En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Coopération

Le Conseil départemental de l’Essonne mène depuis plusieurs années des actions au-delà de ses frontières pour contribuer à un développement mondial social et économique plus équilibré. En 2013, à la faveur de la réalisation d’un diagnostic de l’ouverture à l'international du territoire, le Conseil départemental a adopté de nouvelles orientations pour son action internationale.

Priorités et enjeux de l’action internationale

Avec ces nouvelles orientations, le Conseil départemental de l’Essonne ambitionne de connecter enjeux locaux et enjeux globaux et de penser son développement local au regard des interdépendances à l’échelle européenne et mondiale. L’action internationale du Département doit permettre d’apporter des éléments de réponse aux problématiques locales, de développer la performance publique en analysant ses politiques publiques au regard d’expériences diverses et d’accompagner l’internationalisation du territoire dans toutes ses composantes en mobilisant largement les citoyens, les acteurs et les expertises locales.

Cette action internationale se décline autour de coopérations institutionnelles avec le Mali et la Chine et d’un appui aux porteurs de projets essonniens. Bien entendu, les relations avec l'Europe restent privilégiées afin de développer et mettre en oeuvre des projets spécifiques innovants dans les domaines d'intervention de la collectivité.

En complément

DOCUMENTS


Les orientations de l'action internationale du Conseil départemental

La coopération décentralisée

Le Conseil départemental de l’Essonne mène des actions au-delà de ses frontières pour contribuer à un développement mondial social et économique plus équilibré. Soutien tangible aux pays les plus défavorisés mais aussi échanges de bonnes pratiques, les actions de coopération décentralisée du Conseil départemental se veulent des vecteurs de solidarité et de citoyenneté internationale.

L'Essonne développe des partenariats avec plusieurs régions du monde.


Pour mener à bien ces objectifs ambitieux, le Département se positionne à la fois comme partenaire de collectivités locales dans d’autres pays mais aussi comme tête de réseau en aidant des associations et collectivités locales essonniennes à mener des projets de coopération internationale.
  

Une démarche globale

Partenariat entre deux collectivités locales situées dans des pays différents, la "coopération décentralisée" se veut un moyen efficace et concret de favoriser le développement des territoires au Sud comme au Nord. Le Conseil départemental de l'Essonne a décidé d'aller encore plus loin, en aidant également les collectivités et associations de notre territoire engagées dans des actions de coopération internationale.

Cette nouvelle forme de solidarité internationale implique davantage les populations. Chaque projet est imaginé et construit sur le terrain en partenariat avec les bénéficiaires. Cette démarche participative est une condition indispensable à la réussite et à la pérennité des projets. Améliorer le revenu des populations les plus pauvres et former les futurs citoyens du monde sont les objectifs poursuivis. Ces initiatives œuvrent pour un développement durable, respectueux de l'environnement, des langues et des cultures.

L'Essonne soutient les initiatives locales

Le Conseil départemental de l’Essonne est un territoire relativement dynamique en termes de création d’associations de solidarité internationale: sur l’ensemble des associations créées en Essonne entre 2008 et 2009, 9% se revendiquent de solidarité internationale, pour une moyenne nationale de 5,85%. Ces chiffres placent l’Essonne au 6ème rang des départements français.


Afin d’aller plus loin dans cette dynamique, le Département s’est fixé comme objectif d’encourager et d’accompagner l’internationalisation de son territoire, à travers la sensibilisation et la mobilisation des citoyens, des acteurs associatifs, des collectivités, des établissements publics et des acteurs économiques.

Le Service de la Coopération décentralisée et des Relations internationales appuie les acteurs locaux dans le développement de leurs projets de coopération internationale, au travers d’une montée en compétence, notamment dans l’approche méthodologique ou la recherche de cofinancements. Pour cela, un accompagnement collectif vient compléter les rencontres individuelles, via une offre de formation spécifique, et une mise en réseau thématique et géographique (organisation d’ateliers, conférences et groupes pays). Cette mise en réseau permet aux porteurs de projets de se rencontrer, d’échanger leur expérience et leur savoir-faire, voire de s’engager dans une dynamique partenariale.

