En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
 Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Accepter et fermer
Aller en haut de la page
Ouvrir le menu

Imagine Eyes mis en orbite

Publié le : 15.10.2014, dernière mise à jour : 29.06.2015

Depuis 2000, le Conseil départemental soutient l'acquisition d'équipements de recherche par les laboratoires publics et privés à travers son dispositif ASTRE (Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne). L'entreprise Imagine Eyes fait partie des 13 projets sélectionnés en 2014. 

Imagine Eyes, 1er Astre 2014

Imagine Eyes, 1er Astre 2014

Un diagnostic ophtalmologique révolutionnaire

En apparence, rien ne distingue cet appareil des instruments déjà utilisés pour faire un "fond de l'œil" chez un ophtalmo. Sauf que cette caméra rétinienne, conçue et fabriquée en Essonne, est la première au monde à effectuer de "l' imagerie microscopique de la rétine". L'intérêt ? "Les images à très haute résolution permettent aux médecins de détecter plusieurs types de maladies à des stades beaucoup plus précoces", explique Nicolas Chateau, directeur général d’Imagine Eyes. Cette jeune entreprise, basée à Orsay, est l’une des lauréates des prix ASTRE 2014, remis le 6 octobre par le Conseil départemental.

Relier recherche et développement économique

Cette année, ce dispositif départemental d’action et de soutien à la technologie et à la recherche en Essonne a récompensé des projets scientifiques innovants, menés par des laboratoires publics ou privés en partenariat avec des entreprises du territoire. A la clé pour chacun d’entre eux, une subvention de 50 000 à 150 000 euros permettant le lancement ou la finalisation des projets.

Celui d’Imagine Eyes, baptisé Q-Phot et présenté en collaboration avec le laboratoire Aimé Cotton du CNRS, a eu l’honneur d’être classé premier et de toucher une enveloppe de 110 000 euros. "Grâce à cette somme et à la collaboration avec le laboratoire, nous allons compléter notre instrument avec un logiciel d'analyse qui facilitera l'utilisation clinique de notre système par les médecins", se réjouit Nicolas Chateau. Alors que le produit a déjà été adopté par une vingtaine de grands hôpitaux, Imagine Eyes a pour ambition d’élargir son marché à des milliers de centres de soins, dans un premier temps en Europe et au Japon.

Et les autres lauréats d’ASTRE 2014 sont…

Côté entreprises : DiamLite, Stilla Technology, Abolis, CETH2, Greenfield Technology, III-V Lab, Digital Surf, TFSC- Instrument SAS, Ecomesure, Qyos Solar, IRT System X, Thalès, Orolia Spectracom, Alcatel Lucent Bell Labs France et Citypassenger.

Et côté labos : ceux des universités Evry Val d’Essonne et Paris-Sud, le CNRS, l’Ecole Polytechnique, le CEA, Généthon et Télécom Sud Paris.

Mais c’est avant tout le fruit de leur partenariat qui a été récompensé, avec des projets aussi variés que la production de nano-diamants fluorescents utilisés pour les diagnostics médicaux ou la lutte contre la contrefaçon, une plateforme de sécurité pour le très haut débit, ou des moyens de convertir l’énergie solaire en électricité de manière plus efficace et bien moins coûteuse que les panneaux photovoltaïques actuels. Des réponses innovantes aux grands défis du 21e siècle : santé, communication, environnement...

En complément

Aussi sur essonne.fr

Le projet ASTRE 2014

La recherche en Essonne

Dernières actus

Initiatives

Son bracelet sauve des vies

Riyad Bouak est un chef d’entreprise installé à Évry. Ses bracelets contiennent des informations sur la santé et la physiologie de ceux qui les portent : sportifs de haut-niveau, personnes malades ou âgées... Grâce à cet accessoire, les secours...

Initiatives

Le premier centre anti-poux de l’Essonne

Yamel est une jeune mère de famille. Ancienne comptable, elle a déclaré la guerre aux poux et a ouvert en janvier à Montgeron, le premier centre anti-poux de l’Essonne. Avec ses méthodes naturelles et bio, elle fait le bonheur des petits comme des...