En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

L'Essonne bâtit les mobilités de demain

Publié le : 13.09.2017, dernière mise à jour : 13.09.2017

Terre d’avenirs, l’Essonne prend à bras le corps la question des transports. À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité (16-22/09), retour sur le schéma cadre voté en la matière par le Département le 27 mars dernier. D’un montant de 450 M d’€, il répond aux enjeux du territoire pour la période 2017-2021.

Le schéma cadre des mobilités 2017-2021 améliore l'efficacité du réseau bus dans le département©DR

Le schéma cadre des mobilités 2017-2021 améliore l'efficacité du réseau bus dans le département©DR

Bus en site propre, ligne 9106, arret Campus, université de Saclay, EDF lab

De par sa proximité de Paris et sa géographie, l’Essonne contribue aux dynamiques territoriales franciliennes. Sa forte concentration de population au nord contraste avec son territoire rural au sud et révèle une diversité de mobilités.

Un schéma attendu

Les observations* réalisées ces dernières années montrent par ailleurs la place prédominante de la voiture dans le Département ainsi qu’un réseau routier dense et saturé. Elles ont également pointé des améliorations possibles du côté des réseaux ferroviaires et bus face à des besoins de déplacements en augmentation et à la nécessité d’une meilleure articulation transports-urbanisme. Un constat partagé par les Essonniens et les acteurs du territoire lors des Assises de l’Essonne en 2015.

Afin de répondre au mieux à ces besoins cruciaux pour le développement du territoire, le schéma cadre des mobilités consacrera 450 millions d’euros pour la période 2017-2021. Le Département entend notamment renforcer le maillage du territoire par un réseau efficace de transports en commun et favoriser les échanges avec les grands pôles économiques, rendre encore plus efficaces ses liens avec les grandes infrastructures régionales et nationales (RER, Grand Paris Express…) ou encore améliorer les déplacements routiers.

Grandes infrastructures Une enveloppe de 182 millions d’euros alimentera par exemple les grands projets routiers du Département, parmi lesquels la réfection du Ring des Ulis, la réorganisation du Christ de Saclay, les déviations de Paray-Vieille-Poste et d’Itteville, le franchissement de la Seine ou encore le pôle intermodal Juvisy-sur-Orge. De même, 94 millions d’euros seront alloués à la réalisation ou la poursuite de grands projets de transports en commun (circulation en site propre du bus Massy - Saint Quentin-en-Yvelines, prolongement du tramway T7 entre Athis-Mons et Juvisy, Tram T12 Express Evry-Massy…).

Et mobilités alternatives

Les plans Bus Essonne, éco-mobilité et vélo offriront quant à eux une amélioration sensible de la mobilité sur le territoire essonnien. Au total, ce sont plus de 20 millions d’euros qui aideront à résorber les points durs pour les bus et à favoriser les échanges multimodaux.

Ils serviront également à développer les liaisons douces et les innovations de type auto-partage. À l’image de l’expérience de court voiturage que le Département avait conduite avec la société Karos d’avril à juin 2017. Avec plus de 11 000 trajets réalisés, l’opération avait été un véritable succès. "La collectivité a proposé une solution innovante en adéquation avec les attentes et les nouveaux usages", avait alors commenté Nicolas Méary, vice-président du Département délégué aux mobilités.

Au final, le schéma cadre engagera un programme à la fois ambitieux et réaliste de 50 actions qui amélioreront le quotidien des Essonniens.

* Enquête global transport (2010) et bilan de mi-parcours du plan de déplacement urbain d’Île-de-France 2014-2020 (PDUI)

Les grands chiffres des transports en Essonne

 

  • 86% des déplacements sont des flux intra départementaux
  • 17% des trajets en Essonne sont des déplacements domicile-travail
  • 61% des trajets-domicile travail en Essonne se font en voiture (39% en Île-de-France)
  • 24% en RER et 1% en vélo
  • 57% des Essonniens travaillent dans le département
  • 5 % des trajets uniquement sont effectués en bus (15 % en Île-de-France)
  • 26 % des Essonniens possèdent un abonnement de transports en commun (36% en Île-de-France)

En complément

Dernières actus

Travaux

Travaux sur la RD 167 à Savigny-sur-Orge

À Savigny-sur-Orge le Département agit pour le confort et la sécurité de tous et procède à la réfection de la chaussée de l'avenue Jean Allemane (RD 167). L'axe sera fermé la nuit à la circulation jusqu'au 6 octobre.

Innovation

En route vers l'agriculture connectée

À Boigneville, au sud de l’Essonne, la société Arvalis a implanté sa plus grande Digiferme. Sur ce site de 150 hectares, cet institut du végétal financé et géré par les producteurs développe et teste toutes les nouvelles technologies numériques...