En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Professionnels de haut vol

Publié le : 01.04.2015, dernière mise à jour : 29.06.2015

Métiers d’accueil et de vente, mécaniciens et techniciens, les transports aériens comportent de nombreux métiers au sol. Le CFA des métiers de l'aérien basé à Massy est une "porte d’entrée" vers ces carrières variées et prometteuses. 

CFA des métiers de l'aérien - plateforme technique de Toussus-le-Noble

CFA des métiers de l'aérien - plateforme technique de Toussus-le-Noble

L’Île-de-France est le premier bassin d’emplois aéronautiques français. Les activités commerciales et de maintenance des grandes compagnies aériennes dominent mais des équipementiers et des motoristes - notamment SNECMA à Corbeil-Essonnes - y sont également implantés. Profitant de ce contexte favorable, l'unique CFA des métiers de l'aérien francilien est installé depuis 1996 sur le domaine de Vilgénis à Massy, ancienne école interne d'Air France.

Chaque année, 600 personnes préparent l’une des 15 formations du CAP au BTS en formation initiale ou continue. Le site essonnien abrite les cours théoriques ainsi que des formations aux métiers d’accueil et de vente. L’aérodrome voisin de Toussus-le-Noble dans les Yvelines accueille, de son côté, les cours pratiques sur la mécanique et la construction aéronautique.

Accompagner les passagers

Accueil dans un aéroport

"J'ai fait l'embarquement d'une Miss France » se souvient le sourire aux lèvres, Geoffrey Brudey, Chiroquois de 22 ans se préparant au métier d'agent d'escale en un an d'apprentissage. Prendre soin des passagers pendant l’embarquement, le débarquement et les correspondances est au cœur des missions. « Chaque client est différent, on n’a pas le temps de s’ennuyer" note le jeune en stage chez Air France à l’aérogare Orly ouest. "Savoir gérer les conflits sans stress est essentiel" souligne Mariam Dembele, inscrite dans la même formation. Ils retournent à Massy toutes les trois semaines pour des cours sur les transports, l’anglais, la sécurité, l’informatique et la géographie.

Titulaire d’une licence de langue étrangère appliquée, Lizbeth Toukam prépare de son côté le diplôme "Assistance, conseil et vente à distance". En stage au siège commercial d’Air France, elle reçoit les appels des clients. "Cela va de la réservation d’un billet à l’assistance sur le site internet" décrit la jeune fille de 22 ans. Des épreuves d’entrée de logique, d’anglais et deux mises en situation sont nécessaires pour accéder à ces formations tertiaires. L’entreprise de stage valide ensuite définitivement l’inscription. En plus des grandes compagnies aériennes, la SNCF, Eurostar ou Thalys recherchent aussi ces compétences.

Autour des avions

Bleus de travail et lunettes de protection au visage, une dizaine d'élèves se penchent sur les entrailles d'un Falcon 20, l’un des trois aéronefs statiques de la plateforme technique du CFA des métiers de l’aérien à Toussus-le-Noble. Chaque geste est minutieusement consigné sur un carnet. Telles des pièces à conviction, les éléments prélevés sont conservés dans des sachets étiquetés. Ces "compagnons", comme ils se nomment eux-mêmes, sont unis par la rigueur et le travail en équipe. "La sécurité et la transparence priment sur la perfection des gestes. On peut faire des erreurs mais il faut savoir les reconnaître" résume Hervé Wlazly, mécanicien avion chez Air France et formateur depuis 15 ans. Suivi scrupuleux des notices et des plans des constructeurs, pas de place ici pour l’improvisation.

 

"L'aéronautique peut paraître inaccessible, pourtant beaucoup de techniques utilisées ressemblent à l'industrie automobile"
  Laurent Couppechoux, chargé de la commercialisation et de la communication du CFA.

 

De futurs mécaniciens structures et moteurs mais aussi des spécialistes de la construction métallique et composite ainsi que des experts de la pose des instruments (avionique) sont formés ici. Ces professionnels travailleront pour les compagnies aériennes, les constructeurs, les équipementiers et les motoristes. Généraliste, le bac pro aéronautique permet d’accéder à tous ces métiers en contact avec les avions. Une année appelée mention complémentaire permet ensuite de se spécialiser. Le BTS aéronautique est, quant à lui, destiné à ceux qui se destinent aux bureaux d’études.

Réacteurs d'avions de ligne - CFA métiers de l'aérien

Les savoirs techniques très pointus se conjuguent avec une pédagogie plus globale. Turbines d’avions de ligne démontées, réacteur en fonctionnement commandé par ordinateur et soufflerie avec un profil d’aile permettent d’expérimenter concrètement les notions de turboréacteur, de poussée et d'aérodynamisme. Les six avions de l’aéroclub du CFA sont aussi un bon moyen de se faire la main tout en apprenant à piloter à un tarif imbattable. "Les élèves comprennent le but de chacune de leurs actions, ça les motive !" insiste Bernard Cousin qui forme notamment les élèves en BTS. Le récent projet de dirigeable à propulsion solaire mené avec l'école d'ingénieurs ESTACA* illustre cette volonté d’appliquer les compétences apprises en cours. "Travailler avec des ingénieurs les a rendu fiers de leur propre travail" conclut cet enseignant passionné.


* Ecole supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (Paris, Laval)



En complément

Aussi sur le web

CFA des métiers de l’aérien

Dernières actus

Collèges

À la recherche du premier stage

Première expérience avec le monde professionnel, le stage d’observation de 3e n’est pas toujours simple à trouver. Stage3e.essonne.fr, la plateforme en ligne du Département, met directement en relation élèves et employeurs, tout en proposant de...

Collèges

Du bon et du bio dans les assiettes

Aux quatre coins de l’Essonne, le Département veille au bien être des collégiens. Dans les cantines, les chefs de cuisine proposent des plats équilibrés, appétissants, dans lesquels le bio et le local ont toute leur place. La chasse au gaspillage est...