cellule de veille qui s’est transformée en cellule de crise le 13 mars pour appliquer le plan de continuité d’activité.

Des mesures et actions exceptionnelles ont ainsi été mises en place pour répondre aux besoins urgents. Au-delà de ses seules compétences, la collectivité agit aussi pour aider les personnels soignants, en première ligne face à la pandémie.

• Des services et des agents mobilisés

Le Département a mis en place une cellule de crise et appliqué son Plan de continuité de l’activité qui vise à maintenir les missions de service public essentielles : protection de l’enfance avec le maintien d’un accueil social inconditionnel impliquant concrètement que les familles sont accueillies dans les 6 Maisons départementales des solidarités (MDS) quel que soit leur domicile, protection maternelle et infantile, missions concernant les personnes âgées et en situation de handicap, sécurité du réseau routier, maintenance des bâtiments et des systèmes d’information, mise en place du télétravail dès lors que les activités le permettent.

• Continuité pédagogique

Pendant la fermeture des collèges, le Département a autorisé les collégiens à emporter chez eux les tablettes numériques qu’ils utilisent habituellement en classe afin de pouvoir suivre leur cours à distance. A ce stade, plusieurs centaines de tablettes ont ainsi été mises à disposition pour les élèves qui n’ont pas d’outils informatiques chez eux.

Les élèves ont également accès à l’espace numérique de travail (www.moncollege.essonne.fr ) sur lequel ils peuvent trouver des ressources pédagogiques.

Enfin, la Médiathèque départementale adapte son offre, notamment la Bibliothèque numérique des collégiens : celle-ci dispose d’un fonds de ressources écrites (notamment des fictions) qui peuvent compléter les programmes étudiés en cours. Pendant le confinement, la Médiathèque a lancé l’acquisition de nouveaux ouvrages pour enrichir ce fonds. Les collégiens peuvent s’inscrire à cette bibliothèque depuis l’espace numérique de travail.

• Protection de l’enfance

La protection des enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance se poursuit pendant le confinement. Les enfants placés en famille y restent, les frais supplémentaires engendrés étant pris en charge par la collectivité. Une permanence d’urgence a également été mise en place pour répondre aux besoins et interrogations des assistants familiaux.

Les visites sont suspendues pour quinze jours dans les hébergements collectifs. Les rendez-vous médicaux des enfants sont en revanche maintenus.

Le Département prend ses responsabilités et continuent d’accueillir et de prendre en charge les mineurs non accompagnés. Pour ces jeunes particulièrement vulnérables, des tickets services ont été distribués aux hôtels essonniens qui les accueillent. Cette mesure vise aussi à mettre en sécurité les travailleurs sociaux en limitant leurs déplacements dans ces hôtels.

En outre, le Département, soucieux de poursuivre sa mission de protection de l’enfance, a souhaité assurer la continuité de service des établissements accueillant les enfants placés. Aussi, un appel à volontariat a été lancé auprès des clubs de prévention spécialisée, et les éducateurs de rue ont répondu présents. Le Département assure le lien entre les besoins des établissements et la mise à disposition des éducateurs. Ainsi, aujourd’hui, 54 éducateurs sont disponibles et 20 affectations dans les établissements sont effectives, au regard des besoins actuellement identifiés.

Le Département sait pouvoir compter sur la mobilisation des éducateurs spécialisés dont la disponibilité est remarquable afin de permettre aux établissements dédiés à l’Aide sociale à l’enfance de fonctionner.

• Personnes âgées, personnes en situation de handicap

François Durovray, Président du Département de l’Essonne, a adressé des messages de soutien et de prévention aux bénéficiaires de la téléassistance, leur rappelant les gestes barrière.

Le lien constant est maintenu via des conférences deux fois par semaine avec les directeurs des EHPAD pour faire un point régulier, depuis le 13 mars, et diffuser des messages. Un numéro de téléphone dédié a été mis en place pour les partenaires (hôpitaux, service d’aide à domicile, CLICs, établissements…) afin de coordonner les actions spécifiques qui se mettent en œuvre. Le paiement des SAAD (Service d’aide à domicile) et des CESU (Chèque emploi service universel) est garanti.

Par ailleurs, l’évaluation prioritaire des ruptures de droits aux allocations et l’allègement des conditions de recevabilité pour les renouvellements se fait transitoirement sur la base de certificats médicaux obligatoires, mais acceptés jusqu’à un an, sans demande de justificatif de domicile ou d’identité.

