Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
133 vues

Le Conseil général

La coopération décentralisée

Le Conseil général de l’Essonne mène des actions au-delà de ses frontières pour contribuer à un développement mondial social et économique plus équilibré. Soutien tangible aux pays les plus défavorisés mais aussi échanges de bonnes pratiques, les actions de coopération décentralisée du Conseil général se veulent des vecteurs de solidarité et de citoyenneté internationale.

Pour mener à bien ces objectifs ambitieux, le Département se positionne à la fois comme partenaire de collectivités locales dans d’autres pays mais aussi comme tête de réseau en aidant des associations et collectivités locales essonniennes à mener des projets de coopération internationale.

Une démarche globale

Partenariat entre deux collectivités locales situées dans des pays différents, la "coopération décentralisée" se veut un moyen efficace et concret de favoriser le développement des territoires au Sud comme au Nord. Le Conseil général de l'Essonne a décidé d'aller encore plus loin, en aidant également les collectivités et associations de notre territoire engagées dans des actions de solidarité internationale. Cette nouvelle forme de solidarité internationale implique davantage les populations. Chaque projet est imaginé et construit sur le terrain en partenariat avec les bénéficiaires. Cette démarche participative est une condition indispensable à la réussite et à la pérennité des projets. Améliorer le revenu des populations les plus pauvres et former les futurs citoyens du monde sont les objectifs poursuivis. Ces initiatives oeuvrent pour un développement durable, respectueux de l'environnement, des langues et des cultures.

Les partenariats institutionnels

La coopération décentralisée, se traduit d’abord par une politique de soutien mais aussi d’échanges de pratiques, apportés à plusieurs régions du monde. Améliorer la gouvernance, favoriser la scolarité des enfants ou échanger sur la gestion durable des déchets, autant de domaines par exemple dans lesquels le Conseil général s’investit en partenariat avec des collectivités maliennes, québecoises, haïtiennes et tunisiennes. Au Mali, en plus du partenariat institutionnel avec le Cercle de Douentza, la politique départementale a permis la mobilisation de toutes les composantes de la société civile. Le territoire dans son ensemble s'inscrit désormais dans la démarche de coopération décentralisée. Le réseau constitué est coordonné par le Conseil Général.

L'Essonne aide à faire ceux qui font

Développer et fédérer le réseau des acteurs essonniens de la coopération décentralisée est l’autre mission que s’est fixée le Conseil général de l’Essonne. Faciliter les échanges et les partenariats permet d’améliorer l’efficacité des activités d’appui institutionnel L’échange d’expériences et la mutualisation des ressources financières rend possible la conception de projets de plus grande ampleur. En tant que tête de réseau, le Conseil général met à disposition des acteurs essonniens engagés un Centre de ressources essonnien de la solidarité internationale (CRESI) situé à Juvisy-sur-Orge où de nombreux outils pratiques ont été élaborés et sont proposés pour soutenir les acteurs de la coopération internationale dans la réalisation de leurs projets.