Les outils participatifs

Les partenaires du Département intervenant dans l’appui et le conseil aux acteurs locaux

  • CRID: le Centre de Recherche et d’Information pour le Développement a pour objectif principal de faire émerger une vision partagée de la solidarité internationale en tissant un réseau important d’associations. Il peut accompagner les acteurs du territoire dans leur stratégie de sensibilisation des essonniens à la solidarité internationale. http://www.crid.asso.fr  
  • La Maison du monde : regroupe plusieurs associations à Evry. C’est un lieu de réflexion et de développement de la solidarité internationale. La maison vit à travers ses événements (fête de la solidarité), son centre de documentation (membre de RITIMO) et son soutien juridique aux personnes étrangères. L’association peut accompagner les acteurs du territoire dans la formalisation de leurs projets. www.maisondumonde.org 
  • La maison de Sagesse : Forte de son expérience, l’association apporte un témoignage précieux des actions qu’elle mène tout autour du monde, notamment en relation avec le droit de l’enfant. L’association peut accompagner des acteurs du Sud-Essonne dans la formalisation de leurs projets. http://maison-de-sagesse.org   

Les centres de documentation virtuels et / ou réels

  • Humanvillage : est une plateforme collaborative qui permet de s’informer ou d’informer sur des projets alternatifs et innovants pour un monde plus durable et solidaire. Humainvillage propose une aide en termes de communication et d’intégration dans un réseau pour tous les citoyens. www.humanvillage.com  
  • Place publique : est une association au croisement entre la recherche et la presse proposant une information indépendante tourné vers les mutations de notre société et l’avenir. Son action s’articule autour d’un magazine, un observatoire d’expertise et un annuaire d’initiatives citoyennes. http://www.place-publique.fr  
  • Peuples solidaires : est une association de solidarité internationale, elle vient en soutien aux femmes et agriculteurs dans les pays du Sud. Elle souhaite informer sur les conditions de vies afin de susciter une prise de conscience et une mobilisation. www.peuples-solidaires.org  
  • Ritimo : le Réseau d’Information Tiers Monde des centres de documentation pour le développement est présent dans 90 lieux en France. Son but étant d’informer sur les enjeux de la solidarité internationale mais également d’apporter un soutien au projet local et global.www.ritimo.org  
  • CEDIDELP: le Centre de Documentation Internationale sur le Développement, les Libertés et la Paix à vocation principale d’informer les citoyens. Cette information, très tournée vers l’audiovisuel, traite du développement solidaire et du développement des droits humains. Il est également un membre fondateur de RITIMO. www.ritimo.org/cedidelp 

Les partenariats du Conseil départemental

La coopération décentralisée repose sur une logique de partage et d’échange et va bien au-delà de la traditionnelle aide humanitaire ou mise à disposition de fonds. Le partenariat doit être mutuellement équitable et source d’enrichissement tant pour le territoire essonnien que celui de coopération. Il se caractérise par la réflexion conjointe des deux institutions sur une problématique commune.

La coopération décentralisée à vocation à se déployer avec chacun des partenaires du Conseil départemental sur 2 volets :

  • Un volet de coopération institutionnelle, visant à renforcer les politiques publiques des partenaires tout en apportant des réponses à des problématiques essonniennes : le Département coopère ;
  • Un volet de coopération territoriale, visant à la mobilisation de la société civile sur les deux territoires et au développement des liens entre acteurs locaux et pouvoirs publics : le Département et son partenaire animent leur territoire respectif.


Le Conseil départemental de l’Essonne est engagé dans des accords de coopération décentralisée avec les collectivités suivantes: le Conseil de cercle de Douentza (Mali), le Conseil de cercle de Nioro-du-Sahel (Mali), le Conseil de cercle de Diéma (Mali) et la municipalité de Wuhan (Chine).

La coopération avec le Mali

Cette coopération est l’une des plus anciennes et des plus privilégiées qu’entretient le Conseil départemental de l’Essonne. En effet, depuis 1996, le département œuvre au Mali et plus particulièrement sur le territoire du Cercle de Douentza, dans les domaines de l’éducation, de l’environnement, de la culture et du développement économique et social.


