En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Chamarande : vers une réouverture des étages du château

• Date d’acquisition par le Département de l’Essonne : 1978
• Classé Monument historique
• Labellisé Jardin remarquable
• Situation du domaine : Chamarande (Coeur de l’Essonne)
• Surface du domaine : 98 hectares

Cette restauration sera possible grâce à la générosité des donateurs.

Nos premiers mécènes :
• Mme Marie-Ange ARNEDO
• M. Imed BENAMEUR
• Mme Amanda GALSWORTHY  
• M. Gilbert GARNIER  
• M et Mme NICOL
• M. Jacques ROBERT
• Mme Marie-Ange TASEMKA
• Mme Angélique MIGNON
• M Brice THOMAS



Et la Société Loca Images
qui a adopté une case de jeu de l’oie 

Le Domaine de Chamarande - le plus grand jardin public de l‘Essonne - présente un patrimoine historique, bâti et paysager remarquable dans un environnement exceptionnel. Il réunit les Archives, le Fonds départemental d’art contemporain (FDAC) de l‘Essonne et un centre d’hébergement. Il développe également à l‘année une riche programmation culturelle, avec notamment des expositions d‘artistes de renom comme Richard Orlinski et Robert Combas.

 

Une histoire associée à de grands noms

Après 1603, François Miron, initiateur de l’assainissement de Paris et financeur des travaux de l’Hôtel de Ville, fait construire l’actuel corps central du château. Celui-ci est complété par la veuve de son fils, Anne de Baillon, dans les années 1640 avec deux pavillons latéraux. C’est à partir de 1654 que l’architecte Nicolas De Lespine finalise l’allure actuelle du bâtiment en respectant l’élégant style Louis XIII de brique, pierre et ardoise.

De 1737 à 1763, Louis de Talaru, Marquis de Chalmazel, fait appel à l’architecte et dessinateur de jardins Pierre Contant d’Ivry, qui travaille au Palais-Royal ou à la cathédrale d’Arras. En 1857, le futur duc de Persigny l’acquiert et organise des fêtes où sont conviés Napoléon III et l’Impératrice Eugénie. Plus tard, Anthony-Aristide Boucicaut réalise des aménagements intérieurs. Enfin, de 1957 à 1972, l’entrepreneur Auguste Mione, défenseur de l’architecture moderniste, y installe le siège de son entreprise. Il mène de nombreux chantiers de travaux publics en Essonne, et s’investit aux côtés de Le Corbusier.

Devenu propriété du Département, le Domaine est restauré en partie dans les années 1990 : le parc est confié à l‘architecte paysagiste Jacques Sgard. C'est un livre ouvert sur l'histoire de l'art des jardins, du jardin classique "à la française" au parc paysager "à l‘anglaise".

Une case de jeu de l'oie à votre nom ?

Le domaine départemental de Chamarande, classé au titre des Monuments Historiques, est le plus grand jardin public de l’Essonne. Labellisé « Jardin remarquable », il comprend notamment un jeu de l’oie historique, grandeur nature... Seuls trois jeux de ce type ont été conçus sous Louis XV avec ceux de Chantilly et de Choisy-le-Roi. La réhabilitation de ce joyau du parc de Chamarande débutera à l’automne. Frédéric Sichet, paysagiste et historien des jardins, a imaginé pour le Département un nouveau projet, contemporain et respectueux de l’histoire avec notamment la plantation de nouvelles essences autour des soixante-trois cases pavées en grès de Fontainebleau. A partir de 2000€, les mécènes pourront même « adopter » un numéro de ce jeu de l’Oie à leur nom !*

> Faites-un don en ligne pour le jeu de l’Oie sur la fondation du Patrimoine

Les mécènes peuvent aussi envoyer leurs dons par courrier en remplissant le bon de souscription accompagné du règlement à l’adresse suivante : Fondation du Patrimoine, délégation Île-de-France, 8 passage du Moulinet 75013.

> Téléchargez le bon de souscription [pdf]

*Avec la réduction d’impôt, il n’en coûtera que 680 € aux particuliers et 800€ aux entreprises !

 

Vers une extension des espaces d'exposition


Le mécénat pourra accompagner la restauration du château. En effet, les étages, actuellement fermés, nécessitent des travaux d‘urgence de confortation, des ouvrages de charpente, de planches et de couverture. Le réaménagement des étages du château offrirait l‘opportunité d‘une extension des espaces d‘exposition et des espaces de réception.

Le 1er étage pourrait accueillir des oeuvres de la collection du FDAC de l’Essonne avec des parcours thématiques renouvelés au fil des saisons. Un espace d’interprétation sur l’histoire du Domaine compléterait la visite. Le 2e étage pourrait être destiné à des ateliers de pratiques artistiques ou d’animations.

 

Les travaux d‘investissement sont estimés à 2,5 millions d‘euros.

Nous consulter pour le détail des projets de restauration.


Pour toute information, contactez :
Fanny Malvezin
Cabinet du Président
Département de l'Essonne
Courriel : mecenat(at)cd-essonne.fr
Tél. 01 77 58 12 60