En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Priorité à la ruralité

Publié le : 12.11.2015, dernière mise à jour : 12.11.2015

C'était le 29 juin dernier à Chamarande. François Durovray et plusieurs conseillers départementaux sont allés à la rencontre d'une centaine d’élus des "petites communes" de l'Essonne. Retour sur cette rencontre.

La salle était comble lors de la rencontre entre les petites communes et le Département

La salle était comble lors de la rencontre entre les petites communes et le Département

Plan de relance

Le président du Conseil départemental a présenté les premières mesures en faveur des collectivités locales. Parmi celles-ci figure le lancement d’un vaste plan de relance doté de 22 millions d’euros jusqu’en juin 2016. "Tous les projets locaux seront admis et les procédures allégées, précise Michel Bournat, vice-président délégué aux partenariats avec les collectivités. L’objectif est de jouer un rôle de levier pour inciter les communes à réaliser les projets indispensables à leurs habitants et relancer l’économie départementale".

Le Département répond ainsi aux difficultés d’investissement des villes de moins de 4 000 habitants, particulièrement touchées par le contexte économique en berne. "Le plan de relance du Conseil départemental nous accorde une subvention de 10 000 euros que je vais utiliser pour aménager des chemins ruraux", confie Denis Yannou, maire d’Arrancourt, village situé dans le canton d’Étampes.

D'autres initiatives....

Le prolongement de six mois - jusqu’en décembre 2015 - des contrats de territoire et la possibilité d’allouer la totalité de ces subventions aux travaux de voirie, contre seulement 50% auparavant, pour les communes de moins de 5 000 habitants ont également été annoncées. "Une bonne nouvelle pour les communes rurales", estime le maire des 125 Arrancourtois, qui recense dix kilomètres de voirie dans sa ville.

Enfin, la majorité départementale a affiché sa volonté de lancer une politique de la ruralité basée sur le principe de solidarité entre le nord et le sud du département. Pour conclure cette après-midi de travail, quatre ateliers thématiques ont été organisés pour répondre à toutes les questions des édiles : "Les routes et la sécurité routière", "Le haut débit", "Les aides à l’investissement" et enfin "La politique de l’eau, de l’assainissement et les ENS". "Réunir les maires des petites communes est un signe positif. Le Département connaît bien nos problématiques", conclut Denis Yannou.

Dernières actus

Mécénat

Participez à la restauration de la Maison-atelier Foujita

Surnommé le maître du trait, Léonard Tsuguharu Foujita a marqué l’art du début du 20e siècle et le quartier de Montparnasse où il a côtoyé les plus grands. À l’occasion des 50 ans de sa disparition, la Fondation Essonne Mécénat lance une grande...

Sapeurs-pompiers

Vidéo : à l’école des pompiers

À Fleury-Mérogis, l’École départementale d’incendie et secours (Edis), forme les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de l’Essonne… et d’ailleurs. Elle développe pour cela une pédagogie favorisant les mises en situation proches du réel....