Ces engagements se sont matérialisés et renforcés par la signature d’un protocole d’accord de coopération décentralisée en 2003, liant ces deux partenaires autour de l’appui institutionnel en faveur de l’établissement durable de pouvoirs locaux autonomes. De façon à pérenniser et élargir cette collaboration, les accords de coopération ont par la suite été renouvelés en 2006, 2009 et 2013 avec la création d’un partenariat quadripartite dès 2009 engageant les Conseils de Cercle de Diéma et de Nioro-du-Sahel.

Force est de constater que la mutualisation des expériences ainsi que des ressources humaines et financières participent à l’émergence de projets ambitieux, c’est dans cette logique que fut créé le réseau "Essonne – Diéma – Douentza – Nioro-du-Sahel" (EDDN) comme espace de rencontres, d’échanges et de collaborations entre les divers acteurs de l’action internationale essonnienne et malienne. La création du réseau repose en effet, sur la volonté de mettre en synergie les stratégies, les expériences et les compétences.

Programmes de coopération portés par le Réseau EDDN depuis 2009

La nature des projets portés se révèle être essentiellement tournée vers des problématiques de durabilité des quatre territoires partenaires. Pour ce faire, les politiques publiques se veulent intégratrices des enjeux locaux et s’articulent autour de thématiques environnementales telle que la souveraineté alimentaire ou la lutte contre le changement climatique.

L'occupation des territoires Nord du Mali depuis 2012 s’est hissée au cœur de la coopération franco-malienne. Malgré l’insécurité qui règne sur le territoire malien et préoccupe tant les techniciens français voulant s’y rendre, que les opérateurs maliens sur place, la coopération entre les territoires perdure et puise son énergie dans l’actualité.

Conseil de cercle ?

Le cercle est une collectivité territoriale malienne qui équivaut à l’échelon départemental français. Amorcé depuis 1991, le processus de décentralisation s’est poursuivi jusqu'aujourd'hui par une réorganisation administrative subdivisant la République du Mali en régions, cercles et communes.

Au même titre que les collectivités françaises ces institutions ont reçu des politiques de décentralisation un certain nombre de compétences en matière de développement local (agriculture, artisanat, tourisme), protection de l’environnement et du patrimoine, gestion des infrastructures et services de bases...

Ces entités s’administrent librement par un conseil d’élus, alors nommé conseil de cercle, elles sont également dotées d’une personnalité morale et bénéficient enfin d’une autonomie financière.

La coopération avec la Chine

Depuis de nombreuses années, le Département de l’Essonne est engagé dans un partenariat avec la ville de Wuhan, capitale de la province du Hubei, en Centre Chine. Ce partenariat a commencé au début des années 1980, avec la conclusion d’accords entre l’Université Paris Sud 11 (alors l’Université d’Orsay) et l’Université de Wuhan.

La ville de Wuhan est l'une des villes ayant la plus grande présence de Français expatriés.


Ces premiers liens universitaires ont abouti à la signature en 2007 d’un accord-cadre de coopération décentralisée par le maire de la ville, M. LI Xiansheng, et le Conseil départemental de l'Essonne. Cet accord était organisé autour de trois volets :

  • le volet universitaire : il s’agit de favoriser les partenariats entre universités essonniennes et universités de Wuhan, par le biais d’échanges d’étudiants et de chercheurs,
  • le volet économique : il s’agit de favoriser les accords entre acteurs économiques essonniens et wuhanais (clusters, PME) dans le cadre d’implantation d’antennes d’entreprises essonniennes et inversement, transferts de technologies, programmes de recherche et développement communs, création de co-entreprises...
  • le volet culturel et sportif.

 

Un renforcement croissant des échanges

La création d’un bureau du Conseil départemental à Wuhan depuis le 1er novembre 2009 (sous forme de l’envoi à Wuhan d’un représentant de l’Essonne) découle de ce partenariat. Cette antenne a pour mission d’approfondir les liens entre l’Essonne et la ville de Wuhan en y développant les synergies dans les secteurs économique, éducatif et culturel.  En 2011, la signature d’une lettre d’intention de nature plus économique a réitéré la volonté de renforcer les échanges notamment dans les secteurs des biotechnologies, des éco-activités, de l’optique et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Les relations toujours plus étroites entre les deux collectivités ont abouti le 21 décembre 2012 à la signature d’un protocole de jumelage officialisant une relation d’amitié de trente ans.

