En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Un coup de pouce pour l'intégration

Publié le : 14.02.2018, dernière mise à jour : 14.02.2018

À Saint-Michel-sur-Orge, le Centre de prévention, formation, insertion (Cepfi) facilite l’intégration des personnes récemment arrivées en France ou ne maîtrisant pas le français. L’association propose, avec le soutien du Département, des ateliers d’apprentissage des usages numériques pour les aider à mener leurs démarches en ligne. 

La Formathèque du Cepfi propose des séances d'apprentissage des usages numériques©DR

Un mardi de février à Saint Michel sur Orge, à l’entrée du quartier des Bois des Roches. Malgré la neige, une vingtaine de personnes participent ce matin à l’atelier d’apprentissage des usages numériques organisé par le Centre de prévention, formation, insertion (Cepfi). Des femmes et des hommes de tous âges, ne maitrisant pas le français ou arrivés il y a peu en France, venus se familiariser avec les démarches administratives ou la recherche d’emploi en ligne.

Agir pour l’intégration des stagiaires

Aujourd'hui, ce sont les prestations de la caisse d’allocations familiales qui sont observées à la loupe. Sophie, formatrice en formation au sein de l’association, a préparé une version hors ligne du site de la CAF. Derrière leur PC, les apprenants s’entrainent à repérer, comprendre et remplir les différents champs de renseignement de CAF.fr. Galuzar a le sourire. "J’ai bien un ordinateur à la maison mais je n’étais pas très à l’aise avec. Du coup je devais me déplacer à la CAF d’Evry pour mes demandes. Maintenant ce sera plus simple".

À l’heure où la dématérialisation de l’administration est très forte, les ateliers du Cepfi facilitent l’intégration de ses stagiaires dans la société. "Maîtriser l’utilisation du web et d’un ordinateur est désormais incontournable, et c’est un atout pour trouver un emploi. Cela peut aussi être un outil d’émancipation pour certaines femmes", souligne Michèle Franck, la directrice de l’association.


Travail d’équipe

Au-delà de l’apprentissage du numérique, les apprenants appliquent en atelier les connaissances de base vues lors des cours d’alphabétisation ou de français dispensés en amont par l’association, ou encore lors de séance de découverte des institutions proposées par le centre social de la ville.

C’est d’ailleurs main dans la main avec ce dernier que travaille le Cepfi. Brigitte, formatrice au centre social, encadre aussi les ateliers du mardi matin et incite son public à participer aux sessions du Centre. "Ils sont très motivés pour venir ici et relever le challenge de l’insertion. Ils savent qu’ils trouveront toujours porte ouverte, que personne ne portera de jugement sur eux, et bénéficient d’un véritable esprit d’entraide. C’est un peu comme une deuxième famille".

Les ateliers ont lieu tout au long de l’année scolaire et l’équipe de formatrices constate les progrès de chacun. "Lever les freins à l’informatique crée une dynamique chez les apprenants. Ca nous encourage à développer ces ateliers sur le territoire de Cœur d’Essonne, dans le cadre de la politique départementale de la ville, en axant notamment sur la recherche d’emploi", ajoute Michèle Franck. L’association envisage par ailleurs d’accompagner certains stagiaires vers le Brevet informatique et internet (B2i) délivré par le ministère de l’éducation nationale. "Ce sera une façon de valoriser et de reconnaitre leur travail", conclut la directrice.

 

Aider les publics essonniens en difficulté

Depuis 30 ans, le Centre de prévention, formation, insertion (Cepfi) accompagne les publics en difficulté. Le Département, dans le cadre de sa politique de la ville, soutient l’association et l’aide à intervenir dans cinq communes* de Cœur Essonne. "Nos missions concernent la lutte contre le décrochage et le harcèlement scolaires, le vivre ensemble, la citoyenneté, l’égalité femme-homme, etc." indique Michèle Franck, directrice du Cepfi. "Nous proposons également des actions d’alphabétisation et de français-langues étrangères, à l’instar de nos sessions d’apprentissage des usages numériques". À Viry-Chatillon et Grigny, le Cepfi a également ouvert des points d’écoute pour les familles en difficultés. Des ateliers de reprise de confiance en soi sont également dispensés pour aider les jeunes à mieux maîtriser leur image et les règles du vivre ensemble en milieu professionnel. Une démarche indispensable dans l’optique d’une recherche d’emploi.

*Saint-Michel-sur-Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois, Brétigny-sur-Orge, Fleury-Mérogis et Morsang-sur-Orge.

En complément

Aussi sur le web

https://www.cepfi.com

Dernières actus

Hommage

Hommage à Serge Dassault

Grand industriel, patron de presse et figure politique incontournable de l’Essonne depuis 40 ans, Serge Dassault s’est éteint ce lundi 28 mai à l’âge de 93 ans. Retour sur une vie hors normes.

Mécénat

Participez à la restauration de la Maison-atelier Foujita

Surnommé le maître du trait, Léonard Tsuguharu Foujita a marqué l’art du début du 20e siècle et le quartier de Montparnasse où il a côtoyé les plus grands. À l’occasion des 50 ans de sa disparition, la Fondation Essonne Mécénat lance une grande...