Share
Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
23 vues

Economie aménagement

La politique agricole

On a parfois tendance à  l'oublier, mais l'agriculture occupe 49% du territoire essonnien. Plus de 500 salariés travaillent dans les 735 exploitations du département. L'aménagement raisonné du territoire intègre une politique agricole à  l'échelle du département.

Maraîchers

En 2004 et 2005, le Conseil général de l'Essonne s'est engagé dans une large démarche de concertation avec tous les acteurs du monde agricole, en liaison avec l'Agenda 21 départemental et la préparation du document d'aménagement "Essonne 2020".

Cette démarche a permis d'identifier trois points devant faire l'objet d'attention particulière :

  • La gestion des espaces agricoles (notamment à  la périphérie des zones urbaines). 
  • La préservation de la qualité de vie (diversité des paysages, protection de l'environnement). 
  • Les enjeux économiques et sociaux (commercialisation, pratiques innovantes, etc.). 


Cette phase de concertation a abouti à  la définition d'une politique départementale agricole qui structure l'action du Département en direction du monde agricole.

Cette politique adoptée le 7 février 2011 par l'Assemblée départementale définit cinq orientations majeures : 

Renforcer la gestion optimisée des espaces agricoles et l'interface rural-urbain.

Favoriser le maintien d'une activité agricole périurbaine est une priorité pour le Conseil général qui entend se doter d'une base de connaissances sur les espaces agricoles en Essonne, inciter les agriculteurs à implanter des haies végétales favorables à la biodiversité, préserver les paysages agricoles et impulser une réflexion sur les outils de protection des espaces agricoles périurbains.

Accompagner le changement vers des pratiques plus respectueuses de l'environnement.

La préservation de la qualité des eaux vis à vis des pollutions diffuses est un axe fort de l'action du Département. Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, trois captages prioritaires ont ainsi été identifiés sur notre territoire.

Favoriser les débouchés de l'agriculture biologique.

L'Île-de-France est la première région française consommatrice de produits biologiques mais se situe en dessous de la moyenne nationale au niveau de la production. Le Conseil général agit pour pérenniser et valoriser les filières identitaires du Département (cresson, plantes aromatiques et médicinales et miel du Gâtinais), développer les circuits courts, poursuivre l'introduction de produits biologiques de proximité dans des collèges pilote et soutenir la mise en place d'une ferme couveuse en maraîchage biologique.   

Favoriser le le développement des agro-ressources.

Avec 70% de son territoire occupé par des champs et des forêts, l'Essonne possède un gisement d'agro-combustibles et d'agro-carburants de premier plan. Pour développer ces alternatives aux énergies fossiles, le Conseil général encourage le développement d'une filière biomasse à l'échelle du département. 

Promouvoir l'agriculture et les agriculteurs.

Le patrimoine agricole et naturel est un élément fort de l'identité du Département. Le Conseil général fait la promotion des produits locaux et soutient l'accompagnement des projets de diversification agricole favorables à l'emploi en agriculture.   

La politique agricole de l'Essonne passe par trois dispositifs principaux :

  • L'aide départementale à l'implantation de cultures intermédiaires pièges à nitrates

Action phare du Département, cette aide directe aux exploitations agricoles vise à protéger les nappes phréatiques de la pollution aux nitrates.

  • Un appel à projets départemental annuel à destination des communes, groupements de communes, associations, écoles et organismes de recherche, en faveur d'une "agriculture périurbaine et de pratiques agricoles innovantes et respectueuses de l'environnement" ; 
  • Des "conventions d'objectifs annuelles" avec les principaux organismes et associations agricoles présents en Essonne, définissant des actions à conduire en partenariat avec le Département.