Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
41 vues

Le Conseil général

L'Essonne en Chine

Le Conseil Général a inauguré le mardi 8 décembre 2009 une antenne économique dans la ville de Wuhan, province du Hubei, République Populaire de Chine.



La cérémonie s'est déroulée à  la mairie de Wuhan en présence de Mr. YUE Yong, vice-maire de Wuhan, de Mr. David ROS, vice-président du Conseil Général chargé de la recherche, de l'enseignement supérieur, de l'accès aux savoirs et de l'innovation technologique.

Le Conseil Général souhaite approfondir les liens entre l'Essonne et la ville de Wuhan sur la base du texte d'accord de coopération décentralisée (19 novembre 2007) et développer des synergies économiques dans le domaine des hautes technologies.

L'antenne économique a pour mission d'assurer la promotion du territoire essonnien à  Wuhan et plus largement dans la province du Hubei, d'être le relais des entreprises essonniennes en Centre-Chine, de constituer des bases de données actualisées dans les secteurs des biotechnologies, de l'optique, du développement durable et de l'informatique, de procurer des études de marché et des analyses sectorielles aux acteurs économiques essonniens ainsi que de participer à  des salons, expositions et séminaires en vue de développer les relations entre l'Essonne et la Chine.

Wuhan se trouve au carrefour des axes Pékin/Canton et Shanghai/Chengdu et à  quasi équidistance (environ 1000 km) de ces quatre villes. Ce positionnement central fait de Wuhan une place stratégique à  l'heure du développement de l'intérieur du territoire chinois. Conurbation couvrant une surface de 8 476  km2 et peuplée de 8,28 millions d'habitants, elle est la métropole de Chine centrale la plus étendue, la plus peuplée et la plus riche : son PIB a atteint 314 milliards RMB en 2007, en augmentation de 15,6 % par rapport à  l'année précédente.

La relation avec la France est extrêmement privilégiée

La France est le premier pays étranger à  avoir ouvert un Consulat Général à  Wuhan le 10 octobre 1998. Le Canada, l'Allemagne et la Hollande y entretiennent des bureaux de promotion commerciale. La relation avec la France jouit d'une profondeur historique supplémentaire qui la distingue des autres pays grâce à  la coopération universitaire que nous y avons entreprise dès la première moitié des années 1980 à  l'initiative de l'université Paris-Sud 11. L'économie est au diapason, la France étant le premier investisseur étranger à  Wuhan avec un stock d'investissement d'environ 1,9 milliard d'euros (octobre 2008). Au total, nous comptons 80 implantations françaises dans le Hubei, dont 65 à  Wuhan même. L'environnement, les transports, la distribution, les domaines liés à  notre activité universitaire (santé, francophonie) et surtout l'énergie sont des secteurs dans lesquels la présence française devrait être appelée à  se renforcer dans le futur.

Parc industriel et zone de hautes technologies

Wuhan comprend trois zones nationales de développement, quatre parcs scientifiques et technologiques, ainsi que plus de 350 instituts de recherche, 1 470 entreprises de haute technologie et de nombreux incubateurs d'entreprises. Combinant des secteurs traditionnels comme la fabrication d'automobiles avec de nouvelles industries de haute technologie qui s'implantent dans des régions comme celle de l'Optics Valley, Wuhan est l'un des centres d'affaires au taux de croissance le plus élevé dans toute l'Asie. Les principaux secteurs d'activité à  Wuhan comprennent les activités manufacturières modernes (automobile, acier et fer) et les industries de la haute technologie dont la technologie optoélectronique, les produits pharmaceutiques, le génie biomédical, les nouveaux matériaux et la protection de l'environnement, lesquelles représentent désormais plus de 43,9 % du PIB de la ville (2007).

