Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Trois collèges lauréats du prix Ilan Halimi

Publié le : 12.02.2020, dernière mise à jour : 12.02.2020

Le 6 février dernier, le Département remettait le prix Ilan Halimi contre l’antisémitisme et en faveur de l’amitié entre les religions aux lauréats 2020. Les projets portés par les collèges Michel Delalande à Athis-Mons, Galilée à Évry-Courcouronnes et Gérard Philipe à Massy ont été récompensés.

Le collège Michel Delalande d’Athis-Mons remporte le premier prix Ilan Halimi contre l’antisémitisme et en faveur de l’amitié entre les religions©Lionel Antoni

"Le prix Ilan Halimi est important car il incarne les valeurs de fraternité, de cohésion et d’universalisme. Il vise à combattre la banalisation de l’antisémitisme, à sensibiliser les plus jeunes sur les dangers du repli sur soi et du rejet de la différence, et à favoriser le dialogue interculturel et le respect mutuel" souligne François Durovray, président du Conseil départemental.

Encourager l’investissement des collégiens

Pour la troisième année consécutive, le collège Michel Delalande d’Athis-Mons est applaudi chaleureusement à l’Assemblée départementale. Le projet des élèves, "Raconter et transmettre pour lutter contre la haine. De la famille Halimi (Lyon, 1944) à Ilan Halimi (Paris, 2006)" remporte à nouveau le premier prix, soit 5000€. Le travail des collégiens consiste à mener une enquête historique sur certaines victimes de la Shoah. L’objectif est alors de renforcer l’envie de lire, d’écrire et de favoriser l’ouverture culturelle par la visite de lieux de mémoire et d’histoire. Ce travail de recherche contribue à faire reculer les discriminations et les préjugés racistes qui persistent de nos jours.

Le Collège Galilée d’Évry-Courcouronnes avec son projet "Une mémoire à ne pas oublier" a reçu le deuxième prix et 3 000€. L’établissement propose de travailler sur la mémoire afin de former les futurs citoyens à dénoncer et à lutter contre toutes les formes de discriminations. Autour d’un voyage à Cracovie et Munich, les élèves produiront un film et des photographies des différentes visites et des activités menées. Leur travail sera valorisé en participant à deux concours nationaux : le concours national de la résistance et de la déportation 2020 ainsi que le concours du Prix de la mémoire et du civisme André Maginot.

Enfin, le troisième et dernier prix a été décerné au collège Gérard Philipe de Massy pour son projet "Le goût et la mémoire". Les collégiens réaliseront un livre de recettes issues des régions ou des pays d’origine des élèves et de leurs familles, avec la recherche de souvenirs et de mémoire familiale. Grâce à la cuisine, ils délivreront un message de tolérance et de bienveillance envers autrui, quelles que soient son origine géographique, ses croyances ou ses origines familiales. "En étant lauréats du prix Ilan Halimi, les collégiens comprennent l’importance d’aller au bout de leur projet et se sentent soutenu par le Conseil départemental de l’Essonne" conclut François Durovray.

Dernières actus

Covid19

Le Département vient en aide aux associations caritatives essonniennes

Depuis le 16 mars, les collégiens essonniens ne fréquentent plus leurs établissements et des milliers de repas n'ont pas pu être servis dans les cantines. Le Département de l'Essonne a décidé de faire don aux associations caritatives du territoire de...

Lutte contre les discriminations

Pour mon métier, seul mon choix compte

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le Département organise avec des collégiens une exposition pour déconstruire les idées reçues sur de nombreuses professions. L’objectif est de dépasser la barrière des préjugés sur les...