Les échanges conduits entre les deux collectivités depuis plusieurs années et notamment les projets concrétisés en 2015 autour de la gestion durable des espaces verts, des échanges éducatifs et universitaires, ont posé des bases pour la poursuite d’un partenariat inclusif entre l’Essonne et Wuhan autour des thématiques des nouvelles technologies et de la ville durable, permettant des déclinaisons de part et d’autre sur les volets de l’éducation, de l’innovation et de l’attractivité.

Le Conseil départemental et l'Europe

L'Europe est présente au quotidien auprès des citoyens. Les aides européennes sont nombreuses mais souvent mal connues par les acteurs locaux. Face à ce constat, le Département joue un rôle d’information et de promotion des fonds européens. Le Conseil départemental de l'Essonne soutient les structures locales (collectivités, associations, entreprises) en leur apportant conseil et assistance au montage de leurs projets européens.

L'Europe est un partenaire incontournable pour de nombreux projets innovants


Le Conseil départemental de l'Essonne s’engage dans sa stratégie d’action européenne à :

  • Intégrer la dimension européenne dans l'action départementale via les aides européennes ;
  • Faciliter l'accès des collectivités locales et des intercommunalités aux fonds européens;
  • Favoriser le développement européen de la collectivité.


Il se positionne en accompagnement des porteurs de projets souhaitant bénéficier de ces fonds.


Les financements européens

L'objectif de la programmation 2014-2020 est de parvenir à la mise en place d'une croissance intelligente, durable et inclusive pour l'ensemble du territoire de l'Union.

Fonds Social Européen (FSE) dans l'Essonne

Ce programme de l’Union Européenne vise à soutenir le développement d’emplois durables et inclusifs, en particulier en accompagnant les populations les plus fragiles du territoire de l’Union.

Via l’Association de Gestion des Fonds Européens (AGFE 91), le Conseil Départemental de l’Essonne mobilise, dans le cadre de la programmation 2014-2020, le Fonds Social Européen (FSE) pour lever les freins professionnels et sociaux d’accès ou de retour à l’emploi des populations les plus fragiles de notre territoire. Il mène ainsi, grâce à ce soutien, des actions telles que des formations des publics éloignés de l’emploi, des offres de services à la mobilité sur le département, ou encore la professionnalisation de ses acteurs de l’accompagnement.

Chaque année un appel à projets est lancé en direction des associations, collectivités, entreprises... qui contribuent à relever le défi de la lutte contre la pauvreté et promeuvent l’insertion.

>> Retrouvez l'appel à projet 2016


Fonds européens pour le développement régional (FEDER)

Le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER) a pour but de renforcer la cohésion économique et sociale dans l’Union en agissant sur les déséquilibres entre ses régions. Dans cette optique, il soutient l’innovation et la recherche, la stratégie numérique, les petites et moyennes entreprises, tout en développant une économie sobre en carbone.

Pour la programmation 2014-2020, la gestion des enveloppes FEDER a été déléguée au Conseil régional d’Ile-de-France. Le programme opérationnel régional FEDER/FSE 2014-2020 est disponible sur le site de la Région Ile de France dédié à l’Europe : http://europe.iledefrance.fr


Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER)

Le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) vise à améliorer la compétitivité des secteurs agricole et forestier, l'environnement et la gestion de l'espace rural ainsi que la qualité de la vie et la diversification des activités dans les zones rurales.

L’enveloppe FEADER de la programmation 2014-2020, déléguée en Ile-de-France au Conseil régional, se concrétise en Essonne par un soutien au programme LEADER (Liaison entre actions de développement et économie rurale) centré sur le développement rural, en particulier sur le Gâtinais français et le plateau de Saclay.


L'Essonne présente à Bruxelles

Pour mener sa stratégie européenne, le Conseil départemental a créé une mission Europe en son sein. Il est également membre de l'association Ile-de-France Europe : http://www.iledefrance-europe.eu

Véritable interface entre l’Îlle-de-France et l’Europe, Île-de-France Europe (IdFE) représente la Région Île-de-France et sept Départements franciliens (Seine-et-Marne, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val d’Oise) auprès des instances européennes.

Contact

Mission Europe
Conseil départemental de l'Essonne
Tél. 01 60 91 90 60