En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Bien apprendre, bien vivre sa scolarité

Publié le : 29.08.2017, dernière mise à jour : 30.08.2017

Quelques jours avant les collégiens, les élus du Conseil départemental font leur rentrée. François Durovray, Président du Département, et Caroline Parâtre, vice-présidente déléguée à l’éducation aux collèges et à l’accès au savoir, font le point sur les ambitions du Département pour les jeunes Essonniens.

François Durovray, Président du Département de l'Essonne et Caroline Parâtre, vice-présidente déléguée à l’éducation aux collèges et à l’accès au savoir ©DR

François Durovray, Président du Département de l'Essonne et Caroline Parâtre, vice-présidente déléguée à l’éducation aux collèges et à l’accès au savoir ©DR

Chaque année, des milliers de jeunes Essonniens font leur rentrée au collège. Quel est le rôle du Département auprès des établissements ?

FD : le Département de l’Essonne est soucieux de la réussite scolaire de tous les collégiens. Ses missions obligatoires mobilisent des investissements importants. La mise en œuvre de travaux représente un montant global annuel d’environ 40 millions d’euros. Le Département offre ainsi à l’ensemble des collégiens et des équipes éducatives de bonnes conditions de travail. On ne peut pas bien travailler si on n’est pas en sécurité. La sécurité est une priorité, c’est pour cela que le Conseil départemental a décidé d’équiper les collèges et ses différents bâtiments de défibrillateurs. En effet, sauver une vie n’a pas de prix. Il est donc essentiel que les nouvelles générations soient sensibilisées aux gestes de premiers secours.

Comment s’articulent les relations entre la communauté éducative et le Département ?

CP : le Département travaille quotidiennement avec les chefs d’établissements et l’Éducation nationale pour améliorer la qualité de vie des collégiens et des personnels qui œuvrent chaque jour sur le terrain. De plus, le Département accentue ses efforts sur le plan de la qualité nutritionnelle des repas servis dans les collèges en faisant appel aux productions agricoles d’Île-de-France.

Le numérique est devenu incontournable. Comment le Département accompagne-t-il ce changement ?

CP : permettre l’appropriation par les collégiens des outils numériques, c’est leur assurer une ouverture sur le monde, leur favoriser l’accès à la connaissance en développant leur esprit critique. L’environnement numérique fait partie intégrante de la vie des collégiens, et nous devons leur donner les moyens pour avoir un enseignement adapté. De plus, l’environnement numérique de travail (ENT) facilite les échanges au sein de la communauté éducative et offre de nombreux services nécessaires pour la gestion quotidienne de l’établissement. Il permet d’informer les familles sur la vie du collège et de partager informations et contenus très facilement. Il constitue le cœur des échanges dans et entre les établissements, les familles et le Département.

Comment les “années collège” permettent-elles de nourrir la curiosité et d’étancher la soif de savoirs des élèves ?

FD : bien apprendre, bien vivre sa scolarité, développer son esprit critique, se construire sur les valeurs essentielles que sont le travail, le respect, la citoyenneté et la confiance sont des bases fondamentales à la poursuite d’une vie d’adulte épanouie. Cela est primordial pour préparer les jeunes à intégrer la société civile et le monde du travail dans les meilleures conditions. Avec une offre éducative (ODE91) ouverte à tous qui valorise les richesses du territoire, et met en avant ses partenaires locaux, l’Essonne se place en tête en matière de dispositifs éducatifs volontaires en faveur des collégiens.

 

 

En complément

Dernières actus

Citoyenneté

L'Essonne prône le respect

Depuis quelques jours, les abribus essonniens arborent les visages de quatre personnes prônant le respect d’autrui et de l’environnement. Sous le slogan "Il n’y a pas de Respect, il n’y a que des formes de Respect", cette campagne d’information œuvre...

Travaux

Un collège entièrement réhabilité à Montlhéry

Le collège Paul Fort de Montlhéry se métamorphose. Le Département investit près de 11 millions d’euros pour la réussite des élèves, le confort de la communauté enseignante et des personnels de l’établissement.