En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Les sciences en s'amusant

Publié le : 09.05.2017, dernière mise à jour : 11.05.2017

À Orsay, même les moins de 18 ans ont accès à l’université. Du CE2 à la 3e, la Maison d'Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS) accueille les élèves franciliens sur le campus de l'université Paris-Sud pour les plonger dans le monde de la recherche. Reportage.

Atelier d'initiation aux sciences à la MISS

Dans la salle de travaux pratiques, Raja, élève de 5e, note au tableau les résultats d’expérience de ses camarades. "Apparemment la quantité de savon n’était pas assez élevée pour obtenir une bonne mousse", souligne l’animatrice à l’un des participants de l’atelier Bulles et mousses. Plus loin, dans une autre salle, un groupe de 3e se lance dans la programmation et l’instrumentation de robots via un logiciel très ludique.

Toucher les sciences du doigt

Cet endroit où enfants et adolescents touchent les sciences du doigt, c’est la Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences. Émanation de la Diagonale Paris-Saclay – le service sciences et société de l’université Paris-Saclay – la MISS a été créée sous l’impulsion de la Région Ile-de-France. "Nous plongeons les élèves dans une démarche scientifique et leur montrons que les sciences sont utiles au quotidien", explique Valérie Fortuna, coordinatrice de la MISS et chercheuse au CNRS. "Nous essayons également d’aiguiser leur sens critique et de développer leur capacité à analyser une situation. Si en plus on parvient à susciter des vocations, c’est gagné !".

La MISS propose une dizaine d’ateliers thématiques en lien avec un domaine de recherche et dans une approche pluridisciplinaire (robotique, mathématiques et botanique, archéologie, molécules à cuisiner...). Pendant une journée, les élèves expérimentent par eux-mêmes, prennent le temps de se tromper, recommencent sous les conseils avisés de doctorants-animateurs...

Apprendre en s’amusant

Ce sont des doctorants, ou ponctuellement des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement, qui animent les ateliers montés par des scientifiques travaillant avec la MISS. "Le faible écart d’âge crée une véritable complicité entre les intervenants et les élèves. L’apprentissage n’en est que plus efficace". L’équipe veille par ailleurs à un équilibre entre doctorants et doctorantes afin de montrer que les sciences sont ouvertes à tous.

Retour à l’atelier de robotique où les 3e programment des robots. Leur professeur de technologie se montre particulièrement enthousiaste. "Ici les élèves ont le temps d’approfondir ce que nous avons abordé en classe. Ils travaillent en petits groupes, s’amusent. C’est certainement la meilleure façon d’apprendre. Ils découvrent aussi le monde universitaire et peut-être réfléchissent-ils à des perspectives post-lycée". Sourire aux lèvres, l’enseignante avoue également apprendre des doctorants. "Ils m’inspirent sur la façon dont je dois pratiquer la robotique avec mes élèves. Ces ateliers sont en fait très formateurs pour les enseignants !".

Espace dédié

Depuis deux ans qu’elle a ouvert ces animations, la MISS rencontre un succès croissant et les listes de Valérie Fortuna se remplissent à vue d’œil. "Nous attendons 75 classes sur le premier semestre 2017 !". Si pour l’heure les ateliers sont disséminés sur le campus d’Orsay, ils seront concentrés dès la prochaine rentrée dans un bâtiment réhabilité spécialement pour la MISS. "Nous pourrons enfin accueillir nos publics en un lieu unique, équipé et optimisé pour l’expérimentation en groupe. Nous sommes impatients!".

Festival Curiositas

Et si les arts et les sciences se rassemblaient sous la même bannière ? C’est ce que propose Curiositas, le festival Arts et Sciences de l’université Paris-Saclay. Du 18 au 21 mai au CNRS de Gif-sur-Yvette découvrez des créations et des animations inédites nées de la rencontre entre scientifiques et artistes. Familles, curieux, scolaires...tout le monde est concerné par Curiositas et il y en aura pour tous les goûts.

Plus d’informations : http://www.ladiagonale-paris-saclay.fr/curiositas/ 

En complément

Aussi sur le web

http://hebergement.u-psud.fr/miss/

Dernières actus

Portrait

Classe mannequin

Dimitri Painçon, modèle atypique. C’est comme cela que se présente sur son blog ce jeune mannequin essonnien de 24 ans atteint de trisomie 21. Défilés, reportages TV… Dimitri vit pleinement son goût pour la mode et démontre avec allant que chacun...

Formation

Secur’route : mini-entreprise, grands projets !

Ils sont stagiaires de la formation professionnelle à l’École de la deuxième chance (e2c) de Ris-Orangis. 12 jeunes qui, en parallèle de leurs études, gèrent leur propre entreprise : "Secur’route". Avec l’aide de l’association Entreprendre pour...