En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Quand le jeu vidéo "booste" le territoire

Publié le : 24.05.2017, dernière mise à jour : 24.05.2017

Bien plus qu’une simple école d’ingénieurs, l’École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise (Ensiie) est un creuset d’innovation et de créativité. Son cluster C-19 réunit entreprises, étudiants, chercheurs et artistes autour d’un univers, celui du jeu vidéo. 

Vue d'architecte de l'Ensiie ©DR

Vue d'architecte de l'Ensiie ©DR

Menad Sidahmed en est convaincu, le jeu vidéo est économiquement porteur et il est naturel de lui dédier un cluster. "Le C-19 est un lieu unique qui rassemble entreprises, acteurs académiques et artistes que le numérique inspire. Il répond au besoin du monde du jeu vidéo de lancer des synergies entre créateurs, développeurs et utilisateurs", analyse le directeur de l’Ensiie.


Un lieu bouillonnant

Depuis ses débuts en 2011, le C-19 s’est étoffé. Il est devenu le berceau des Evry Games City, le QG de plusieurs startups et studio créatifs, de Siana, de l’association 1000 visages, ou encore d’une formation commune à l’Ensiie et Telecom SudParis sur le jeu vidéo*. "Ce cursus allie l’excellence de nos mathématiques et de notre informatique aux milieux du design et de la création. Nous sommes les deux seules écoles d’ingénieur à le proposer !". Enfin, en septembre 2016, une première plateforme technologique a ouvert ses portes à tous les acteurs du cluster, soulignant la volonté de l’Ensiie de mutualiser les compétences et les moyens.

Aujourd’hui, 8 entreprises sont pré-incubées dans ce lieu bouillonnant. "Nos savoir-faire son complémentaires. J’écris des scénarios de jeux ou d’animation et je sais que je peux compter sur mes voisins du studio From the Bard pour la partie technique", explique Guillaume Bricoult, réalisateur et producteur au studio Oracle. "De plus, être à Evry me permet de répondre à des spécificités d’entreprises locales et d’être plus réactif que si j’étais à Paris". Même constat du côté de Junk Food Factory qui s’appuie sur la dynamique d’entraide du C-19 pour se développer.

Ces startups apportent beaucoup à la vie éducative de l’Ensiie. Elles sont une source de stages et de projets sur lesquels peuvent se construire des travaux dirigés. "C’est aussi une façon de susciter de l’appétence pour l’entrepreneuriat chez nos étudiants", souligne Menad Sidahmed. À tel point que l’école propose à ceux qui souhaitent créer une entreprise de dédier leur troisième année d’étude à leur projet.

Un projet bénéfique pour le territoire

"Notre succès est porteur et les acteurs du territoire l’ont bien compris. Nous avons reçu le soutien du pôle de compétitivité Cap Digital dès 2012, nous avons été inscrit au Contrat d’intérêt national de la Porte sud du grand Paris l’année dernière, et nous sommes acteurs des projets de l’université Paris-Saclay", se félicite le directeur de l’Ensiie.

Le C-19 poursuit donc sa croissance. D’ici fin 2017, il aura accueilli un calculateur haute performance qui ouvrira des collaborations avec le CEA de Bruyère le Chatel, en pointe dans le domaine. Une nouvelle plateforme technologique verra également le jour. Enfin, une aile entière de l’école sera rénovée avec le soutien du Département. Elle permettra au cluster d’accueillir trente startups en 2018. "Notre objectif est de créer de l’activité et de maintenir les emplois à Evry. Nous ferons tout pour que les entreprises ne partent pas à Paris".

*Jeux vidéo et interactions numériques.

 

Un cluster ouvert sur la ville


Les projets ne manquent pas au C-19 et il sait s’adresser aux acteurs et aux habitants du territoire. Le cluster propose notamment une formation de 6 mois aux élèves/étudiants décrocheurs et aux demandeurs d’emplois. Chaque élève de cette Grande école du numérique est suivi par un étudiant de l’École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise (Ensiie) afin de faciliter son insertion professionnelle.

Par ailleurs, dans le but d’initier les plus jeunes aux applications de l’informatique et des mathématiques, le C-19 accueille collégiens et lycéens pendant les congés scolaires. Cinq jours durant (trois semaines en période estivale), les étudiants de l’Ensiie les initient aux coulisses du jeu vidéo et du numérique (codage, programmation…). "Ils repartent de cette Junior Academy du numérique avec un diplôme. C’est très valorisant pour eux", souligne Menad Sidahmed, directeur de l’école.

Dernières actus

Entreprises

Limours, berceau des radars de Thalès

En 1957, Thalès s’installait à Limours pour développer ses activités liées à la surveillance aérienne. Depuis, le site Essonnien du groupe est devenu l’un des centres mondiaux les plus pointus en termes de technologie radar et de défense aérienne.

Initiatives

Des produits frais et locaux en quelques clics!

Les amateurs de circuits courts vont être conquis par le tout nouveau drive fermier d’Ormoy, mis en place par un collectif de producteurs Essonniens. L’initiative offre un panel varié de produits frais à récupérer en un lieu unique avec son véhicule.