Afin de tenir compte des circonstances exceptionnelles, il est admis que si le plan d’aide des personnes dépendantes en raison du COVID 19 devait être modifié, aucun formalisme ne serait requis.

• Soutien au personnel médical et aux hôpitaux

Afin de soutenir les personnels des hôpitaux essonniens, les personnels médicaux du Département se sont portés volontaires pour contribuer à lutter contre le virus Covid19. Ces mises à disposition, autorisées exceptionnellement par le Président du Département, se font au fur et à mesure des besoins des établissements hospitaliers. Jeudi 19 mars, 21 infirmières et 5 médecins sont ainsi intervenus au sein du Centre hospitalier sud francilien situé à Corbeil-Essonnes et 2 infirmières, au sein de l’hôpital Robert-Debré à Paris.

Par ailleurs, les enfants des personnels soignants des hôpitaux de Longjumeau, Corbeil-Essonnes et Etampes ont la possibilité d’être accueillis pendant la journée de travail dans les locaux des collèges dans lesquels ils sont inscrits.

Le Département relaie en outre auprès des Essonniens l’appel au don de sang pour éviter la pénurie. Même en période de confinement, ce déplacement reste en effet autorisé.

Un appel au volontariat auprès des professionnels de santé de la DPMIS (Direction de la protection maternelle et infantile et de la santé) pour renforcer les effectifs hospitaliers a également été lancé et entendu.

Le Département remercie tous les professionnels qui se sont d’ores et déjà portés volontaires ainsi que les personnels du SDIS de l’Essonne qui ont vu leurs missions de secours aux personnes augmenter de 30%.

• Aides départementales et RSA

Les modalités de distribution des aides ont été élargies et simplifiées de façon exceptionnelle afin que les plus vulnérables ne le soient pas encore plus pendant le confinement.

Ainsi, les ménages les plus fragiles et les familles avec enfants peuvent bénéficier de tickets services, qui servent notamment à financer des dépenses liées à l’alimentation et à l'hygiène. La remise des tickets s’effectue sur les sites où est positionné l'accueil social téléphonique : Brétigny, Évry-Courcouronnes, Draveil, Palaiseau, Étampes et Viry-Châtillon.

La suspension du RSA (sauf fraude avérée) a été reportée de deux mois jusqu’au 30 avril. Le Département accorde cette allocation à tous ceux qui remplissent les critères d’attribution et diffère les orientations et désignations de référents. L’allocation RSA du mois d’avril 2020 sera maintenue à l’identique du mois de mars sans attendre la déclaration trimestrielle pour les bénéficiaires.

• Soutien aux associations

Le Département a organisé la distribution aux associations caritatives du territoire des denrées alimentaires périssables stockées dans ses unités centrales de production et dans les cantines de ses collèges afin d’éviter le gaspillage et d’aider ces structures qui vont rapidement manquer de denrées. Au total, ce sont plus de 5 tonnes qui ont été données.

Par ailleurs, un fonds de soutien va être créé pour permettre à ces associations d’acheter des denrées.

• Offre culturelle

BiblioSud : elle propose un fonds d’ouvrages numériques (fictions, documents, essais, etc.) aux habitants inscrits dans une bibliothèque du sud de l’Essonne (Les Deux Vallées, Dourdannais, Entre Juine et Renarde, Etampois, Pays de Limours, Val d’Essonne). A compter de ce jour, ces collections sont accessibles à l’ensemble des habitants du sud de l’Essonne (sur inscription : bibliosud.essonne.fr).

Bibliothèque du Nord : une offre analogue sera mise à disposition du territoire à compter de lundi. Le Département précisera les conditions d’accès ultérieurement. En cette période difficile, le Département veut ainsi contribuer à l’enrichissement culturel pour les Essonniens confinés et qui se trouvent dans l’impossibilité de poursuivre leur activité professionnelle.

« La crise que nous traversons actuellement a fait naître un mouvement puissant de solidarité parmi les agents des services publics départementaux. Rien de tout ce que nous avons pu mettre en place en des temps records n’aurait pu être possible sans leur engagement quotidien. J’en appelle maintenant au civisme des Essonniens et à leur esprit de responsabilité pour optimiser les efforts de l’action publique. C’est ensemble que nous combattrons la pandémie du COVID19. »

François Durovray, Président du Département de l’Essonne

 





Retour à la liste complète

Contact Presse

Luce Margonty
Portable : 06 08 10 50 84
Courriel : lmargonty(at)cd-essonne.fr