En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Renforcer les liens entre recherche et entreprise

Le soutien à la recherche est un des vecteurs de croissance économique qu'utilise le Département. Il s’appuie notamment sur son dispositif Astre permettant de soutenir des projets de recherche innovants et de diffusion technologiques vers des entreprises du territoire.

Le Conseil départemental soutient également les "Living Labs" (appelés aussi laboratoires des usages) dont l’objet est d’intégrer les usagers potentiels dans le processus de production de la future innovation. Ces derniers offrent l’opportunité de réaliser des projets de recherche en réalisant des expérimentations "grandeur nature".

Enfin, il met en œuvre des programmes collaboratifs de R&D dans le cadre de la politique nationale des pôles de compétitivité. Cela passe par le développement de projets collaboratifs labellisés par les pôles de compétitivité franciliens Systematic Paris-Région, Medicen Paris-Région, ASTech Paris-Région et Advancity et présentés dans le cadre des appels à projets du Fonds unique interministériel FUI-Région. L’objectif de ces projets est la mise sur le marché de nouveaux produits, procédés et services innovants.

Soutenir la R&D en Essonne, le dispositif Astre

Appel à projets annuel, Astre soutient des projets de recherche innovants et de diffusion technologiques vers des entreprises essonniennes s’inscrivant préférentiellement dans des axes prioritaires de croissance pour le territoire.

Ce dispositif apporte, en complément d’autres financements, un soutien aux investissements nécessaires à la réussite de projets de recherche et à la mise en œuvre d’actions de validation ou de valorisation des résultats de cette recherche.

Il est destiné à :  

  • favoriser les interactions et les partenariats entre la recherche publique et les entreprises locales,
  • créer ou maintenir des emplois grâce à l’innovation et aux transferts technologiques vers des entreprises essonniennes existantes ou en cours de création,
  • renforcer la compétitivité internationale de la recherche et des entreprises essonniennes,
  • soutenir des actions de valorisation des résultats de la recherche auprès des entreprises, notamment essonniennes.


ASTRE différencie les programmes de R&D…

  • Les projets de R&D portés par des laboratoires essonniens, impliquant des entreprises essonniennes, dans la perspective d’un transfert de technologie (dans ce cas, un nouveau produit ou savoir-faire innovant sera développé par le laboratoire essonnien et pourra être valorisé grâce à un partenariat avec une entreprise essonnienne).
  • Les projets de R&D portés par des laboratoires essonniens favorisant l’accès d’équipements et/ou de savoir-faire scientifiques et techniques à d’autres laboratoires publics ou privés (il s’agit de projets de type plateformes technologiques accessibles à l’ensemble de la communauté scientifique).


…des programmes d’innovations collaboratifs :

  • Programmes de R&D, portés par un binôme essonnien laboratoire-entreprise, permettant à l’entreprise de franchir la phase de finalisation de son innovation et/ou de son prototype pour une mise sur le marché facilitée d’un nouveau produit ou service (l’entreprise, souvent jeune et innovante, doit faire appel au savoir-faire et à l’expertise d’un laboratoire de recherche public).


Peuvent postuler à l'appel à propositions Astre, les laboratoires essonniens relevant d’organismes d’enseignement supérieur et de recherche du secteur public ou parapublic ainsi que les institutions privées à but non lucratif implantées en Essonne.

La participation départementale peut s’élever jusqu’à 66 % du coût du projet.

Faire de l'Essonne un territoire d'expérimentation : Essonne Lab

Aujourd’hui les laboratoires et les entreprises innovants font de plus en plus appel à des usagers potentiels pour concevoir et valider leurs produits. Ce besoin d’expérimentation et de co-conception est nécessaire pour favoriser la mise sur le marché de leurs innovations.

Dans le cadre de la stratégie départementale de soutien à l'innovation, le Conseil départemental, en partenariat étroit avec l'Agence Essonne développement et l’association OpticsValley, a exploré l'opportunité de mettre en place des "Living Labs" (appelés aussi laboratoires des usages) dont l’objet est d’intégrer les usagers potentiels dans le processus de production de la future innovation. Ils permettent de réaliser des projets de recherche en réalisant des expérimentations "grandeur nature".

Avec Essonne Lab, le Département développe de nouveaux services et outils via une nouvelle forme d’innovation regroupant acteurs publics, privés et individuels autour d’une volonté de co-conception d’un produit. Les utilisateurs / usagers / citoyens sont intégrés aux projets dès la conception (et non en phase de test/ postproduction comme c’est l’usage). Ils deviennent ainsi acteurs de l’innovation ; le territoire devient lui-même acteur de l’éco-système.

  • Essonne Lab permet le test, en conditions réelles, à de nouveaux produits / services à destination des citoyens et la réalisation de projets d’expérimentation "grandeur nature".
  • Essonne Lab permet la réalisation d’innovations à destination des publics prioritaires du Département ; sa mise en œuvre doit se faire avec l’appui de l’ensemble des directions, plus particulièrement celles relevant du secteur social.


Le projet Madeleine est un parfait exemple de la valeur ajoutée d’Essonne Lab. Solution numérique sur tablette tactile pour améliorer la prise en charge et le bien-être des personnes âgées présentant des troubles cognitifs (Alzheimer et assimilé), Madeleine facilite la prise de repères spatiaux et temporels.

Ce projet porté par la jeune entreprise Auticiel est réalisé selon un principe de co-innovation en partenariat avec 3 EHPAD de l’Essonne (Montlhéry, Montgeron et Morangis). Il a intégré, dès le stade de l’idée, l’usager final. Ainsi, l’entreprise a travaillé en lien constant avec les résidents, le personnel des EHPAD et les familles, avant même la phase de conception de l’outil. Cela a permis de concevoir la solution la mieux adaptée aux besoins et de favoriser une meilleure acception de l’outil, condition essentielle à un futur développement réussi.

Madeleine est soutenu par le Département dans le cadre du dispositif Living Lab "Inclusion social et Handicap", en lien avec l’Agence Essonne développement et Opticsvalley.