L'actualité du Conseil général

L'Essonne à l'horizon 2030

Publié le : 06.03.2013, dernière mise à jour : 06.03.2013

Le nouveau Schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) est un document d'aménagement et d'urbanisme qui donne un cadre à l'organisation de l'espace francilien à l'horizon 2030. Consultée par la région, l'Essonne vient de rendre un avis favorable à cette feuille de route ambitieuse tout en émettant de nombreuses observations.

Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
1 vues
Vue aérienne du Pôle d'Orly

Repenser l'aménagement des banlieues

Depuis la réalisation du dernier SDRIF en 1994, l'Île-de-France est passée d'une vision tournée vers la capitale pour se tourner vers sa banlieue et ses territoires. Des zones d'emploi, des bassins de vie ont émergé en petite et grande couronne. 5 Franciliens sur 6 vivent désormais en "banlieue". La population francilienne est passée de 10,7 à 11,7 millions d'habitants entre 1990 et 2009.

La "banlieue" et la grande couronne doivent pleinement participer à l’effort de logement, d’emplois, là où il y 30 ans, le cœur métropolitain concentrait ce potentiel. Une refonte en profondeur était nécessaire pour coller aux nouvelles réalités du terrain.

Le SDRIF est notamment un outil réglementaire pour rendre plus cohérentes les règles locales d’urbanisme (Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT) et Plans Locaux d’Urbanisme (PLU)). La version actuelle rend possible les projets structurants comme le Grand Paris Express, l’ex zone de la base aérienne 217 (BA 217) de Brétigny sur Orge, l’aménagement du Plateau de Saclay ou le grand stade de rugby. La loi sur le Grand Paris et le Grenelle de l’environnement sont également intégrés à ce document majeur pour l’avenir de notre région.

Des objectifs départementaux en termes d'emplois et de logements

Le SDRIF fixe des objectifs chiffrés concrets pour chaque collectivité francilienne. L’ambition de la région est ainsi de produire plus de 9 000 logements par an sur le département. Ce schéma définit aussi pour chaque département un ratio logements/emplois à atteindre à l’horizon 2030. Soit pour l’Essonne, 2,5 logements à construire pour un emploi créé, ce qui équivaut à plus de 3 700 nouveaux emplois essonniens par an. Un chiffre que le Conseil général de l’Essonne veut voir associer à une réflexion plus générale sur les emplois de demain en particulier dans le domaine de l’économie sociale et solidaire mais également du développement indispensable des transports collectifs.

Les transports, priorité de l'Essonne

Le Conseil général a fait des transports le point central de son avis sur le SDRIF. Le département a ainsi tenu à souligner les progrès notables réalisés (T7, Tram train Massy-Evry, TZen 1 et 4, transport en site propre Massy-Saclay ou le renforcement de l'offre bus autour des gares) tout en insistant sur le nécessaire développement des transports en commun dans les secteurs promis à la plus forte expansion. Des zones d’activités, d’habitat se développent sans pour autant pouvoir compter sur des transports performants comme par exemple Courtaboeuf, le Val d'Yerres, le Val d'Orge et l’ex BA 217.

Les transports en commun en site propre (TCSP) apparaissent comme une voie particulièrement prometteuse pour développer les transports collectifs légers. Le Conseil général insiste ainsi sur le caractère stratégique des TCSP RN 7 et RN20 pour relier la grande couronne au cœur de l’Ile-de-France. En dernier lieu, notre collectivité a tenu à émettre des réserves sur le tracé et le caractère prioritaire du projet de ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon (POCL) proposé par le SDRIF.

En complément

Liens externes

L'Essonne de demain

Dernières actus

Politique de la ville

Appel à projets de cohésion sociale et urbaine 2015

Comme chaque année, le Conseil général en partenariat avec l'Etat lance un appel à projets dans le domaine de la politique de la ville. Il consiste à cofinancer des projets locaux à destination des habitants des quartiers Anru de l'Essonne.

Pompiers

Essonne 18-112 : Les dangers de la cuisine

La cuisine est l'une des pièces les plus accidentogènes de la maison. Les dangers sont présents pour les enfants comme pour les adultes. Les sapeurs-pompiers du Sdis 91 vous donnent quelques conseils simples et profitables à tous.

Aussi dans l'actualité du
CONSEIL GENERAL

Suivez essonne.fr
Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
1 vues