En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Les autoroutes du ciel

Publié le : 04.03.2015, dernière mise à jour : 29.06.2015

Environ 25 000 vols parcourent le ciel européen tous les jours. Représentant 41 pays, Eurocontrol sécurise et coordonne le contrôle aérien en Europe. A proximité de l'ancienne base aérienne, son centre de Brétigny gère les plans de vol pour tout le continent et mène des recherches pour préparer le futur du transport aérien.

Centre de contrôle aérien en route

Centre de contrôle aérien en route

Une grande quantité de routes invisibles sillonnent le ciel européen. Ces voies express comportent des numéros, des "ronds-points", les balises, et même des péages, les redevances de route payées par les compagnies aériennes pour financer la sécurité et la régularité de la circulation grâce au contrôle aérien. Ce réseau est découpé en secteurs aériens contrôlés par chaque pays. Eurocontrol est là pour assurer la continuité de l’infrastructure par delà les frontières. Depuis 1963, cette organisation intergouvernementale assure la sécurité et la régularité du trafic aérien sur un réseau comprenant l’Union européenne mais aussi la Turquie, et l’Ukraine.

Réguler la circulation

Document obligatoire pour les compagnies aériennes souhaitant réaliser un vol, le plan de vol permet de planifier le trafic en amont. Déposé entre deux jours et jusqu’à une heure avant le voyage, il identifie l’avion et détaille l’itinéraire choisi ainsi que les horaires prévus. Le type d’avion est aussi mentionné pour ajuster l’espacement entre chaque appareil. Sans cela, les "turbulences de sillage" risqueraient de mettre en danger l’avion suivant.

L’Integrated Flight Plans Unit (IFPU) d’Eurocontrol à Brétigny et à Bruxelles gère les plans de vol venus des quatre coins de l’Europe et de toute compagnie souhaitant traverser l’espace aérien européen. 60 000 requêtes quotidiennes arrivent ainsi 24h sur 24 vers le site essonnien. 90% sont traitées automatiquement par un serveur informatique abrité dans un lieu sécurisé.

Plan de vol envoyé par la compagnie aérienne et "strips" résumant les informations
(identification, type de l'avion, horaires, destination, routes)


En cas d’erreurs de la compagnie ou quand les conditions de sécurité ou de circulation le nécessitent, 54 "network managers" interviennent pour modifier ou optimiser ces itinéraires qui doivent en plus offrir les temps de vols les plus court pour des raisons économiques. Interdiction de survol d’une partie de l’Ukraine en conflit ou éruption d’un volcan islandais, ces équipes sont aussi mises à contribution pour réorienter le trafic aérien en cas d’évènement exceptionnel.

Un réseau en constante évolution

L’évolution du trafic, les contraintes économiques des compagnies aériennes et les impératifs de sécurité contraignent à une modification régulière des routes aériennes ainsi que des méthodes de travail des contrôleurs du trafic aérien. Les routes survolant l'Ile-de-France sont par exemple entièrement remaniées tous les 10 ans environ.

Installé aussi à Brétigny, le centre de recherches d’Eurocontrol - 200 chercheurs, ingénieurs et experts en gestion de trafic aérien - a conçu et simulé de nombreux scénarios maintenant opérationnels comme le déplacement de la zone d’approche de l’aéroport d’Orly vers le sud de l’Essonne ou le déplacement de secteurs réservés aux militaires. La suppression des routes aériennes "balisées" en faveur d’itinéraires librement choisis ou "Free Route" par les compagnies aériennes pour certaines zones comme la Norvège fait partie des chantiers actuels.
 
Centre de contrôle aérien, tour de contrôle, logiciel imitant la livraison des bagages dans un aéroport et connexion avec le simulateur de l’A320 à Toulouse, les trois salles bardées d’ordinateurs du site essonnien reproduisent fidèlement les réalités quotidiennes du transport aérien. 90 contrôleurs aériens et 40 pilotes peuvent prendre place en même temps pour des simulations "grandeur nature". "Ces expérimentations sont faites pour recueillir l’avis des futurs professionnels utilisateurs avant d’envisager tout changement, c’est eux qui ont le dernier mot" résume Philippe Debels, responsable des simulations à Eurocontrol Brétigny. Eurocontrol Brétigny est un banc d’essai exceptionnel pour les professionnels civils et militaires du contrôle aérien venus de toute l’Europe.

 

Un savoir-faire humain irremplaçable

Un avion de ligne ne peut voler sans l’intervention d’une équipe importante au sol. Des pistes de l’aéroport aux vastes étendues du ciel, les contrôleurs aériens sont les fils d’Ariane des pilotes dans un trafic tendant à doubler tous les 10 à 15 ans ce malgré la crise économique

Installés dans la tour de contrôle de l’aéroport, les contrôleurs "sol" supervisent les déplacements des avions du parking à la piste, de l’allumage des réacteurs au décollage et de l’approche à l’atterrissage. Au sein des centres en route de la navigation aérienne chargés chacun d’une région aérienne (5 en France), on gère les phases de croisière grâce à des écrans radars et une communication permanente avec les pilotes.

Dépourvu d’automatismes, le contrôle aérien repose sur les capacités cognitives, de concentration et d’anticipation des contrôleurs aériens pour optimiser la circulation et éviter les collisions. Or les recherches ont montré que le cerveau humain n’est pas capable de traiter en même temps plus de 8 - 9 problèmes complexes interagissant les uns avec les autres. "Avec des avions trop nombreux en l’air, c’est le cerveau des contrôleurs aériens et non l’espace aérien qui risque de saturer" explique Jean-Paul Zabka, Chef de l’unité IFPU2 de Brétigny.

Maintenir les avions au sol et attribuer des heures de départ (créneaux) en fonction de la connaissance prévisible (plans de vol) de l’encombrement permet de limiter la saturation. Cependant des évènements imprévus mais quotidiens comme le retard d’un passager, une fouille de bagages un peu longue, un plateau repas manquant ont des répercussions sur tout le réseau Européen. La recherche travaille pour apporter des solutions innovantes à ces problèmes complexes.

En complément

Aussi sur le web

Eurocontrol

Dernières actus

Initiatives

Son bracelet sauve des vies

Riyad Bouak est un chef d’entreprise installé à Évry. Ses bracelets contiennent des informations sur la santé et la physiologie de ceux qui les portent : sportifs de haut-niveau, personnes malades ou âgées... Grâce à cet accessoire, les secours...

Initiatives

Le premier centre anti-poux de l’Essonne

Yamel est une jeune mère de famille. Ancienne comptable, elle a déclaré la guerre aux poux et a ouvert en janvier à Montgeron, le premier centre anti-poux de l’Essonne. Avec ses méthodes naturelles et bio, elle fait le bonheur des petits comme des...