Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
151 vues

Le Conseil général

L'Essonne et le développement durable

A l'issue d'une vaste consultation des Essonniens, le Conseil général de l'Essonne a adopté son premier Agenda 21 départemental dès 2003. En 2007, il a lancé son 2ème Agenda 21 avec la volonté d'associer tous les acteurs essonniens à  cette démarche.

Vue de notre planète

Les orientations de son premier Agenda 21 se structuraient autour de 4 axes "Citoyenneté", "Mieux vivre ensemble dans une société plus sûre et plus solidaire", "Promouvoir un développement raisonné pour être durable" et "Valoriser notre patrimoine commun" car elles couvraient l'éventail des domaines sur lesquels le Département entendait intervenir.
Ce premier Agenda 21 a fait l'objet de bilans annuels pour son évaluation et pour permettre ainsi de réajuster régulièrement les priorités de l'année à  venir. Au final, le bilan définitif de l'Agenda 21 fait apparaître que plus de 90% des engagements ont été réalisés ou sont en cours d'achèvement.
Cette démarche a d'ailleurs été saluée au niveau national à trois reprises : en 2006, avec les Rubans du développement durable organisés par le Comité 21, l'A.M.F. et DEXIA, en 2007, avec la reconnaissance en tant que "projet territorial de développement durable" du Ministère de l'Ecologie et du Développement durable et la "Marianne d'Or" (catégorie développement durable) décernée par le Sénat.

Fort de cette expérience, le Conseil général édite plusieurs guides pratiques et met à  disposition des professionnels un espace ressources.

Soucieux de partager son expérience et d'animer le territoire essonnien, le Conseil général de l'Essonne a souhaité initier un 2ème Agenda 21 en impliquant les acteurs essonniens dans cette démarche. Adopté en septembre 2009, cet Agenda 21 du territoire s'articule autour de 4 enjeux et 18 objectifs. Plus de 350 acteurs (associations, entreprises, collectivités locales...) ont participé à  l'élaboration de ce 2ème Agenda 21.
Chaque année les acteurs peuvent proposer des actions pour obtenir un label Agenda 21. En 2009, 219 actions ont été retenues, 69 en 2010 et 114 en 2012.

Pour favoriser le développement d'initiatives autour du développement durable et solidaire, des réseaux thématiques ont également été mis en place pour faciliter les échanges d'expériences entre acteurs:

  • Biodiversité en ville  > animé par la Communauté d’agglomération des Lacs de l’Essonne
  • Cantines bio > animé par le Conseil général, Délégation au développement durable et solidaire
  • Éco mobilité > animé par le Conseil général, Délégation au développement durable et solidaire
  • Éducation au développement durable > animé par SoliCitésEspaces Info Énergie > animé par SoliCités
  • Petites communes > animé par le Conseil général, Délégation au développement durable et solidaire
  • Prévention des déchets > animé par le Conseil général, Direction de l'environnement
  • Objectif Zéro pesticides > animé par la Commune de Lardy
  • Climat - Énergie > animé par le Conseil général, Délégation au développement durable et solidaire

 
Toujours dans ce cadre, s'appuyant sur les résultats du Bilan Carbone essonnien réalisé en 2008, le Conseil général a adopté sa stratégie climat énergie pour les années à  venir. Un programme de 42 actions pour réduire les émissions de gaz à  effet de serre en Essonne et adapter le territoire aux impacts du changement climatique a été voté par l'Assemblée départementale. Un volet partenarial impliquant les acteurs à  l'instar de ce qui a été fait avec l'Agenda 21 sera élaboré en 2012.
La candidature du Conseil général de l'Essonne, basée sur le Plan Climat départemental, a été retenue par la Commission Européenne, au titre du programme LIFE+ 2009 consacré à  la lutte contre le changement climatique. Ce projet, intitulé Climate (Changing Living Modes : Acting in our Territories for the Environnement »), vise à  montrer comment un Département peut, avec ces compétences, réduire les émissions de gaz à  effet de serre de son territoire, en entraînant et accompagnant les acteurs locaux.

Le rapport Développement Durable 

Depuis le décret du 11 juin 2011, le rapport sur la situation en matière de développement durable au sein de la collectivité constitue une obligation pour toute collectivité de plus de 50 000 habitants.

Le Conseil général de l'Essonne a décidé d'en faire un outil de mise en cohérence des politiques départementales, de suivi des démarches de développement durable de la collectivité et du territoire essonnien, d'aide à la décision et de communication. Les rapport 2012 et 2013, voté en Assemblée départementale, sont désormais disponibles dans une version communicante.

Par la diffusion large de ces documents, le Conseil général de l'Essonne souhaite à la fois montrer le chemin parcouru et dessiner une perspective de progrès à la fois en interne et sur le territoire départemental. Sur la base de cette « photographie », il invite les acteurs essonniens à contribuer à faire de ce département un territoire toujours plus innovant en matière de développement durable et solidaire.

- Le rapport Développement Durable 2012 [pdf]

- Le rapport Développement Durable 2013 [pdf]

Contacts

Délégation au développement durable et solidaire
Conseil général de l'Essonne
Tél. 01 60 91 94 41