En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Le court-voiturage en Essonne, ça marche !

Publié le : 25.07.2017, dernière mise à jour : 25.07.2017

L'expérimentation menée par le Département et la société Karos a remporté un vif succès. En à peine trois mois, plus de 11000 trajets en court-voiturage ont été réalisés par les Essonniens soit une augmentation de près 150% sur le territoire.

L'opération a bien fonctionné notamment dans les zones mal-desservies par les transports en commun

60% du territoire couvert

D’'avril à fin juin, le Département de l'Essonne a subventionné le covoiturage au quotidien sur le territoire. Le recours au covoiturage a permis notamment de couvrir 60% de la superficie du Département, alors que les transports publics structurants (RER, tramway) atteignent 4%.

Sans surprise, les points de départ ou d’arrivée des trajets ont concerné 85 communes non desservies par le réseau structurant, représentant plus de 300 000 habitants touchés. Ce service a permis de desservir en particulier des "zones blanches", c’est-à-dire les communes rurales ou périurbaines non desservies par les transports en commun traditionnels, tels que Ballainvilliers, Cerny, Forges-les-Bains ou Limours pour ne citer que celles-ci.

Au total, ce sont donc plus de 11 000 de trajets qui ont été effectués en court-voiturage, ce qui représente pour les utilisateurs environ 20 000€ de gain de pouvoir d’achat par rapport à l’utilisation de la voiture individuelle et plus de 1 800 heures de temps libre supplémentaire !

Cette action originale est une décision du Département après l’adoption de son nouveau plan départemental des mobilités porté par M. Nicolas Méary, vice-président délégué aux mobilités. "C’est important de proposer des solutions innovantes en adéquation avec les attentes et les nouveaux usages".

De son côté, François Durovray, président du Conseil départemental, a exprimé sa satisfaction : "Nous sommes fiers de montrer qu’une collectivité peut être moteur dans le changement des habitudes de ses administrés".

Ces résultats montrent que le court-voiturage peut compléter efficacement et sans investissement majeur le réseau structurant de transports existants là où il faut défaut. Les mois prochains diront si ce type de nouveaux services a été adopté par les Essonniens.

Dernières actus

Très Haut Débit

Le très haut débit a son site

En 2020, un réseau 100 % fibre optique garantira une connexion internet très haut debit (THD) sur tout le territoire essonnien. Pour suivre en direct son déploiement, rendez-vous sur essonnenumérique.com, le site du syndicat mixte ouvert en charge de...

Emploi

Rendez-vous pour l'emploi à Orly-Paris

Le 9 octobre, l’aéroport d’Orly accueillera la 6e édition des Rendez-vous pour l’emploi d’Orly-Paris. Une journée entière où chercheurs d’emploi, salariés, créateurs d’entreprises, entreprises et grands groupes sont invités à se rencontrer.