Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

C'était il y a 100 ans

Publié le : 10.10.2018, dernière mise à jour : 10.10.2018

À l’approche du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, le Département réaffirme son attachement au devoir de mémoire et soutient un ensemble d’actions citoyennes et culturelles en Essonne. Elles clôtureront ainsi le cycle mémoriel lié à ce conflit majeur du XXe siècle qui coûta la vie à 8 millions de personnes.

Le Département affirme son attachement au devoir de mémoire©DR

Pour lui c’est l’enfer des tranchées. Pour elle, le quotidien des travaux des champs et des tâches ménagères. Grâce à la lecture théâtralisée d’une correspondance entre un poilu et sa bien-aimée, le spectacle "Deux mots pour te dire" plonge le public dans la vie quotidienne de la première guerre mondiale. Il sera le point d’orgue de deux journées de conférences programmées les 12 et 13 octobre à Étréchy par les Archives départementales.

Ce rendez-vous sera suivi quelques semaines plus tard, quasiment 100 ans jour pour jour après l’armistice, d’un grand son et lumière rendant hommage aux poilus. Écrit et mis en scène par Jocelyne Guidez, ancienne maire de Saint-Chéron et sénatrice de l’Essonne, l’événement est ouvert à tous et se déroulera sur le parvis de la mairie de Briis-sous-Forges le 10 novembre prochain.

Ne pas oublier

"En soutenant ces rendez-vous, nous souhaitons donner une visibilité accrue aux actions de commémoration, en contribution à la réflexion et la production historique", explique François Durovray, Président du Département.

Parallèlement, le Département apporte son soutien financier à la rénovation de nombreux monuments aux morts comme celui de Boissy-sous-saint-Yon, Saint-Sulpice-de-Favières, Chalo-saint- Mars, Brouy ou encore Saclas. "Il est important de ne pas oublier et de perpétuer la mémoire de ceux qui sont tombés au combat", ajoute Alexandre Touzet, vice-président délégué à la prévention de la délinquance, à la sécurité, à la citoyenneté, à l‘égalité femmes-hommes et au monde combattant.

Enfin, dans l’objectif de favoriser le lien intergénérationnel et la transmission des valeurs portées par le monde combattant auprès des plus jeunes, le Département a remis un drapeau français aux enfants des écoles de l’Essonne. "Ils peuvent ainsi assister aux cérémonies commémoratives aux côtés de leurs aînés", conclut François Durovray.

 

Une attention particulière portée aux anciens combattants

Le Département de l’Essonne s’attache à entretenir le devoir de mémoire à travers sa politique spécifique dédiée au monde combattant et inscrite dans son plan citoyenneté. Il soutient ainsi les fédérations, délégations, unions départementales et associations locales mais achète également des drapeaux et des baudriers afin de contribuer à l’organisation de commémorations. À travers ces aides, le Département favorise le lien intergénérationnel et la transmission des valeurs portées par le monde combattant auprès des jeunes générations. Il contribue également à développer la connaissance historique et le devoir de mémoire auprès des élèves des établissements scolaires du Département.

Dernières actus

Égalité femmes-hommes

Du concret pour l’égalité femme-homme

Au coeur des priorités du Département, l'égalité femme-homme est intégrée aux plans citoyenneté et égalité professionnelle de l'institution. Elle se traduit par des actions concrètes d’éducation, de prévention et de protection en faveur des...

Citoyenneté

Premier palmarès pour le Prix citoyen

Le Prix citoyen du Département valorise l’engagement des jeunes Essonniens de 17 à 25 ans envers leurs concitoyens. Trois projets ont été retenus par le jury pour cette première édition, chacun portant sur le harcèlement scolaire. Des lots de 500 € à...