Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Soleil éclaire la recherche médicale

Publié le : 14.12.2016, dernière mise à jour : 27.02.2017

À Saint-Aubin, il y a du nouveau sous le soleil du synchrotron. Le groupe pharmaceutique Servier a installé cet été un de ses laboratoires entre les murs de Soleil, l’immense accélérateur de particules, pour élaborer des médicaments toujours plus efficaces.

Servier s'installe au synchrotron Soleil pour développer des médicaments innovants , plus efficaces et mieux tolérés ©DR

Servier s'installe au synchrotron Soleil pour développer des médicaments innovants , plus efficaces et mieux tolérés ©DR

Baptisée LBS3, pour laboratoire de biologie structurale Servier à Soleil, la plate-forme technologique de Servier est une structure de premier plan dont l’objectif est "d’accélérer la découverte de médicaments innovants", précise le groupe pharmaceutique. Comment ? En utilisant les infrastructures hors normes du synchrotron Soleil et notamment, ses 29 "lignes de lumière" générées par l’accélérateur de particules.

Celles-ci sont autant de laboratoires optimisés pour étudier des molécules dans le domaine de la santé, des matériaux, de l’histoire de l’art… Dans le cas présent, les chercheurs de Servier et de NovaAlix, une PME partenaire spécialiste en biophysique, vont utiliser la lumière de Soleil pour collecter des informations sur la structure des protéines cibles impliquées dans diverses pathologies (cancer, cardiologie, rhumatologie…). "Les chimistes et les pharmacologues vont ainsi pouvoir trouver le médicament le plus adapté et le plus actif par rapport à la cible visée, et ce, beaucoup plus rapidement qu’avec les techniques actuellement disponibles en laboratoire", détaille Servier.

Des médicaments plus efficaces et mieux tolérés

"Pour le corps médical et les patients, ce partenariat signifie une accélération dans la découverte de médicaments de plus en plus efficaces et mieux tolérés, puisqu’ils agiront spécifiquement sur les agents pathogènes", indiquent Laure Darcos et Michel Bournat, conseillers départementaux du canton de Gif-sur-Yvette. Du côté de Soleil, dont le Département est un partenaire essentiel, on espère ainsi poursuivre les découvertes dans le champ de la physique-chimie mais aussi optimiser les lignes de lumière, à l’heure où les budgets de la recherche sont régulièrement menacés.

Le synchrotron accueillait déjà des chercheurs du monde entier, dont 10% issus de l’industrie, mais jusqu’ici uniquement pour des expériences ponctuelles. Ses dirigeants attendent donc que d’autres entreprises suivent l’exemple de Servier.

En complément

Aussi sur le web

Le site de Soleil

Dernières actus

Terre d'Avenirs

La téléphonie 5G se prépare en Essonne

Au cœur de la tranquille campagne du Hurepoix essonnien, à Nozay, une révolution est en marche. Sur son campus de 36 hectares occupé par 13 000 m² de plateforme de développement, le géant des télécommunications Nokia se prépare au lancement de la 5G...

Terre d'Avenirs

Visite chez le roi de l'herbe surgelée

Au sud de l’Essonne, Milly-la-Forêt est la capitale des plantes médicinales et aromatiques. C’est là que Darégal, spécialiste des herbes aromatiques surgelées, innove depuis plus de 130 ans. Aujourd'hui, ce fleuron de l’industrie agro-alimentaire...