Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

La téléphonie 5G se prépare en Essonne

Publié le : 04.12.2018, dernière mise à jour : 04.12.2018

Au cœur de la tranquille campagne du Hurepoix essonnien, à Nozay, une révolution est en marche. Sur son campus de 36 hectares occupé par 13 000 m² de plateforme de développement, le géant des télécommunications Nokia se prépare au lancement de la 5G tout en bénéficiant de la dynamique du cluster Paris-Saclay.

C'est en Essonne que Nokia développe la 5G©DR

"Les premières commercialisations aux États-Unis et en Asie sont attendues en fin d’année. La mise sur le marché européen interviendra courant 2020" explique Soizick Lamande, directrice de la communication de ce haut lieu de R&D de l’ex Alcatel-Lucent, devenu, suite à son rachat, le centre d’expertise mondial de Nokia en matière de 5G. L’ensemble des programmes de R&D 5G sont pilotés depuis la France. Les enjeux sont importants : "la cinquième génération de réseaux mobiles représente une vraie rupture technologique. Son débit est 100 fois plus rapide que la 4G. Le temps de réponse est inférieur à 1 milliseconde, soit une réactivité plus importante que celle du cerveau humain."

Centre d’expérience essonnien

Pour conforter son expertise, le site de Nokia Paris-Saclay a inauguré, en octobre, l’ouverture d’un centre d’expérience 5G, dédié au développement de cas d’usage. "La 5G est un fondement de la 4e révolution industrielle. Elle offre des applications en matière de robotique industrielle, de télémédecine ou encore de transport autonome". Autre retombée attendue, l’accélération du déploiement de l’internet des objets, le second grand axe de recherche du campus. "Nous disposons à Nozay d’un ‘Nokia IOT Lab’. Sa vocation est d’accompagner tous les acteurs industriels dans la migration vers la 5G. Des milliers d’objets connectés faciliteront ainsi bientôt le quotidien".

Le site de Nokia Paris-Saclay possède aussi un "garage" pour permettre à ses collaborateurs de libérer leur créativité et prototyper leurs innovations. Il héberge, en outre, Nokia Bell Labs, le deuxième plus gros pôle de recherche avancée au monde du groupe, après celui basé aux États-Unis. "Notre champ d’investigation porte sur des domaines aussi variés que l’intelligence artificielle, l’optique ou encore les mathématiques. Les chercheurs de Nokia Bell Labs au niveau mondial ont déjà été récompensés par neuf prix Nobel"Une effervescence, soutenue par un renforcement récent des effectifs. "Plus de la moitié des 3800 salariés sont des ingénieurs en R&D, dont 500 jeunes ont été recrutés au cours des deux dernières années".

Dynamique Paris-Saclay

Le campus profite aussi du riche écosystème du cluster Paris-Saclay. "Nokia préside le pôle de compétitivité Systematic Paris-Région, composé de plus de 800 entreprises essonniennes. Nous collaborons également avec de nombreux instituts de recherche, dont l’INRIA, l’Institut Prairie et l’Institut des Hautes Études Scientifiques. Nous contribuons au projet Move’In Saclay pour offrir des services de mobilités innovants aux usagers". Enfin, le groupe se nourrit de ses échanges avec six start-up hébergées à résidence et avec plusieurs écoles, dont il est partenaire académique (Telecom ParisTech, Mines Télécom...).

Dernières actus

Terre d'Avenirs

Visite chez le roi de l'herbe surgelée

Au sud de l’Essonne, Milly-la-Forêt est la capitale des plantes médicinales et aromatiques. C’est là que Darégal, spécialiste des herbes aromatiques surgelées, innove depuis plus de 130 ans. Aujourd'hui, ce fleuron de l’industrie agro-alimentaire...

Recherche et innovation

Le lauréat

Organismes de recherche, universités, grandes écoles, l’Essonne est une terre d’avenirs…et de prix Nobel. Membre du Haut collège de l'École Polytechnique, Gérard Mourou est co-titulaire du prix Nobel de physique 2018. Il a été récompensé pour ses...