Pôle universitaire

Wuhan compte parmi les trois principaux centres universitaires de Chine avec une cinquantaine d'universités dont sept de tout premier plan ; l'université de Wuhan ("Wuda") et Huazhong Science and Technology University, sont, selon les années, classées aux 7e ou 8e rang national. La ville accueille plus d'un million d'étudiants - première ville universitaire de Chine en volume - dont environ dix mille étudient le français, ce qui en fait le plus important centre d'enseignement du français du pays. Aux côtés de l'Alliance française, qui est la 1ère de Chine, plus d'une douzaine d'universités proposent l'enseignement du français comme 1ère ou 2ème langue étrangère.

Noeud de communication au "centre du centre"

Grand port fluvial sur le Yangzi, noeud ferroviaire et désormais autoroutier majeur, Wuhan ambitionne de devenir à  terme le principal hub aérien du centre du pays. Le port fluvial est en extension avec la création de plusieurs terminaux spécialisés dans la sidérurgie, le pétrole, les matériaux de construction et la pétrochimie, Wuhan devant accueillir à  terme le second pôle pétrochimique de Chine derrière Shanghai. En matière ferroviaire, le statut de la ville s'est renforcé au fur et à  mesure de la mise en oeuvre des politiques de développement de l'Ouest chinois (fin des années 90) puis du Centre (milieu des années 2000). De très importants travaux sont ainsi en cours, que ce soit sur les lignes de transport marchandise comme de passagers, avec l'inauguration de la ligne à  grande vitesse Wuhan-Canton le 26 décembre 2009. Le transport routier connaît également d'importants développements avec 5 autoroutes rayonnant en direction des provinces voisines. Enfin, en matière aéroportuaire, l'aéroport international de Wuhan qui vient d'ouvrir ses portes laisse entrevoir des perspectives prometteuses : le trafic attendu pour l'année 2010 est de 144 000 tonnes de fret et 12,2 millions de passagers. L'aéroport desservira une centaine de villes chinoises, ainsi qu'entre 10 et 15 destinations internationales.

"1 + 8" : création d'une conurbation de 28 millions d'habitants

Wuhan, avec 8 municipalités limitrophes, travaille à  la constitution d'une vaste conurbation dénommé "1 + 8". Cet ensemble représente 28,5 millions d'habitants et couvre une superficie de 58 000 km2. Sa réalisation implique notamment la construction d'un vaste réseau d'infrastructures de transport devant permettre d'absorber plus de 20 millions de déplacements motorisés en 2020 (40 millions à  terme), notamment par le ferroviaire qui devrait absorber 65 % du trafic, soit 25 millions de déplacements par jour (projets de RER notamment) et l'autoroutier.

Une des deux villes chinoises "pilotes en matière de développement durable et d'économies d'énergie"

A la hauteur du passé industriel de la ville, les efforts de dépollution et de réhabilitation du territoire que les pouvoirs publics sont appelés à  produire ouvrent de vastes perspectives, en particulier dans l'eau, 25 % de la surface de la ville de Wuhan étant aquatique (une centaine de lacs et le fleuve Yangzi). Illustrant l'importance prise par le sujet, Wuhan et ses 8 villes voisines (zone "1 + 8") a été désignée le 14 décembre 2007 par les autorités centrales, comme étant une des deux "villes pilotes en matière d'économie d'énergie et de développement durable" (la seconde ville étant la conurbation formée des villes de Changsha, Zhuzhou et Xiangtan, dans la province voisine du Hunan).

Les autorités municipales et provinciales (le projet débordant des strictes limites territoriales de la ville de Wuhan) viennent de recevoir l'approbation des autorités centrales sur un vaste plan d'actions qui compterait plus de 3 500 projets pour un coût de l'ordre de 230 milliards d'euros.

Contact

Sébastien de VAUJANY 德沃嘉 
Représentant de l'Essonne en Chine
Conseil Général de l'Essonne

Tél.: +86 (0)27 65 79 79 52 (fixe)/ +86 134 761 914 12 (portable)
Fax: +86 (0)27 65 79 79 50
Email: sdevaujany@cg91.fr

Bureau de représentation de l'Essonne à Wuhan
Mission économique - UBIFrance
Wuhan Int'l Trade Center - Room 1708
568 Jianshe Dadao, Hankou
430022 WUHAN - Chine