Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Transports en commun

Les transports collectifs constituent un véritable enjeu en termes de développement et de qualité de vie pour l’Essonne et ses habitants et ce qu'il s'agisse de déplacements à l’intérieur du département ou vers l’extérieur (69% des déplacements vers Paris se font en transports collectifs).

La politique départementale a pour objectif de "faciliter le déplacement de tous dans toute l’Essonne". Le territoire est ainsi desservi par trois lignes de RER (B,C,D), un tramway le reliant aux portes de la capitales (Villejuif - Athis-Mons), plusieurs réseaux de bus (RATP, TICE, Albatrans...) dont certaines lignes sont à haut niveau de service (TZen).

RER

Bien que le réseau ferré n'entre pas dans sa compétence, le Conseil départemental a fait de son bon fonctionnement une priorité. Trois lignes de RER traversent le département et chaque jour, plusieurs dizaines de milliers d’Essonniens empruntent le train.

Les RER C et D ont été les premiers à voir leur régularité se dégrader avec la croissance du trafic, le manque d’investissements sur l’infrastructure et le vieillissement du matériel. Désormais, des problèmes de régularité redondants se posent également sur le RER B.

Plan d'urgence

C'est pourquoi le Département, après s'être dans un premier temps fait l'écho des usagers, a été à l’initiative d'un Plan d'urgence. Cette action du Département a sensibilisé le Réseau Ferré de France (RFF) et la SNCF, qui ont accepté de signer ensemble une convention pour l'amélioration de la ligne D. Ce plan prévoyait l'embauche de 90 emplois pour la maintenance et la gestion des situations perturbées, l'amélioration des infrastructures, la fiabilisation et la remise à niveau des rames les plus anciennes.

Les schémas directeurs des RER C et D prévoient pour chacun d’entre eux des investissements à hauteur de 500 millions d’euros d’ici à 2020.

Ces investissements sont destinés à améliorer la régularité de ces deux lignes, par exemple, sur le D, en supprimant les conflits de circulation en gare de Corbeil-Essonnes. Ils sont aussi destinés à accroître la capacité de l’infrastructure pour faire circuler davantage de trains.

Sur le C, la restructuration de la gare de Brétigny-sur-Orge vise à pouvoir à terme accueillir trois trains en terminus au quart d’heure au lieu de deux aujourd’hui. Un schéma directeur est également en cours d’élaboration sur le RER B pour restaurer la fiabilité de cette ligne.

Améliorer la desserte

À plus long terme, il faudra sur le C réaliser la pose d’une paire de voies supplémentaire entre Juvisy et la Gare d’Austerlitz, sur le D réaliser un nouveau tunnel entre Châtelet et Gare du Nord, ce qui désengorgera le tunnel actuel et améliorera la fiabilité du B.

Le Conseil départemental se mobilise également afin que l’amélioration de la qualité de service et de la régularité constitue un préalable à toute évolution de la grille de desserte.

Le Département défend également un développement du réseau. Dans le cadre des travaux entrepris pour le Grand Paris, le Conseil départemental a obtenu la création de sept gares supplémentaires sur le tronçon du Grand Paris express d’Orly à Versailles qui prendra la forme d’un métro aérien rapide, moins coûteux.

 

 

Outils pratiques

Pour optimiser vos trajets, le STIF et les transporteurs opérant en Essonne mettent à votre disposition un ensemble d'outil en ligne.

Afin d'optimiser vos déplacements sur les réseaux RER, bus et tram de l'Essonne, vous pouvez vous connecter sur l'un des sites suivant :

Tarification

La tarification des transports en commun en Essonne, comme dans le reste de l'Ile de France revient au STIF. Le Département conserve certaines compétences comme la carte navigo Améthyste pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les anciens combattants.

La carte Améthyste

Le Conseil départemental de l’Essonne souhaite faciliter les déplacements des personnes âgées ou handicapées et du monde combattant. Il y consacre plus de 5 millions d’euros par an.

La carte Améthyste permet :

  • Soit de voyager sur les zones 3 à 5 dans tout le département de l’Essonne et une partie de la petite couronne et dans toute l’Ile-de-France, les week-ends et jours fériés (forfait zones 3-5) ;
  • Soit de voyager sur les zones 1 à 5 couvrant l’ensemble des réseaux de la région Ile-de-France (forfait zones 1-5).


Elle vous donne également accès à l’ensemble des réseaux de transports en commun franciliens (SNCF, RATP et OPTILE) à l’exception des services PAM, Orlyval, Filéo, Grandes lignes et TGV effectuant des arrêts en Ile-de-France.

Ce titre de transport est délivré aux :

  • Personnes âgées de 65 ans ou plus :
  • Non imposables ou avec un impôt sur le revenu inférieur au seuil de recouvrement
  • Bénéficiaires de l’ASV (allocation supplémentaire vieillesse)

  • Personnes handicapées âgées de plus de 18 ans :
  • Adultes handicapés bénéficiant ou ayant bénéficié de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH)

  • Anciens combattants et assimilés de 60 ans ou plus
  • domiciliés en Essonne depuis un an (résidence principale) moyennant la participation financière indiquée ci-dessous :
Forfait zones 1 à 5Forfait zones 3 à 5
Personnes agéesParticipation annuelle de 120€Participation annuelle de 25 €
Personnes en situation de handicap
Monde combattantParticipation annuelle de 25€

 

 

Le dossier complet est à renvoyer à la Direction des transports et de la mobilité, Conseil départemental de l’Essonne, Boulevard de France – Evry Courcouronnes – 91012 Evry Cedex ou à déposer auprès du centre communal d’action sociale (CCAS) de votre commune. 


Les modes de règlement de la participation aux forfaits Améthyste Navigo zones 1-5 et 3-5, sont :

  • Par chèque (120 € ou 25 € annuel) à l’ordre de la « régie Améthyste » ;
  • Par espèce ou carte bancaire directement auprès de la Direction des transports et de la mobilité - Service Améthyste 6/8 rue Prométhée – Tour Malte – 91012 Evry Cedex – du lundi au vendredi de 10 H 00 à 12 H 00 et de 13 H 30 à 15 H 00.

Nous vous demandons de ne pas envoyer d’argent en espèce par correspondance, en raison du risque de perte.